The Holy See
back up
Search
riga

 VOYAGE APOSTOLIQUE
DU PAPE BENOÎT XVI
AU CAMEROUN ET EN ANGOLA

(17-23 MARS 2009)

BENOÎT XVI

ANGELUS

Esplanade de Cimangola à Luanda
IV
Dimanche de Carême, 22 mars 2009

 

Chers Frères et Sœurs,

Au terme de notre célébration eucharistique, alors que ma visite pastorale en Afrique touche à sa fin, tournons-nous maintenant vers Marie, la Mère du Rédempteur, pour implorer son affectueuse intercession pour nous, pour nos familles et pour notre monde.

Avec cette prière de l’Angelus, nous nous remémorons le « oui » sans condition de Marie à la volonté de Dieu. Par l’obéissance dans la foi de la Vierge, le Fils est venu dans le monde pour nous apporter le pardon, le salut et la vie en abondance. En se faisant homme comme nous en tout excepté le péché, le Christ nous a révélé la dignité et la valeur de chacun des membres de la famille humaine. Il est mort pour nos péchés, pour nous rassembler tous dans la famille de Dieu.

Notre prière s’élève aujourd’hui depuis l’Angola, depuis l’Afrique, et elle embrasse le monde entier. De leur côté, que les hommes et les femmes qui, partout, dans le monde qui s’unissent à notre prière, tournent leur regard vers l’Afrique, vers ce grand continent, si riche d’espérance mais encore si assoiffé de justice, de paix et d’un développement intégral et sain qui soit en mesure d’assurer un avenir de progrès et de paix à sa population.

Aujourd’hui, je confie à vos prières le travail de préparation de la deuxième Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des Évêques, dont la célébration est prévue pour la fin de cette année. Inspirés par leur foi en Dieu et confiants dans les promesses du Christ, puissent les catholiques de ce continent devenir toujours davantage levain d’espérance évangélique pour toutes les personnes de bonne volonté qui aiment l’Afrique, qui se dévouent pour le progrès matériel et spirituel de ses fils, tout comme pour la croissance de la paix, de la prospérité, de la justice et de la solidarité en vue du bien commun.

Que la Vierge Marie, Reine de la Paix, continue à guider le peuple de l’Angola dans la tâche de la réconciliation nationale après la dévastatrice et inhumaine expérience de la guerre civile ! Puissent ses prières obtenir pour tous les Angolais la grâce d’un pardon sincèrement donné, du respect des autres et de la coopération qui seule peut faire avancer l’immense œuvre de la reconstruction ! Que la Sainte Mère de Dieu, qui nous montre son Fils comme notre frère, nous rappelle à nous chrétiens du monde entier le devoir d’aimer notre prochain, d’être bâtisseurs de paix, d’être les premiers à pardonner celui qui a péché contre nous, comme nous-mêmes avons été pardonnés.

Ici, en Afrique australe, nous voulons prier Notre-Dame afin qu’elle intercède de manière particulière pour la paix, pour la conversion des cœurs et pour la fin du conflit dans la région des Grands Lacs. Que son Fils, Prince de la Paix, apporte la guérison à ceux qui souffrent, le réconfort à ceux qui pleurent et la force à tous ceux qui font avancer le difficile processus du dialogue, de la négociation et de la cessation des violences !

Animés d’une telle confiance, nous nous tournons maintenant vers Marie notre Mère et, en récitant la prière de l’Angelus, prions pour la paix et le salut de la famille humaine tout entière.

 

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 

top