Le Saint-Siège
           back          up     Aide

Alphabétique    [«  »]
chr 1
chrême 16
chretien 1
chrétien 111
chretienne 4
chrétienne 223
chrétiennement 4
Fréquence    [«  »]
112 chair
112 commandement
112 signe
111 chrétien
111 devant
111 femme
110 part
Catéchisme de l'Église Catholique


IntraText - Concordances
chrétien
    Partie,  Section, Chapitre, Paragraphe
1 Prolog, 0, 6, 25| acte de vertu parfaitement chrétien n’a pas d’autre origine 2 1, 1, 2, 88| forme obligeant le peuple chrétien à une adhésion irrévocable 3 1, 1, 3, 151| 151 Pour le chrétien, croire en Dieu, c’est inséparablement 4 1, 2, 1, 250| sens de la foi du peuple chrétien.~ 5 1, 2, 1, 309| pas un trait du message chrétien qui ne soit pour une part 6 1, 2, 2, 454| est nécessaire pour être chrétien (cf. Ac 8, 37 ; 1 Jn 2, 7 1, 2, 2, 537| 537 Par le Baptême, le chrétien est sacramentellement assimilé 8 1, 2, 2, 628| la descente au tombeau du chrétien qui meurt au péché avec 9 1, 2, 3, 752| 752 Dans le langage chrétien, le motÉglise " désigne 10 1, 2, 3, 786| multitude " (Mt 20, 28). Pour le chrétien, " régner, c’est le servir " ( 11 1, 2, 3, 897| celle de tout le peuple chrétien " (LG 31).~La vocation des 12 1, 2, 3, 902| conjugale selon l’esprit chrétien et procurent à leurs enfants 13 1, 2, 3, 940| la vigueur de leur esprit chrétien " (AA 2).~ 14 1, 2, 3, 952| Tout ce que le vrai chrétien possède, il doit le regarder 15 1, 2, 3, 952| Catech. R. 1, 10, 27). Le chrétien est un administrateur des 16 1, 2, 3, 971| est intrinsèque au culte chrétien " (MC 56). La sainte Vierge "  17 1, 2, 3, 988| 988 Le Credo chrétienprofession de notre foi 18 1, 2, 3, 1010| là : par le Baptême, le chrétien est déjà sacramentellement "  19 1, 2, 3, 1011| vers Lui. C’est pourquoi le chrétien peut éprouver envers la 20 1, 2, 3, 1020| 1020 Le chrétien qui unit sa propre mort 21 1, 2, 3, 1020| absolution du Christ sur le chrétien mourant, l’a scellé pour 22 2, 1, 1, 1121| sceau " par lequel le chrétien participe au sacerdoce du 23 2, 1, 1, 1121| demeure pour toujours dans le chrétien comme disposition positive 24 2, 1, 2, 1141| moyennant toutes les oeuvres du chrétien, des sacrifices spirituels " ( 25 2, 1, 2, 1141| un devoir pour le peuple chrétienrace élue, peuple royal, 26 2, 2, 0, 1210| importants de la vie du chrétien : ils donnent naissance 27 2, 2, 1, 1229| 1229 Devenir chrétien, cela se réalise dès les 28 2, 2, 1, 1232| peut les adapter au rite chrétien " (SC 65 ; cf. SC 37-40).~ 29 2, 2, 1, 1241| baptisé. Il est devenu un chrétien, c’est-à-direoint " de 30 2, 2, 1, 1266| de la vie surnaturelle du chrétien a sa racine dans le saint 31 2, 2, 1, 1272| 29). Le Baptême scelle le chrétien d’une marque spirituelle 32 2, 2, 1, 1273| pour le culte religieux chrétien (cf. LG 11). Le sceau baptismal 33 2, 2, 1, 1289| onction illustre le nom de " chrétien " qui signifieoint " 34 2, 2, 1, 1292| la communion du nouveau chrétien avec son évêque, garant 35 2, 2, 1, 1296| Père (cf. Jn 6, 27). Le chrétien, lui aussi, est marqué d’ 36 2, 2, 1, 1304| Jésus-Christ a marqué un chrétien du sceau de son Esprit en 37 2, 2, 1, 1309| doit viser à conduire le chrétien vers une union plus intime 38 2, 2, 1, 1314| 1314 Si un chrétien est en danger de mort, tout 39 2, 2, 1, 1317| Baptême, imprime dans l’âme du chrétien un signe spirituel ou caractère 40 2, 2, 1, 1383| autant plus que l’autel chrétien est le symbole du Christ 41 2, 2, 2, 1423| repentir et de satisfaction du chrétien pécheur.~ 42 2, 2, 2, 1434| pénitence intérieure du chrétien peut avoir des expressions 43 2, 2, 2, 1466| éprouvée du comportement chrétien, l’expérience des choses 44 2, 2, 2, 1473| temporelles du péché demeurent. Le chrétien doit s’efforcer, en supportant 45 2, 2, 2, 1474| 1474 Le chrétien qui cherche à se purifier 46 2, 2, 2, 1478| intervient en faveur d’un chrétien et lui ouvre le trésor des 47 2, 2, 2, 1478| seulement venir en aide à ce chrétien, mais aussi l’inciter à 48 2, 2, 2, 1487| de l’Église dont chaque chrétien doit être une pierre vivante.~ 49 2, 2, 2, 1496| spirituelles pour le combat chrétien.~ 50 2, 2, 2 | Viatique, dernier sacrement du chrétien~ 51 2, 2, 2, 1527| conférer une grâce spéciale au chrétien qui éprouve les difficultés 52 2, 2, 2, 1529| 1529 Chaque fois qu’un chrétien tombe gravement malade, 53 2, 2, 3, 1615| Cette grâce du Mariage chrétien est un fruit de la Croix 54 2, 2, 3, 1617| Eucharistie. Le Mariage chrétien devient à son tour signe 55 2, 2, 3, 1620| PC 12 ; OT 10) et le sens chrétien du Mariage sont inséparables 56 2, 2, 3, 1637| grande joie pour le conjoint chrétien et pour l’Église si cette "  57 2, 2, 3, 1638| en outre, dans le mariage chrétien, les conjoints sont fortifiés 58 2, 2, 3, 1666| 1666 Le foyer chrétien est le lieu où les enfants 59 2, 2, 4, 1668| histoire propres au peuple chrétien d’une région ou d’une époque. 60 2, 2, 4, 1674| sens religieux du peuple chrétien a , de tout temps, trouvé 61 2, 2, 4, 1676| sagesse est un humanisme chrétien qui affirme radicalement 62 2, 2, 4 | I. La dernière Pâque du Chrétien~ 63 2, 2, 4, 1681| 1681 Le sens chrétien de la mort est révélé dans 64 2, 2, 4, 1681| notre unique espérance. Le chrétien qui meurt dans le Christ 65 2, 2, 4, 1682| la mort inaugure pour le chrétien, au terme de sa vie sacramentelle, 66 2, 2, 4, 1683| sacramentellement en son sein le chrétien durant son pèlerinage terrestre, 67 3, 0, 0, 1691| 1691Chrétien, reconnais ta dignité. Puisque 68 3, 1, 1, 1763| appartient au patrimoine chrétien. Les sentiments ou passions 69 3, 1, 1, 1813| caractérisent l’agir moral du chrétien. Elles informent et vivifient 70 3, 1, 1, 1828| par la charité donne au chrétien la liberté spirituelle des 71 3, 1, 2, 1942| vie digne de l’homme et du chrétien (Pie XII, discours 1er juin 72 3, 1, 3, 1963| le peuple élu et chaque chrétien à la conversion et à la 73 3, 1, 3, 1997| trinitaire : Par le Baptême le chrétien participe à la grâce du 74 3, 