Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

SALUT DU PAPE FRANÇOIS
AUX DONATEURS DE LA CRÈCHE
ET DE L'ARBRE DE NOËL POUR LA PLACE SAINT-PIERRE

Salle Clémentine
Vendredi 11 décembre 2020

[Multimédia]


 

Vous êtes venus pour la remise officielle de l’arbre de Noël et de la crèche installés sur la place Saint-Pierre; je vous souhaite cordialement la bienvenue et je vous remercie de votre présence. Je salue la délégation de la République de Slovénie, guidée par le ministre des affaires étrangères, accompagnée par le cardinal Rodé et par l’archevêque de Maribor et composée par d’autres ministres, ambassadeurs et éminentes personnalités. En effet, c’est la Slovénie qui a donné le majestueux sapin rouge, choisi dans les forêts de Kočevje. Et je salue la délégation du diocèse de Teramo-Atri, avec S.Exc. Mgr Lorenzo Leuzzi et de nombreuses autorités civiles: c’est de votre terre, précisément de Castelli, que provient la crèche monumentale en céramique. Cet après-midi aura lieu l’inauguration de ces deux «icônes» de Noël. Jamais autant que cette année celles-ci sont un signe d’espérance pour les Romains et pour les pèlerins qui auront la possibilité de venir les admirer.

L’arbre et la crèche aident à créer le climat de Noël favorable pour vivre avec foi le mystère de la naissance du rédempteur. Dans la crèche, tout parle de la «bonne» pauvreté, la pauvreté évangélique, qui nous rend bienheureux: en contemplant la Sainte -Famille et les divers personnages, nous sommes attirés par leur humilité désarmante. La Vierge et saint Joseph sont venus de Nazareth jusqu’à Bethléem. Il n’y a pas de place pour eux, pas même une petite chambre (cf. Lc 2, 7); Marie écoute, observe et conserve tout dans son cœur (cf. Lc 2, 19.51). Joseph cherche un lieu à adapter pour elle et l’Enfant qui va naître. Les pasteurs sont les protagonistes de la crèche, comme dans l’Evangile. Ils vivent à l’air libre. Ils veillent. L’annonce des anges est pour eux, et ils vont immédiatement chercher le Sauveur qui est né (cf. Lc 2, 8-16).

La fête de Noël nous rappelle que Jésus est notre paix, notre joie, notre force, notre réconfort. Mais pour accueillir ces dons de grâce, ils faut que nous nous sentions petits, pauvres et humbles comme les personnages de la crèche. Même en ce Noël, au milieu des souffrances de la pandémie, Jésus, petit et sans défense, est le «Signe» que Dieu donne au monde (cf. Lc 2, 12). Un signe admirable, ainsi que commence la Lettre sur la crèche que j’ai signée il y a un an à Greccio. Cela nous fera du bien de la relire au cours de ces journées.

Très chers amis, merci de tout cœur à vous tous! Egalement à ceux qui aujourd’hui n’ont pas pu être présents, ainsi qu’à ceux qui ont collaboré au transport et à l’installation de l’arbre et de la crèche. Que le Seigneur vous récompense pour votre disponibilité et votre générosité. Je vous exprime tous mes vœux pour une fête de Noël pleine d’espérance, et je vous demande de les apporter à vos familles et à tous vos concitoyens. Je vous assure de ma prière et je vous bénis. Et vous aussi, s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Joyeux Noël! Merci.



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana