The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
V Dimanche de Carême, 25 mars 2007

 

 

Chers frères et soeurs!

Le 25 mars a lieu la solennité de l'Annonciation de la Bienheureuse Vierge Marie. Elle coïncide cette année avec un  Dimanche de Carême et sera par conséquent célébrée demain. Je voudrais toutefois maintenant m'arrêter sur ce merveilleux mystère de la foi, que nous contemplons chaque jour dans la récitation de l'Angelus. L'Annonciation, racontée au début de l'Evangile de saint Luc, est un événement humble, caché - personne ne l'a vu, personne ne l'a connu, sauf Marie - mais en même temps décisif pour l'histoire de l'humanité. Lorsque la Vierge prononça son "oui" à l'annonce de l'Ange, Jésus fut conçu et avec Lui commença la nouvelle ère de l'histoire, qui devait ensuite être scellée par la Pâque comme "Alliance nouvelle et éternelle". En réalité, le "oui" de Marie est le reflet parfait  de celui du Christ lui-même lorsqu'il entra dans le monde, comme affirme la Lettre aux Hébreux en interprétant le Psaume 39:  "Alors j'ai dit:  Voici, je viens, car c'est de moi qu'il est question dans le rouleau du livre, pour faire, Dieu, ta volonté" (He 10, 7). L'obéissance du fils se reflète dans l'obéissance de sa Mère et ainsi, grâce à la rencontre de ces deux "oui", Dieu a pu prendre un visage d'homme. C'est la raison pour laquelle l'Annonciation est également une fête christologique, parce qu'elle célèbre un mystère central du Christ:  son Incarnation.

"Je suis la servante du Seigneur; qu'il m'advienne selon ta parole!". La réponse de Marie à l'Ange se prolonge dans l'Eglise, appelée à rendre le Christ présent dans l'histoire, en offrant sa propre disponibilité afin que Dieu puisse continuer à visiter l'humanité par sa miséricorde. Le "oui" de Jésus et de Marie se renouvelle ainsi dans le "oui" des saints, spécialement des martyrs qui sont tués à cause de l'Evangile. Je le souligne en rappelant que hier, 24 mars, jour anniversaire de l'assassinat de Mgr Oscar Romero, Archevêque de San Salvador, nous avons célébré la Journée de prière et de jeûne pour les missionnaires martyrs:  évêques, prêtres, religieuses, religieux et laïcs emportés au cours de leur mission d'évangélisation et de promotion humaine. Ces derniers, les missionnaires martyrs, sont, comme le dit le thème de cette année, une "espérance pour le monde", car ils témoignent que l'amour du Christ est plus fort que la violence et la haine. Ils n'ont pas cherché le martyre, mais ont été prêts à donner leur vie pour demeurer fidèles à l'Evangile. Le martyre chrétien se justifie uniquement comme acte d'amour suprême pour Dieu et nos frères.

En ce temps de Carême, nous contemplons plus fréquemment la Vierge Marie qui scelle sur le Calvaire son "oui" prononcé à Nazareth. Unie à Jésus, le Témoin de l'amour du Père, Marie a vécu le martyre de l'âme. Invoquons avec confiance son intercession, afin que l'Eglise, fidèle à sa mission, donne au monde entier un témoignage courageux de l'amour de Dieu.


A l'issue de l'Angelus

Dimanche prochain, nous célébrerons la Liturgie solennelle et suggestive du Dimanche des Rameaux, par laquelle commence la Semaine Sainte. A cette occasion, nous célébrerons la XXII Journée mondiale de la Jeunesse, qui aura cette année pour thème le commandement de Jésus:  "Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres" (Jn 13, 34). Pour nous préparer à ce rendez-vous et à la célébration de Pâques, j'invite les jeunes du diocèse de Rome à une Liturgie pénitentielle que je présiderai dans l'après-midi du jeudi 29 mars, dans la Basilique Saint-Pierre. Ceux qui le souhaiteront auront la possibilité de recevoir le Sacrement de la Confession, véritable rencontre avec l'amour de Dieu, dont tout homme a besoin pour vivre dans la joie et dans la paix.

Je vous adresse un salut cordial, chers pèlerins francophones, notamment à vous les jeunes de Saint Jean de Passy, qui êtes venus faire votre profession de foi sur la tombe de Pierre. Puissiez-vous être affermis dans votre amour du Christ et de l'Eglise, pour être les témoins de son amour, un amour qui pardonne pour ouvrir un avenir nouveau, dans la liberté intérieure et la vérité. Que la Vierge Marie, dont nous fêterons demain l'Annonciation, la disponibilité totale à l'œuvre de Dieu en elle, vous soutienne dans votre démarche chrétienne. Je vous accorde à tous ma Bénédiction apostolique.

Je souhaite à tous un bon dimanche.

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

top