The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Solennité de la Très Sainte Trinité
Dimanche 11 juin 2006

 

Chers frères et soeurs,

En ce dimanche qui suit la Pentecôte, nous célébrons la solennité de la Très Sainte Trinité. Grâce à l'Esprit Saint, qui aide à comprendre les paroles de Jésus et conduit à la vérité tout entière (cf. Jn 14, 26; 16, 13) les croyants peuvent connaître, d'une certaine manière, l'intimité de Dieu lui-même, en découvrant qu'Il n'est pas solitude infinie, mais communion de lumière et d'amour, vie donnée et reçue dans un dialogue éternel entre le Père et le Fils dans l'Esprit Saint - Aimant, Aimé et Amour, pour reprendre saint Augustin. Dans ce monde, personne ne peut voir Dieu, mais Il s'est lui-même fait connaître, si bien que nous pouvons affirmer avec l'Apôtre Jean:  "Dieu est amour" (1 Jn 4, 8.16), "nous avons reconnu et nous avons cru que l'amour de Dieu est parmi nous" (Enc. Deus caritas est, n. 1; cf. 1 Jn 4, 16). Celui qui rencontre le Christ et entre dans une relation d'amitié avec Lui accueille la Communion trinitaire elle-même dans sa  propre âme, selon la promesse de Jésus à ses disciples:  "Si quelqu'un m'aime, il restera fidèle à ma parole; mon Père l'aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui" (Jn 14, 23).

Pour celui qui a la foi, tout l'univers parle de Dieu Un et Trine. Depuis les espaces interstellaires jusqu'aux particules microscopiques, tout ce qui existe renvoie à un Etre qui se communique dans la multiplicité et la variété des éléments, comme dans une immense symphonie. Tous les êtres sont ordonnés selon un dynamisme harmonieux que nous pouvons, de manière analogue, appeler "amour". Mais ce  n'est  que dans la personne humaine, libre et douée de raison, que ce dynamisme devient spirituel, amour responsable, comme réponse à Dieu et au prochain, dans un don de soi sincère. Dans cet amour, l'être humain trouve sa vérité et son bonheur. Parmi les diverses analogies du mystère ineffable de Dieu Un et Trine que les croyants sont en mesure d'entrevoir, je voudrais citer celle de la famille. Celle-ci est appelée à être une communauté d'amour et de vie, dans laquelle les diversités doivent concourir à former une "parabole de communion".

Parmi toutes les créatures, la Vierge Marie est le chef d'oeuvre de la Très Sainte Trinité:  Dieu s'est préparé une demeure digne, dans son coeur humble et rempli de foi, pour mener à bien le mystère du salut. L'Amour divin a trouvé en Elle la correspondance parfaite et, en son sein, le Fils Unique s'est fait homme. Tournons-nous vers Marie, avec une confiance filiale, afin de pouvoir, avec son aide, grandir dans l'amour et faire de notre vie un chant de louange au Père par son Fils et dans l'Esprit Saint.


Après l'Angelus

Jeudi prochain, 15 juin, aura lieu à Rome la traditionnelle procession du Corpus Domini. A 19 heures, je présiderai la Messe sur le parvis de la Basilique de Saint-Jean-de-Latran, à l'issue de laquelle nous accompagnerons solennellement le Très Saint Sacrement le long de la via Merulana jusqu'à la place Sainte-Marie-Majeure, d'où je donnerai la Bénédiction eucharistique. J'invite les fidèles de Rome et les pèlerins à participer nombreux à ce rendez-vous, qui exprime la foi et l'amour de la communauté chrétienne pour son Seigneur présent dans l'Eucharistie.

Je suis heureux de vous saluer, chers pèlerins francophones venus pour la prière mariale de l'Angelus. Puisse la contemplation du mystère trinitaire vous pousser à vivre de l'amour qui unit les personnes de la Trinité et qui fait de nous des témoins de cet amour auprès de nos frères. Avec ma Bénédiction apostolique.

Je souhaite à tous un bon dimanche.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

      

top