The Holy See
back up
Search
riga

FETE DE LA TRES SAINTE MERE DE DIEU
XL JOURNEE MONDIALE DE LA PAIX

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Lundi
1 janvier 2007

 

 

Chers frères et soeurs!

Au début de la nouvelle année, je suis heureux de vous adresser à tous, vous qui êtes présents sur la Place Saint-Pierre, ainsi qu'à tous ceux qui sont en liaison avec nous à travers la radio et la télévision, mes voeux les plus cordiaux de paix et de bien! Meilleurs voeux à tous:  paix et bien! Que la lumière du Christ, Soleil apparu à l'horizon de l'humanité, éclaire votre chemin et vous accompagne tout au long de l'année 2007!

Avec une heureuse intuition, mon vénéré Prédécesseur, le Serviteur de Dieu Paul VI, a voulu que l'année s'ouvre sous la protection de la Très Sainte Vierge Marie, vénérée comme la Mère de Dieu. La communauté chrétienne, qui ces derniers jours est demeurée en adoration devant la crèche, tourne aujourd'hui son regard avec un amour particulier vers la Vierge Marie. Elle s'identifie à Elle tandis qu'elle contemple l'Enfant nouveau-né, emmailloté dans ses langes et déposé dans la mangeoire. Comme Marie, l'Eglise demeure elle aussi en silence, pour percevoir et garder en son coeur les échos intérieurs du Verbe fait chair et ne pas perdre la chaleur divine et humaine qui rayonne de sa présence. Il est la Bénédiction de Dieu! L'Eglise, comme la Vierge, ne fait rien de plus que de montrer à tous Jésus, le Sauveur, et elle reflète sur chacun la lumière de son Visage, splendeur de bonté et de vérité.

Aujourd'hui, nous contemplons Jésus, né de la Vierge Marie, dans sa prérogative de vrai "Prince de la Paix" (Is 9, 5). Il "est notre paix", venu abattre la "barrière de séparation" entre les hommes et les peuples, c'est-à-dire "la haine" (Ep 2, 14). C'est pour cette raison que Paul VI, de vénérée mémoire, voulut que le 1 janvier devienne également la Journée mondiale de la Paix:  pour que chaque nouvelle année commence dans la lumière du Christ, le grand pacificateur de l'humanité. Je renouvelle aujourd'hui mes voeux de paix aux gouvernants et aux responsables des nations et des Organisations internationales et à tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Je le fais en particulier à travers le Message que j'ai préparé à cette occasion avec mes collaborateurs du Conseil pontifical "Justice et Paix", et qui cette année a pour thème:  "La personne humaine, coeur de la paix". Celui-ci aborde un point essentiel, la valeur de la personne humaine, qui est le pilier de tout le grand édifice de la paix. On parle beaucoup aujourd'hui des droits de l'homme, mais l'on oublie souvent qu'ils ont besoin d'un fondement stable, qui ne soit ni relatif ni discutable. Et cela ne peut être que la dignité de la personne. Le respect pour cette dignité commence par la reconnaissance et la protection de son droit à vivre et à professer librement sa religion.

Nous adressons avec confiance notre prière à la Sainte Mère de Dieu, pour que se développe dans les consciences le respect sacré pour toute personne humaine et la ferme condamnation de la guerre et de la violence. Aide-nous, Marie, Toi qui as donné au monde Jésus, à recevoir de Lui le don de la paix et à être de sincères et courageux artisans de paix.


A l'issue de l'Angelus

Aux pèlerins francophones réunis ce matin pour la prière de l'Angelus, j'adresse mes cordiales salutations. Puisse la nouvelle année vous inviter à ouvrir toujours davantage votre coeur au Christ Sauveur, à l'exemple de la Vierge Marie, Mère de Dieu, pour le servir généreusement dans vos frères. Heureuse et sainte année à tous!

Je souhaite à tous de vivre la nouvelle année dans la grâce et dans la paix du Seigneur. En ce sens, heureuse année nouvelle à vous tous!

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

     

top