The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Romano Canavese (Piémont)
Dimanche 19 juillet 2009

 

Chers frères et sœurs!

C'est avec une grande joie que je suis venu dans votre belle ville, dans votre belle église; il s'agit de la ville natale de mon premier collaborateur, le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat, avec lequel j'avais déjà collaboré pendant plusieurs années à la Congrégation pour la doctrine de la foi. Comme vous le voyez, à cause de mon accident, je suis un peu limité dans mes mouvements, mais mon cœur est totalement présent, et je suis avec vous avec une grande joie!

Je voudrais en ce moment remercier chacun de tout mon cœur: de nombreuses personnes ont démontré, en cette occasion, leur proximité, leur sympathie, leur affection à mon égard et ont prié pour moi, et ainsi s'est renforcé ce réseau de la prière qui nous unit dans toutes les parties du monde. Je voudrais tout d'abord remercier les médecins et le personnel médical d'Aoste qui m'ont suivi avec tant de zèle, tant de compétence et d'amitié et - vous le voyez - avec un succès - espérons-le! - final. Je voudrais également remercier les autorités de l'Etat, de l'Eglise et toutes les personnes qui m'ont écrit ou qui m'ont montré leur affection et leur proximité. Je voudrais ensuite surtout saluer votre évêque et également l'évêque émérite de ce diocèse, Mgr Luigi Bettazzi. Je salue le maire, qui m'a fait un très beau don, les autorités civiles et militaires, je salue le curé et les autres prêtres, les religieux et les religieuses, les responsables d'associations et de mouvements ecclésiaux et la population tout entière, avec une pensée spéciale pour les enfants, les jeunes, les familles, les malades, les personnes dans le besoin. A tous et à chacun, j'adresse mes plus vifs remerciements pour l'accueil que vous m'avez réservé durant ce bref séjour parmi vous.

Ce matin, vous avez célébré l'Eucharistie et le cardinal Tarcisio Bertone vous a déjà très sûrement illustré la Parole de Dieu, que la liturgie offre à notre méditation en ce 16ème dimanche du temps ordinaire. Comme le Seigneur invite les disciples à se retirer pour l'écouter dans l'intimité, c'est ainsi que je voudrais, moi aussi, m'entretenir avec vous, en rappelant justement que l'écoute et l'accueil de l'Evangile ont donné naissance à votre communauté, dont le nom rappelle les liens bimillénaires du Canavese avec Rome. Comme l'a dit votre évêque, votre terre fut très tôt baignée par le sang des martyrs, dont saint Solutore - je dois avouer que jusqu'à présent je ne le connaissais pas, mais je suis toujours heureux de connaître de nouveaux saints intercesseurs! -, qui avec saint Pierre, l'apôtre, est le titulaire de votre église. Votre imposante église paroissiale est un témoignage éloquent d'une longue histoire de foi, et elle domine une large partie de la terre du Canavese, dont la population est bien connue pour son amour et son attachement au travail. Mais actuellement, je sais qu'ici aussi, dans la région d'Ivrée, beaucoup de familles vivent dans une situation économique difficile à cause du manque de travail. Je suis déjà intervenu plusieurs fois sur ce problème - comme l'a également rappelé l'évêque - et j'ai à présent voulu l'aborder de manière plus approfondie dans l'encyclique Caritas in veritate. J'espère qu'elle pourra mobiliser les forces positives pour renouveler le monde!

Chers amis, ne vous découragez pas! La Providence aide toujours celui qui travaille pour le bien et s'engage pour la justice; elle aide tous ceux qui ne pensent pas seulement à eux, mais aussi à ceux qui connaissent plus de difficultés qu'eux. Et vous le savez bien, parce que vos grands-parents furent obligés d'émigrer par manque de travail, mais le développement économique a ensuite apporté le bien-être et d'autres ont immigré ici de l'Italie et de l'étranger. Les valeurs fondamentales de la famille et du respect de la vie humaine, la sensibilité pour la justice sociale, la capacité de faire face à la fatigue et au sacrifice, le lien fort avec la foi chrétienne à travers la vie paroissiale et spécialement la participation à la Messe, ont été votre vraie force à travers les siècles. Ce seront ces mêmes valeurs qui permettront aux générations actuelles de construire avec espérance leur avenir, donnant naissance à une société vraiment solidaire et fraternelle, où tous les différents milieux, les institutions et l'économie soient imprégnés de l'esprit évangélique. Je m'adresse de manière particulière aux jeunes, auxquels il faut penser dans une perspective éducative. Ici, comme partout, il faut se demander, chers jeunes, quel type de culture vous est proposée, quels exemples et modèles vous sont recommandés, et évaluer s'ils sont à même de vous encourager à suivre les voies de l'Evangile et de la liberté authentique. La jeunesse est pleine de ressources, mais il faut l'aider à vaincre la tentation de chemins faciles et illusoires pour trouver la voie de la Vie véritable et pleine.

Chers frères et sœurs! Sur cette terre riche de traditions chrétiennes et de valeurs humaines, de nombreuses vocations masculines et féminines ont fleuri, en particulier dans la famille salésienne; comme celle du cardinal Bertone, qui est né justement dans votre paroisse, qui a été baptisé dans cette église, et a grandi dans une famille où il a acquis une foi authentique. Votre diocèse doit beaucoup aux fils et aux filles de Don Bosco, par leur présence diffuse et féconde dans toute la région, au cours des années où le saint fondateur était encore en vie. Que ce soit un encouragement supplémentaire pour votre communauté diocésaine à s'engager toujours plus dans le domaine de l'éducation et de l'accompagnement des vocations. Invoquons pour cela la protection de Marie, Notre-Dame de l'Assomption, patronne du diocèse, Secours des chrétiens, Mère aimée et vénérée de manière particulière dans les nombreux sanctuaires qui lui sont consacrés parmi les monts du Grand Paradis et la plaine du Pô. Que sa présence maternelle indique à tous la voie de l'espérance et les y conduise comme l'étoile qui guida les saints rois mages. Que la Vierge de l'Etoile veille sur vous tous du col qui domine Ivrée, le Mont Stella qui lui est consacré, ainsi qu'aux rois mages. Remettons-nous à présent avec une confiance filiale entre les mains de la Vierge en l'invoquant par la prière de l'Angelus.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 

top