The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Dimanche 20 novembre 2005

Solennité du Christ Roi de l'Univers

 

Chers frères et soeurs!

Aujourd'hui, dernier dimanche de l'Année liturgique, on célèbre la solennité du Christ Roi de l'univers. Dès l'annonce de sa naissance, le Fils unique du Père, né de la Vierge Marie, est défini "roi" dans le sens messianique, c'est-à-dire héritier du trône de David, selon les promesses des prophètes, pour un royaume qui n'aura pas de fin (cf. Lc 1, 32-33). La royauté du Christ, est demeurée entièrement cachée jusqu'à ses trente ans, passés dans une existence ordinaire à Nazareth. Puis, au cours de sa vie publique, Jésus inaugura le nouveau Royaume qui "n'est pas de ce monde" (Jn 18, 36) et à la fin, le réalisa pleinement à travers sa mort et sa résurrection. En apparaissant ressuscité aux Apôtres, il dit: "Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre" (Mt 28, 18): ce pouvoir jaillit de l'amour, que Dieu a manifesté en plénitude dans le sacrifice de son Fils. Le Royaume du Christ est un don offert aux hommes de tout temps, afin que quiconque croit dans le Verbe incarné "ne meure pas, mais ait la vie éternelle" (Jn 3, 16). C'est pourquoi, précisément dans le dernier Livre de la Bible, l'Apocalypse, il proclame: "Je suis l'Alpha et l'Oméga, le principe et la fin" (Ap 22, 13).

"Le Christ Alpha et Oméga", ainsi s'intitule le paragraphe qui conclut la première partie de la Constitution pastorale Gaudium et spes, du Concile Vatican II, promulguée il y a 40 ans. Dans cette belle page, qui reprend certaines paroles du Serviteur de Dieu Paul VI, nous lisons: "Le Seigneur est le terme de l'histoire humaine, le point vers lequel convergent les désirs de l'histoire et de la civilisation, le centre du genre humain, la joie de tous les coeurs et la plénitude de leurs aspirations". Et il poursuit ainsi: "Vivifiés et rassemblées en son Esprit, nous marchons vers la consommation de l'histoire humaine qui correspond pleinement à son dessein d'amour: "ramener toutes choses sous un seul chef, le Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre" (Ep 1, 10)" (GS, n. 45). A la lumière de la place centrale du Christ, Gaudium et spes interprète la condition de l'homme contemporain, sa vocation et sa dignité, ainsi que les cadres de sa vie: la famille, la culture, l'économie, la politique, la Communauté internationale. Telle est la mission de l'Eglise hier, aujourd'hui et à jamais: annoncer et témoigner du Christ, afin que l'homme, chaque homme, puisse réaliser pleinement sa vocation.

Que la Vierge Marie, que Dieu a associée de façon particulière à la royauté de son Fils, nous obtienne de l'accueillir comme Seigneur de notre vie, pour coopérer fidèlement à l'avènement de son Royaume d'amour, de justice et de paix.


A l'issue de l'Angelus

Demain, mémoire liturgique de la Présentation de la Très Sainte Vierge Marie au temple, sera célébrée la Journée pro orantibus, c'est-à-dire pour les communautés religieuses de vie contemplative. Au nom de toute l'Eglise, j'exprime ma gratitude à tous ceux qui consacrent leur vie à la prière dans la clôture, en offrant un témoignage éloquent du primat de Dieu et de son Royaume. J'exhorte à être proche d'eux à travers notre soutien spirituel et matériel.

Je suis heureux de saluer cordialement les pèlerins de langue espagnole présents à la prière de l'Angelus. Je salue aujourd'hui de façon particulière mes frères Evêques du Mexique, ainsi que les prêtres, les religieux, les religieuses et les fidèles qui, dans l'archidiocèse de Guadalajara, participent à la béatification des martyrs Anacleto González Flores et ses huit compagnons, et de José Trinidad Rangel, Andrés Solá Molist, Leonardo Pérez, Darío Acosta Zurita, qui affrontèrent le martyre pour défendre leur foi chrétienne. En cette solennité de Jésus Christ, Roi de l'Univers, qu'ils invoquèrent au moment suprême de donner leur vie, ils représentent pour nous un exemple permanent et un encouragement en vue d'apporter un témoignage cohérent de notre foi dans la société actuelle. Avec ces sentiments, je vous donne avec une grande affection, ainsi qu'à tous les fidèles mexicains, la Bénédiction apostolique.

Je salue cordialement les pèlerins francophones. En ce dimanche consacré aux victimes de la route, je confie à l'amour du Seigneur toutes les personnes décédées dans des accidents de la circulation, ainsi que les très nombreux blessés et leurs familles. J'invite tous les automobilistes à une conduite prudente et responsable, afin de lutter efficacement, avec les Autorités, contre ce mal social et de réduire le nombre des victimes.

Je souhaite à tous un bon Dimanche du Christ-Roi.
 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

 

top