1, 3, 2030| tous les baptisés, que le chrétien accomplit sa vocation. De 75 3, 1, 3, 2031| éclairer et nourrir l’agir chrétien. Comme l’ensemble de la 76 3, 1, 3, 2047| culte spirituel. L’agir chrétien trouve sa nourriture dans 77 3, 2, 1, 2101| plusieurs circonstances, le chrétien est appelé à faire des promesses 78 3, 2, 1, 2101| dévotion personnelle, le chrétien peut aussi promettre à Dieu 79 3, 2, 1, 2102| dévotion dans lequel le chrétien se voue lui-même à Dieu 80 3, 2, 1, 2105| puissentpénétrer d’esprit chrétien les mentalités et les mœurs, 81 3, 2, 1, 2122| du principe que le peuple chrétien doit subvenir à l’entretien 82 3, 2, 1, 2132| 2132 Le culte chrétien des images n’est pas contraire 83 3, 2, 1 | III. Le nom chrétien~ 84 3, 2, 1, 2156| sanctifie l’homme, et le chrétien reçoit son nom dans l’Église. 85 3, 2, 1, 2156| encore exprimer un mystère chrétien ou une vertu chrétienne. "  86 3, 2, 1, 2156| prénom étranger au sens chrétien " (CIC, can. 855).~ 87 3, 2, 1, 2157| 2157 Le chrétien commence sa journée, ses 88 3, 2, 1, 2165| 2165 Dans le Baptême, le chrétien reçoit son nom dans l’Église. 89 3, 2, 1, 2165| lui soit donné un prénom chrétien. Le patronage d’un saint 90 3, 2, 1, 2166| 2166 Le chrétien commence ses prières et 91 3, 2, 1, 2179| paroisse initie le peuple chrétien à l’expression ordinaire 92 3, 2, 1, 2187| un effort commun. Chaque chrétien doit éviter d’imposer sans 93 3, 2, 1, 2195| 2195 Chaque chrétien doit éviter d’imposer sans 94 3, 2, 2, 2232| la vocation première du chrétien est de suivre Jésus (cf. 95 3, 2, 2, 2250| 2250 " Le bien humain et chrétien de la personne et de la 96 3, 2, 2, 2253| que le premier appel du chrétien, c’est de suivre Jésus.~ 97 3, 2, 2, 2348| appelé à la chasteté. Le chrétien a " revêtu le Christ " ( 98 3, 2, 2, 2348| moment de son Baptême, le chrétien s’est engagé à conduire 99 3, 2, 2, 2387| 19 ; cf. GS 47, § 2). Le chrétien ancien polygame est gravement 100 3, 2, 2, 2414| Paul ordonnait à un maître chrétien de traiter son esclave chrétien "  101 3, 2, 2, 2414| chrétien de traiter son esclave chrétien " non plus comme un esclave, 102 3, 2, 2, 2442| temporelles avec un zèle chrétien et de s’y conduire en artisans 103 3, 2, 2, 2471| vérité " (Jn 18, 37). Le chrétien n’a pas à " rougir de rendre 104 3, 2, 2, 2471| attestation de la foi, le chrétien doit la professer sans équivoque, 105 3, 2, 2, 2478| son prochain :~Tout bon chrétien doit être plus prompt à 106 3, 2, 2, 2506| 2506 Le chrétien n’a pas à " rougir de rendre 107 4, 1, 3, 2707| les maîtres spirituels. Un chrétien se doit de vouloir méditer 108 4, 1, 3, 2725| de la vie nouvelle du chrétien est inséparable du combat 109 4, 1, 3, 2743| toujours possible : Le temps du chrétien est celui du Christ ressuscité 110 4, 2, 0, 2835| pourquoi le sens spécifiquement chrétien de cette quatrième demande 111 4, 2, 0, 2864| délivre nous du Mal ", le chrétien prie Dieu avec l’Église


Copyright © Libreria Editrice Vaticana