The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
I Dimanche de Carême, 5 mars 2006

 

 

Chers frères et soeurs!

Mercredi dernier, nous avons commencé le Carême, et aujourd'hui, nous célébrons le premier dimanche de ce temps liturgique, qui pousse les chrétiens à entreprendre un chemin de préparation à Pâques. Aujourd'hui, l'Evangile nous rappelle que Jésus, après avoir été baptisé dans le fleuve Jourdain, poussé par l'Esprit Saint, qui était descendu sur Lui, le révélant comme étant le Christ, se retira pendant quarante jours dans le désert de Judée, où il surmonta les tentations de satan (cf. Mc 1, 12-13). En suivant leur Maître et Seigneur, les chrétiens eux aussi entrent spirituellement dans le désert du Carême pour affronter avec Lui "la lutte contre l'esprit du mal".

L'image du désert est une métaphore très éloquente de la condition humaine. Le Livre de l'Exode rapporte l'expérience du peuple d'Israël qui, sorti d'Egypte, accomplit un pèlerinage dans le désert du Sinaï pendant quarante ans avant de parvenir à la terre promise. Au cours de ce long voyage, les juifs ressentirent toute la force et l'insistance du tentateur, qui les poussait à perdre confiance dans le Seigneur et à revenir en arrière; mais, dans le même temps, grâce à la médiation de Moïse, ils apprirent à écouter la voix de Dieu, qui les appelait à devenir son peuple saint. En méditant sur cette page biblique, nous comprenons que pour réaliser pleinement la vie dans la liberté, il faut surmonter l'épreuve que la liberté elle-même comporte, c'est-à-dire la tentation. Ce n'est que libérée de l'esclavage du mensonge et du péché que la personne humaine, grâce à l'obéissance de la foi qui l'ouvre à la vérité, trouve le véritable sens de son existence et atteint la paix, l'amour et la joie.

C'est précisément pour cela que le Carême constitue un temps favorable pour un examen attentif de la vie dans le recueillement, la prière et la pénitence. Les Exercices spirituels qui, selon la tradition, se tiendront à partir de ce soir jusqu'à samedi prochain ici, dans le Palais apostolique, m'aideront, ainsi que mes collaborateurs de la Curie romaine, à entrer avec une plus grande conscience dans ce climat quadragésimal caractéristique. Chers frères et soeurs, tandis que je vous demande de m'accompagner par vos prières, je vous assure de mon souvenir dans le Seigneur afin que le Carême soit pour tous les chrétiens une occasion de conversion et d'élan plus courageux vers la sainteté. Nous invoquons pour cela l'intercession maternelle de la Vierge Marie.

Je souhaite à tous un bon dimanche.


A l'issue de l'Angelus

Samedi prochain 11 mars, à 17h00, se tiendra dans la Salle Paul VI une veillée mariale organisée par les jeunes universitaires de Rome. Grâce à des liaisons radio-télévisées, de nombreux étudiants d'autres pays européens et d'Afrique y participeront également. Il s'agira d'une occasion propice pour prier la Sainte Vierge, afin que l'Evangile ouvre de nouvelles voies à la coopération entre les peuples d'Europe et d'Afrique. Chers jeunes, je vous attends nombreux!

Chers pèlerins de langue française, je vous adresse mon salut cordial. Laissez-vous pousser sans crainte par l'Esprit sur les chemins où Jésus vient vous rejoindre de manière particulière en ce temps de Carême! Accueillez généreusement son appel à la conversion du coeur et au renouveau de la foi! Que Dieu vous bénisse!

 

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

    

top