The Holy See
back up
Search
riga

BENOÎT XVI

ANGELUS

Castelgandolfo
Dimanche 2 août 2009

 

Chers frères et sœurs!

Je suis rentré il y a quelques jours du Val d'Aoste, et c'est à présent avec un grand plaisir que je me trouve parmi vous, chers amis de Castel Gandolfo. A l'évêque, au curé et à la communauté paroissiale, ainsi qu'aux autorités civiles et à tous les habitants de Castel Gandolfo, y compris les pèlerins et les vacanciers, je renouvelle avec affection mon salut, uni à un remerciement sincère pour votre accueil toujours si cordial. Merci également pour la proximité spirituelle que de nombreuses personnes m'ont manifestée lorsque j'ai eu le petit accident au poignet de la main droite aux Combes.

Chers frères et sœurs, l'Année sacerdotale que nous célébrons constitue une occasion précieuse pour approfondir la valeur de la mission des prêtres dans l'Eglise et dans le monde. Des points de réflexions utiles, à cet égard, nous viennent de la mémoire des saints que l'Eglise nous propose chaque jour. Par exemple, en ces premiers jours du mois d'août, nous en rappelons certains qui sont de véritables modèles de spiritualité et de dévouement sacerdotal. Hier, la mémoire liturgique de saint Alphonse Marie de' Liguori, évêque et docteur de l'Eglise, grand maître de théologie morale et modèle de vertus chrétiennes et pastorales, toujours attentif aux nécessités religieuses de son peuple. Aujourd'hui, nous contemplons chez saint François d'Assise l'amour ardent pour le salut des âmes, que chaque prêtre doit constamment alimenter: en effet, nous célébrons ce que l'on appelle le "pardon d'Assise", qu'il obtint du Pape Honorius III en 1216, après avoir eu une vision, tandis qu'il était en prière dans la petite église de la Portioncule. Jésus, lui étant apparu dans sa gloire, avec à sa droite la Vierge Marie et entouré de nombreux anges, lui demanda d'exprimer un désir, et François implora un "ample et généreux pardon" pour tous ceux qui, "repentis et confessés", auraient visité l'église. Ayant reçu l'approbation pontificale, le saint n'attendit pas un document écrit, mais courut à Assise et, arrivé à la Portioncule, annonça la belle nouvelle: "Mes frères, je veux vous envoyer tous au Paradis!". Depuis lors, du 1 août à midi jusqu'au 2 août à minuit, on peut bénéficier, aux conditions habituelles, de l'indulgence plénière également pour les défunts, en visitant une église paroissiale ou franciscaine.

Que dire de saint Jean-Marie Vianney, que nous rappellerons le 4 août? Précisément pour commémorer le 150ème anniversaire de sa mort, j'ai proclamé une Année sacerdotale. De cet humble prêtre, qui constitue un modèle de vie sacerdotale non seulement pour les curés, mais pour tous les prêtres, je me propose de reparler dans la catéchèse lors de l'Audience générale de mercredi prochain. De plus, le 7 août, sera célébrée la mémoire de saint Gaetano da Thiene, qui avait l'habitude de répéter que "ce n'est pas par l'amour sentimental, mais par l'amour des faits que l'on purifie les âmes". Et le lendemain, le 8 août, l'Eglise nous indiquera comme modèle saint Dominique, dont on a écrit qu'"il ouvrait la bouche ou pour parler avec Dieu dans la prière, ou pour parler de Dieu". Je ne peux, enfin, oublier de rappeler également la grande figure du Pape Montini, Paul VI, dont sera célébré le 6 août le 31ème anniversaire de la mort, survenue précisément, ici à Castel Gandolfo. Sa vie, si profondément sacerdotale et riche de tant d'humanité, demeure dans l'Eglise un don dont il faut remercier Dieu. Que la Vierge Marie, Mère de l'Eglise, aide les prêtres à être tous entièrement amoureux du Christ, en suivant l'exemple de ces modèles de sainteté sacerdotale.


A l'issue de l'Angelus

Je vous accueille avec joie, chers amis francophones venus à Castel Gandolfo pour vous associer à la prière mariale de l'Angelus. Aujourd'hui encore le Seigneur nous accompagne sur notre route quotidienne. Il nous donne à manger la vraie manne qui vient du ciel, le vrai pain de la vie, qui redonne courage et confiance, et qui fortifie notre foi. En cette année sacerdotale, illuminée par le 150ème anniversaire de l'enciellement du saint curé d'Ars célébré cette semaine, je vous encourage à participer avec fidélité et dévotion à l'Eucharistie dominicale et à prendre du temps pour l'adorer en vérité. Priez pour les prêtres et les séminaristes. Je demande à Dieu de vous bénir, ainsi que vos familles et vos amis.

Je souhaite à tous un bon dimanche et un mois d'août serein.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 

top