The Holy See
back up
Search
riga

FÊTE DE SAINT ÉTIENNE, PREMIER MARTYR

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Samedi 26 décembre 2009

 (Vidéo)

 

Chers frères et sœurs,

Avec l'âme encore emplie d'émerveillement et inondée de la lumière qui émane de la grotte de Bethléem, où avec Marie, Joseph et les pasteurs nous avons adoré notre Sauveur, nous rappelons aujourd'hui le diacre saint Etienne, le premier martyr chrétien. Que son exemple nous aide à pénétrer davantage le mystère de Noël et témoigne de la grandeur merveilleuse de la naissance de cet Enfant dans lequel se manifeste la grâce de Dieu, porteuse de salut pour les hommes (cf. Tt 2, 11). Celui qui pleure dans la mangeoire, en effet, est le Fils de Dieu fait homme, qui nous demande de témoigner avec courage de son Evangile, comme l'a fait saint Etienne qui, empli de l'Esprit Saint, n'a pas hésité à donner sa vie par amour de son Seigneur. Il meurt comme son maître, en pardonnant ses persécuteurs et nous fait comprendre que l'entrée du Fils de Dieu dans le monde donne naissance à une nouvelle civilisation, la civilisation de l'amour, qui ne se rend pas face au mal et à la violence et abat les barrières entre les hommes, les rendant frères dans la grande famille des enfants de Dieu. Etienne est aussi le premier diacre de l'Eglise, qui se faisant serviteur des pauvres par amour du Christ, entre progressivement en pleine harmonie avec Lui et le suit jusqu'au don suprême de soi. Le témoignage d'Etienne, comme celui des martyrs chrétiens, indique à nos contemporains, souvent distraits et désorientés, en qui nous devons placer notre confiance pour donner un sens à la vie. Le martyr, en effet, est celui qui meurt avec la certitude de se savoir aimé de Dieu et qui, ne plaçant rien avant l'amour du Christ, sait avoir fait le meilleur choix. En se configurant pleinement à la mort du Christ, il est conscient d'être un germe fécond de vie et d'ouvrir dans le monde des sentiers de paix et d'espérance. Aujourd'hui, en nous présentant le diacre saint Etienne pour modèle, l'Eglise nous indique, en outre, dans l'accueil et dans l'amour envers les pauvres, l'une des voies privilégiées pour vivre l'Evangile et témoigner aux hommes de manière crédible du Royaume de Dieu qui vient.

La fête de saint Etienne nous rappelle aussi les nombreux croyants qui, dans diverses parties du monde, sont soumis à des épreuves et des souffrances à cause de leur foi. En les confiant à sa protection céleste, engageons-nous à les soutenir par la prière et à ne jamais manquer à notre vocation chrétienne, en plaçant toujours au cœur de notre vie Jésus Christ, que nous contemplons ces jours-ci dans la simplicité et dans l'humilité de la crèche. Nous invoquons pour cela l'intercession de Marie, Mère du Rédempteur et Reine des Martyrs, avec la prière de l'Angelus.


A l'issue de l'Angelus :

En ce lendemain de la solennité de Noël, je suis heureux d'accueillir les pèlerins rassemblés pour la prière de l'Angelus. Aujourd'hui, l'Eglise nous présente la figure de saint Etienne, le premier des martyrs, modèle du témoin qui a donné sa vie pour le Christ. Comme lui, aujourd'hui encore à travers le monde, nombreux sont les hommes et les femmes qui acceptent de servir le Christ et son Evangile avec générosité, parfois jusqu'au don de leur vie. Que la Vierge Marie, Reine des martyrs, conforte les disciples de Jésus dans la foi et dans la fidélité! Avec ma Bénédiction apostolique!

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 

top