The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Fête de saint Etienne protomartyr
Lundi 26 décembre 2005

 

Chers frères et soeurs!

Après avoir célébré hier avec solennité le Noël du Christ, nous faisons aujourd'hui mémoire de la naissance au ciel de saint Etienne, le premier martyr. Un lien particulier unit ces deux fêtes et il est bien résumé dans la liturgie ambrosienne par cette affirmation:  "Hier le Seigneur est né sur la terre pour qu'Etienne naisse au ciel" (A la fraction du pain). Comme Jésus sur la Croix s'est entièrement remis au Père et a pardonné à ses bourreaux, de même Etienne, au moment de sa mort, prie en disant:  "Seigneur Jésus, reçois mon esprit"; et encore:  "Seigneur, ne leur impute pas ce péché" (Cf. Ac 7, 59-60). Etienne est un authentique disciple de Jésus et son parfait imitateur. Avec lui commence une longue série de martyrs qui ont scellé leur foi par l'offrande de leur vie, en proclamant à travers leur témoignage héroïque que Dieu s'est fait homme pour ouvrir le Royaume des Cieux à l'homme.

Dans le climat de joie de Noël, la référence au martyr de saint Etienne ne doit pas sembler déplacée. En effet, sur la mangeoire de Bethléem s'étend déjà l'ombre de la croix. Elle est déjà annoncée par la pauvreté de l'étable où pleure l'Enfant, par la prophétie de Siméon sur le signe de contradiction et sur l'épée destinée à transpercer l'âme de la Vierge, par la persécution d'Hérode qui rendra nécessaire la fuite en Egypte. Il ne faut pas s'étonner qu'un jour cet Enfant, une fois devenu adulte, demande à ses disciples de le suivre sur le chemin de la Croix avec une confiance et une fidélité totales. Attirés par son exemple et soutenus par son amour, de nombreux chrétiens, dès les origines de l'Eglise, témoigneront de leur foi par l'effusion du sang. Aux premiers martyrs, d'autres suivront au cours des siècles jusqu'à nos jours. Comment ne pas reconnaître qu'encore à notre époque, dans diverses régions du monde, professer la foi chrétienne exige l'héroïsme des martyrs? Comment ne pas dire ensuite que partout, même là où il n'y a pas de persécutions, vivre avec cohérence l'Evangile implique de payer un prix élevé?

En contemplant le divin Enfant dans les bras de Marie et en regardant l'exemple de saint Etienne, nous demandons au Seigneur la grâce de vivre avec cohérence notre foi, toujours prêts à répondre à quiconque nous demande raison de l'espérance qui est en nous (cf. 1 P 3, 15).


Au terme de l'Angelus

Je vous salue cordialement, chers pèlerins francophones. En la fête de saint Étienne, premier martyr, et dans la joie de Noël que vous avez pu vivre en famille, puissiez-vous être artisans de paix et témoins de l’amour infini de Dieu pour nous.

J'adresse enfin mes salutations cordiales à vous tous, pèlerins de langue italienne, et je vous souhaite de conserver ces prochains jours l'atmosphère spirituelle de joie et de sérénité de Noël.
 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

   

top