The Holy See
back up
Search
riga

SOLENNITÉ DES SAINTS PIERRE ET PAUL

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Jeudi 29 juin 2006

 

Je suis un peu en retard parce que la célébration à Saint-Pierre a été plus longue que prévu. Je vous prie de m'excuser.

Chers frères et soeurs!

Aujourd'hui, nous honorons solennellement les saints Pierre et Paul, "apôtres du Christ, piliers et fondements de la cité de Dieu", comme le chante la liturgie de ce jour. Leur martyre est considéré comme le véritable acte de naissance de l'Eglise de Rome. Les deux Apôtres rendirent leur témoignage suprême à peu de distance de temps et de lieu l'un de l'autre:  ici, à Rome, saint Pierre fut crucifié et, par la suite, saint Paul fut décapité. Leur sang se mêla ainsi comme dans un unique témoignage au Christ, qui poussa saint Irénée, Evêque de Lyon, vers la moitié du II siècle, à parler de l'"Eglise fondée et constituée à Rome par deux très glorieux apôtres Pierre et Paul" (Contre les hérésies, 3, 3, 2). Peu de temps après, de l'Afrique du nord, Tertullien s'exclamait:  "Cette Eglise de Rome, comme elle est bienheureuse! Ce furent les Apôtres eux-mêmes à lui verser, à travers leur sang, la doctrine tout entière" (Prescription contre les hérétiques, n. 36). C'est précisément pour cela que l'Evêque de Rome, Successeur de l'Apôtre Pierre, accomplit un ministère particulier au service de l'unité doctrinale et pastorale du Peuple de Dieu dispersé dans le monde entier.

Dans ce contexte, on saisit mieux la signification du rite que nous avons renouvelé ce matin, au cours de la Messe dans la Basilique Saint-Pierre, c'est-à-dire la remise du Pallium à plusieurs Archevêques métropolitains, antique signe liturgique, qui exprime la communion particulière de ces pasteurs avec le Successeur de Pierre. Mon salut va à ces vénérés frères Archevêques et à ceux qui les ont accompagnés, alors que je vous invite tous, chers frères et soeurs, à prier pour eux et pour les Eglises qui leur sont confiées. Il existe ensuite un autre motif qui rend notre joie  encore  plus  grande aujourd'hui:  il s'agit de la présence à Rome, à l'occasion  de  la  solennité  des  saints Pierre et Paul, d'une Délégation spéciale envoyée par le Patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomaios I. Je souhaite à nouveau avec affection la bienvenue aux membres de cette Délégation et je remercie de tout coeur le Patriarche pour avoir rendu encore plus manifeste, à travers ce geste, le lien de fraternité existant entre nos Eglises.

Que Marie, la Reine des Apôtres, que nous invoquons avec confiance, obtienne pour les chrétiens le don de la pleine unité. Avec son aide, et en suivant les traces de saint Pierre et de saint Paul, puisse l'Eglise qui est à Rome et tout le Peuple de Dieu offrir au monde un témoignage d'unité et de courageux dévouement à l'Evangile du Christ.


Au terme de l'Angelus

Je suis avec appréhension ce qui se passe en Terre Sainte et je prie afin que chaque personne séquestrée soit au plus tôt rendue à ses proches. Je fais appel aux responsables israéliens et palestiniens afin que, avec la contribution généreuse de la Communauté internationale, ils recherchent de manière responsable une solution au conflit à travers la négociation, qui seule peut assurer la paix à laquelle aspirent leurs peuples.

Aux pèlerins de langue française: 

Je salue les pèlerins français, notamment le groupe de Marseille venu entourer son nouvel Archevêque, Monseigneur Georges Pontier. Que cette célébration en la fête des saints Apôtres Pierre et Paul renforce votre amour pour le Christ et pour l'Eglise et votre désir   de  la  servir là où vous êtes envoyés.

En italien: 

J'adresse un salut spécial à la ville de Rome et à ceux qui y habitent:  que les saints Patrons Pierre et Paul obtiennent à la communauté diocésaine et citadine tout entière de conserver et de valoriser la richesse de ses trésors de foi, d'histoire et d'art. Bonne fête à tous!

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

     

top