Index   Back Top Print

[ FR ]

PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Une très belle surprise

Lundi, 28 novembre 2016

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n°50 du 15 décembre 2016)

L’année liturgique commence et avec elle l’itinéraire de l’Avent, chemin liturgique et chemin de vie pour tout chrétien, appelé à la « rencontre » avec Jésus. Dans la liturgie du premier dimanche de l’Avent, l’Église « a prié ainsi : “O Dieu, notre Père, suscite en nous la volonté d’aller à travers nos bonnes œuvres à la rencontre de ton Christ qui vient, afin qu’il nous appelle auprès de lui dans la gloire pour posséder le royaume des cieux” ». Telle est la requête « au Père de susciter en nous la volonté d’aller à la rencontre de Jésus, à la rencontre de son Fils ». C’est là, en effet, « la grâce que nous voulons au cours de l’Avent, et nous la demandons : avoir envie de rencontrer Jésus » et donc de « marcher et aller à la rencontre » de Jésus. C’est un temps pour ne pas rester immobile. Notre cœur doit se demander : “Mais comment puis-je aller à la rencontre du Seigneur ? Quelles sont les attitudes que je dois avoir pour rencontrer le Seigneur?”. Toujours dans la liturgie du jour se trouve une réponse à ces questions : en effet, la collecte « signale trois attitudes : vigilants dans la prière, actifs dans la charité et exultants dans la louange ». C’est-à-dire, « je dois prier, avec vigilance, je dois être actif dans la charité » et avoir « la joie de louer le Seigneur ». En ce qui concerne la charité, François a expliqué que l’on parle de « charité fraternelle » : donc « pas seulement faire l’aumône, mais également tolérer les gens qui m’ennuient, tolérer à la maison les enfants lorsqu’ils font trop de bruit ». En somme, une « charité active ». « C’est ainsi que nous devons vivre ce chemin, cette volonté de rencontrer le Seigneur. Pour bien le rencontrer. Ne pas rester immobiles. Et nous rencontrerons le Seigneur ». Mais au moment de la rencontre, « il y aura une surprise, parce qu’il est le Seigneur des surprises ». Je suis en chemin pour le rencontrer et lui est en chemin pour me rencontrer, et quand nous nous rencontrons, nous voyons que la grande surprise est qu’il me cherche, avant que je ne commence à le chercher ». C’est « la grande surprise de la rencontre avec le Seigneur. Il nous a cherchés avant ». Il est vrai que « notre chemin est important », mais « lui est toujours le premier. Il accomplit son chemin pour nous trouver ». Du reste, « c’est la surprise qu’a eue le centurion ». « Il a trouvé du courage » et est allé à la rencontre du Seigneur. Et « la grande surprise était que le Seigneur voulait aller à lui : “Je viendrai, pour le guérir” ». Cela nous fait comprendre que « le Seigneur va toujours au-delà, il va de l’avant. Nous faisons un pas et lui en fait dix. Toujours ». C’est l’expérience de l’ « abondance de sa grâce, de son amour, de sa tendresse qui ne se lasse pas de nous chercher ». « Notre Dieu est le Dieu des surprises, le Dieu qui nous cherche, qui nous attend, il ne nous demande que le petit pas de la bonne volonté ». Pour cela, nous prions : « O Dieu, notre Père, suscite en nous la volonté d’aller de l’avant », parce qu’au Seigneur « suffit » cette volonté. Cela vaut pour chaque aspect de « notre vie ». En effet, certains pourraient dire : « Oh, j’ai ce péché depuis des années, ce péché qui me torture, voilà ma vie, je n’ai jamais raconté cela de ma vie, c’est une plaie que j’ai à l’intérieur, mais comme je voudrais... » : mais déjà ce « comme je voudrais » suffit au Seigneur. En effet, il « donne la grâce que j’arrive au moment de demander le pardon ». Mais « la volonté est le premier pas ». Et l’aide de Dieu « nous accompagnera toute notre vie ». Tant de fois « il verra que nous voulons nous approcher » et il sortira « à notre rencontre ». C’est « la grâce que nous demandons aujourd’hui. “O Dieu, notre Père, suscite en nous la volonté d’aller à la rencontre de ton Christ” », avec « la vigilance dans la prière, charité active et exultants dans la joie ». Ce faisant, « nous rencontrerons le Seigneur et nous aurons une très belle surprise ».

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana