The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Fête des saints Apôtres Pierre et Paul
Dimanche 29 juin 2008

 

 

Chers frères et sœurs,

Cette année, la fête des saints Apôtres Pierre et Paul est célébrée un dimanche, si bien que toute l'Eglise, et non seulement l'Eglise de Rome, la célèbre de manière solennelle. Cette coïncidence permet également de donner davantage de relief à un événement extraordinaire:  l'Année paulinienne, que j'ai inaugurée officiellement hier soir, auprès de la tombe de l'Apôtre des Nations, et qui durera jusqu'au 29 juin 2009. Les historiens datent en effet la naissance de Saul, devenu par la suite Paul, entre l'an 7 et 10 après Jésus Christ. C'est pourquoi, après qu'environ deux  mille  ans  se  sont  écoulés,  j'ai souhaité ce jubilé spécial qui aura naturellement Rome comme barycentre, notamment la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs et le lieu du martyre, aux Trois Fontaines. Mais il impliquera l'Eglise tout entière, à partir de Tarse, la ville natale de Paul, et des autres lieux pauliniens destinations de pèlerinages dans la Turquie actuelle, comme en Terre Sainte, et dans l'Ile de Malte, où l'Apôtre débarqua après un naufrage et jeta la semence féconde de l'Evangile. En réalité, l'horizon de l'Année paulinienne ne peut qu'être universel, car saint Paul a été par excellence l'apôtre de ceux qui, par rapport aux juifs, "étaient loin" et qui "grâce au sang du Christ" sont "devenus proches" (cf. Ep 2, 13). C'est pourquoi encore aujourd'hui, dans un monde devenu plus "petit", mais où très nombreux sont encore ceux qui n'ont pas rencontré le Seigneur Jésus, le Jubilé de saint Paul invite tous les chrétiens à être des missionnaires de l'Evangile.

Cette dimension missionnaire a toujours besoin de s'accompagner de celle de l'unité, représentée par saint Pierre, le "roc" sur lequel Jésus Christ a édifié son Eglise. Comme le souligne la liturgie, les charismes des deux grands apôtres sont complémentaires pour l'édification de l'unique peuple de Dieu et les chrétiens ne peuvent pas rendre un témoignage valable au Christ s'ils ne sont pas unis entre eux. Le thème de l'unité est aujourd'hui souligné par le rite traditionnel du pallium, qu'au cours de la Messe j'ai remis aux archevêques métropolitains nommés au cours de l'année écoulée. Ils sont au nombre de 40, et deux autres le recevront dans leur sièges. A eux aussi j'adresse mon salut cordial. En outre, c'est avec une joie particulière qu'en la solennité de ce jour, l'Evêque de Rome accueille le Patriarche œcuménique de Constantinople, en la bien-aimée personne de Sa Sainteté Bartholomaios I, auquel je renouvelle mes salutations fraternelles en les étendant à toute la délégation de l'Eglise orthodoxe qu'il conduit.

Année paulinienne, évangélisation, communion dans l'Eglise et pleine unité de tous les chrétiens:  prions à présent pour ces grandes intentions en les confiant à l'intercession céleste de la Très Sainte Vierge Marie, Mère de l'Eglise et Reine des Apôtres.


Après l'Angelus

Chers pèlerins francophones, en cette fête des saints Apôtres Pierre et Paul, vous avez voulu entourer le Pape et les archevêques qui ont reçu le pallium. C'est une occasion pour affermir la communion dans l'Eglise et pour fortifier votre engagement chrétien. Que le Seigneur soutienne votre foi pour que, à l'exemple des saints que nous célébrons aujourd'hui, vous deveniez de vrais apôtres de la Parole de Dieu. Au début de l'année jubilaire consacrée à saint Paul, que l'enseignement de l'Apôtre des Nations vous indique le chemin à suivre. Avec ma Bénédiction apostolique.

J'adresse un salut spécial à la ville de Rome et à tous ceux qui y habitent:  que les saints Patrons Pierre et Paul obtiennent à toute la communauté de la ville et à la communauté diocésaine de protéger et de mettre en valeur la richesse de ses trésors de foi, d'histoire et d'art. Bonne fête à tous!

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

top