The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Dimanche 18 juin 2006

 

Chers frères et soeurs!

Aujourd'hui, en Italie et dans d'autres pays, on célèbre la solennité du Corpus Domini, qui a déjà eu son temps fort à Rome lors de la procession dans la ville, jeudi dernier. Il s'agit de la fête solennelle et publique de l'Eucharistie, sacrement du Corps et du Sang du Christ:  le mystère institué lors de la Dernière Cène, et commémoré chaque année le Jeudi Saint, est en ce jour présenté à tous, entouré de la ferveur de la foi et de la dévotion de la communauté ecclésiale. L'Eucharistie constitue en effet le "trésor" de l'Eglise, le précieux héritage que son Seigneur lui a laissé. Et l'Eglise la conserve avec le plus grand soin, en la célébrant chaque jour au cours de la Messe, en l'adorant dans les églises et dans les chapelles, en la distribuant aux malades et, comme viatique, à ceux qui partent pour le dernier voyage.

Mais le rayon d'action de ce trésor, qui est destiné aux baptisés, n'est pas limité au domaine de l'Eglise:  l'Eucharistie est le Seigneur Jésus qui se donne "pour la vie du monde" (Jn 6, 51). Il veut rencontrer l'homme et lui transmettre la vie de Dieu en tout temps et en tout lieu. Et pas seulement. L'Eucharistie possède également une valeur cosmique:  la transformation du pain et du vin en Corps et Sang du Christ constitue en effet le principe de divinisation de la création elle-même. La fête du Corpus Domini est pour cette raison caractérisée en particulier par la tradition de porter le Très Saint Sacrement en procession, un geste profondément significatif. En portant l'Eucharistie dans les rues et sur les places, nous voulons immerger le Pain descendu du ciel dans notre vie quotidienne; nous voulons que Jésus marche là où nous marchons, qu'il vive là où nous vivons. Notre monde, nos vies, doivent devenir son temple. La communauté chrétienne proclame en ce jour de fête, que l'Eucharistie est tout pour elle, qu'elle est sa vie même, la source de l'amour qui vainc la mort. La charité qui transforme notre vie et soutient la marche de chacun de nous vers la patrie céleste jaillit de la communion avec le Christ Eucharistie. Pour cette raison, la liturgie nous fait chanter:  "Bon Pasteur, pain véritable, / (...) Toi qui sais et peux tout, qui nous nourris sur la terre, / conduis tes frères / à la table du ciel / dans la gloire de tes saints".

Marie est la "femme eucharistique", comme l'a définie le Pape Jean-Paul II dans son Encyclique Ecclesia de Eucharistia. Prions la Vierge afin que chaque chrétien approfondisse sa foi dans le mystère eucharistique, pour vivre en communion constante avec Jésus et être son témoin authentique.


Au terme de l'Angelus

La Journée mondiale du Réfugié, promue par les Nations unies, sera célébrée mardi prochain, 20 juin. Celle-ci a pour but d'attirer l'attention de la Communauté internationale sur les conditions de nombreuses personnes obligées de fuir leur propre pays en raison de graves formes de violence. Ces frères et soeurs cherchent refuge dans d'autres pays, animés par l'espérance de revenir dans leur patrie ou, au moins, de trouver l'hospitalité là où ils se sont réfugiés. Tout en leur assurant mon souvenir dans la prière et la constante sollicitude du Saint-Siège, je forme le voeu que les droits de ces personnes soient toujours respectés et j'encourage les communautés ecclésiales à subvenir à leurs besoins.

Je vous salue cordialement, chers pèlerins francophones. Dans chaque Eucharistie dominicale, puissiez-vous accueillir le Christ, réellement présent dans le Saint-Sacrement, pour vivre en amitié avec lui, pour conformer votre vie à Celui que vous recevez et pour être ses témoins joyeux auprès des personnes que vous côtoyez. Avec ma Bénédiction apostolique.

Je souhaite à tous un bon dimanche.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

      

top