The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Dimanche 3 décembre 2006

 

Chers frères et soeurs!

Je voudrais une fois de plus rendre grâce avec vous au Seigneur, pour le voyage apostolique que j'ai accompli en Turquie ces derniers jours:  au cours de celui-ci, je me suis senti accompagné et soutenu par la prière de toute la communauté chrétienne. Je vous remercie tous cordialement! Mercredi prochain, au cours de l'Audience générale, j'aurai l'occasion de parler plus amplement de cette inoubliable expérience spirituelle et pastorale de laquelle pourront, je l'espère, naître des fruits de bien pour une coopération toujours plus sincère entre tous les disciples du Christ, et pour un dialogue fructueux avec les croyants musulmans. Je voudrais maintenant exprimer une nouvelle fois ma reconnaissance à ceux qui ont organisé le voyage, et contribué de différentes manières à son déroulement pacifique et fructueux. J'adresse une pensée spéciale aux Autorités turques et au peuple ami de Turquie, qui m'a réservé un accueil digne de son traditionnel esprit hospitalier.

Je voudrais surtout rappeler avec reconnaissance et affection la chère communauté catholique qui vit en terre turque. Je pense à elle alors qu'en ce dimanche nous entrons dans le temps de l'Avent. J'ai pu rencontrer et célébrer la messe avec ces frères et soeurs qui se trouvent dans des situations souvent difficiles. Ils constituent vraiment un petit troupeau, varié, riche d'enthousiasme et de foi qui, d'une certaine façon, vit constamment et de manière forte l'expérience de l'Avent, soutenu par l'espérance. Au cours de l'Avent, la liturgie nous répète souvent et nous assure, comme pour vaincre notre méfiance naturelle, que Dieu "vient":  il vient demeurer avec nous, dans chacune de nos situations; il vient habiter au milieu de nous, vivre avec nous et en nous; il vient combler les distances qui nous divisent et nous séparent; il vient nous réconcilier avec Lui et entre nous. Il vient, dans l'histoire de l'humanité, frapper à la porte de chaque homme et de chaque femme de bonne volonté, pour apporter aux personnes, aux familles et aux peuples le don de la fraternité, de la concorde et de la paix. Pour cette raison, l'Avent est par excellence le temps de l'espérance, au cours duquel les croyants en Christ sont invités à demeurer dans une attente vigilante et active, nourrie par la prière et l'engagement actif de I'amour. Puisse l'approche du Noël du Christ remplir les coeurs de tous les chrétiens de joie, de sérénité et de paix!

Pour vivre cette période de l'Avent de la manière la plus authentique et la plus féconde possible, la liturgie nous exhorte à tourner notre regard vers la Très Sainte Vierge Marie et à cheminer spirituellement avec elle vers la grotte de Bethléem. Lorsque Dieu frappa à la porte de sa jeune vie, Elle l'accueillit avec foi et amour. Dans quelques jours, nous la contemplerons dans le mystère lumineux de son Immaculée Conception. Laissons-nous attirer par sa beauté, reflet de la gloire divine, afin que "le Dieu qui vient" trouve en chacun de nous un coeur bon et ouvert, qu'il puisse combler de ses dons.


A l'issue de l'Angelus

Je salue affectueusement un groupe de jeunes filles du Mouvement des Focolari, venues de différents pays d'Europe et d'Amérique latine pour une rencontre de formation. Chères jeunes filles, apprenez de la Vierge Marie à devenir d'authentiques disciples de Jésus. Que le Seigneur vous bénisse!

Je salue cordialement les pèlerins francophones présents pour la prière de l'Angelus. Au début de la nouvelle année liturgique, puisse le Seigneur vous donner  un  amour de plus en plus intense et débordant, entre vous et à l'égard de tous les hommes, dans l'attente joyeuse de la venue du Christ. Avec ma Bénédiction apostolique.

Je souhaite à tous un bon dimanche et un bon Avent!

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

 

top