The Holy See
back up
Search
riga

BENOT XVI

REGINA CLI

Place Saint-Pierre
III Dimanche de Pques
, 30 avril 2006

 

Chers frères et soeurs,

Au cours du temps pascal la liturgie nous offre de multiples encouragements pour renforcer notre foi dans le Christ ressuscité. En ce troisième dimanche de Pâques par exemple, saint Luc raconte comment les deux disciples d'Emmaüs, après l'avoir reconnu "dans la fraction du pain", se rendirent, remplis de joie, à Jérusalem pour informer les autres de ce qui leur était arrivé. Et précisément au moment où ils parlaient, le Seigneur lui-même est apparu, montrant ses mains et ses pieds avec les signes de la passion. Puis, devant l'étonnement et l'incrédulité des Apôtres, Jésus se fit donner du poisson grillé et le mangea sous leurs yeux (cf. Lc 24, 35-43). Dans ce récit, comme dans d'autres, on ressent une invitation répétée à vaincre l'incrédulité et à croire à la résurrection du Christ, car ses disciples sont appelés à être des témoins précisément de cet événement extraordinaire. La résurrection du Christ est l'élément central du christianisme, une vérité fondamentale qui doit être réaffirmée avec force en tout temps, car la nier comme on a tenté de le faire de différentes manières et comme on continue de le faire, ou la transformer en un événement purement spirituel, équivaut à rendre vaine notre foi elle-même. "Mais si le Christ n'est pas ressuscité - affirme saint Paul - vide alors est notre message, vide aussi votre foi" (1 Co 15, 14).

Les jours qui suivirent la résurrection du Seigneur les Apôtres demeurèrent ensemble, réconfortés par la présence de Marie, et après l'Ascension ils persévérèrent avec Elle en attendant la Pentecôte dans un climat de prière. La Vierge fut pour eux une mère et un maître, rôle qu'elle continue de jouer envers les chrétiens de tous les temps. Chaque année, pendant le temps pascal, nous revivons de manière plus intense cette expérience et peut-être précisément pour cette raison, la tradition populaire a consacré le mois de mai, qui tombe normalement entre Pâques et la Pentecôte, à Marie. Ce mois de mai, dans lequel nous entrons demain, nous est par conséquent utile pour redécouvrir la fonction maternelle qu'Elle remplit dans notre vie, afin que nous soyons toujours des disciples dociles et des témoins courageux du Seigneur ressuscité.

Nous confions à Marie les besoins de l'Eglise et du monde entier, spécialement marqué en ce moment par de nombreuses zones d'ombre. En invoquant également l'intercession de saint Joseph, que nous rappellerons demain, en particulier en pensant au monde du travail, nous nous tournons vers Elle à travers la prière du Regina caeli, prière qui nous fait goûter la joie réconfortante de la présence du Christ ressuscité.


A l'issue du Regina caeli

50 anniversaire de la fondation du petit séminaire Saint Pie X

J'adresse un salut particulier à la communauté du petit séminaire Saint Pie X du Vatican, qui fête cette année le 50 anniversaire de sa fondation. Celui-ci est confié à l'OEuvre louable issue de la générosité de Don Giovanni Folci et entièrement consacrée à l'attention au clergé et à sa sanctification ainsi qu'à la recherche et la promotion des vocations sacerdotales et religieuses. En cette heureuse circonstance je m'unis volontiers à votre fête, chers amis, et tout en vous remerciant pour le service liturgique que vous effectuez chaque jour dans la Basilique Saint-Pierre, je vous assure de mon souvenir dans la prière afin que le Seigneur vous aide à le suivre toujours fidèlement et vous comble de sa joie.

Je vous adresse un salut cordial, chers pèlerins francophones, en particulier aux jeunes venus de Belgique. Je vous invite à lire régulièrement l'Ecriture, seuls ou en groupes. Par elle, Dieu nous parle. Ainsi, vous connaîtrez davantage le mystère chrétien et vous pourrez être en relation intime avec le Seigneur. Avec ma Bénédiction apostolique.

Je salue tous les pèlerins et les visiteurs anglophones présents aujourd'hui, notamment ceux qui sont réunis pour rappeler la béatification du Père Augustine Kunjachan Thevarparampil qui a lieu à Ramapuram, au Kerala en Inde. L'Evangile d'aujourd'hui nous rappelle qu'au nom du Christ ressuscité nous sommes appelés à nous pardonner les uns aux autres nos péchés et nos faiblesses. Puisse le temps pascal être une période de joyeuse réconciliation au sein des familles et entre les nations. J'invoque sur chacun de vous les Bénédictions divines de paix et de sagesse.

Demain débute le mois de mai. Pour les Polonais, c'est un mois de dévotion particulière en l'honneur de la Madone et d'événements religieux importants:  comme la fête de saint Joseph, la fête de la Mère de Dieu Reine de la Pologne, la fête de saint Stanislas, Evêque et martyr, ainsi que le voyage du Pape. Puissent-ils être occasions d'une prière féconde et pieuse pour votre Patrie. Je salue cordialement tous les Polonais.

Je souhaite à tous un bon dimanche et un riche mois de mai en compagnie de la Mère du Seigneur.

 

 

Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

         

top