The Holy See
back up
Search
riga

VISITE PASTORALE À CASSINO ET À MONT-CASSIN

BENOÎT XVI

REGINA CÆLI

Solennité de l’Ascension du Seigneur
Cassino, Place Miranda
Dimanche
24 mai 2009

 

Chers frères et sœurs,

Chaque fois que nous célébrons la Messe, nous sentons retentir dans notre cœur les paroles que Jésus confia aux disciples lors de la Dernière Cène, comme un don précieux:  "Je vous laisse ma paix, c'est ma paix que je vous donne" (Jn 14, 27). Comme la communauté chrétienne et l'humanité tout entière a besoin de savourer pleinement la richesse et la puissance de la paix du Christ! Saint Benoît en a été un grand témoin, parce qu'il l'a accueillie dans son existence et l'a faite fructifier en œuvres d'authentique renouveau culturel et spirituel. C'est justement pour cela qu'à l'entrée de l'abbaye du Mont-Cassin et de tout autre monastère bénédictin, est inscrite comme devise le mot "pax":  la communauté monastique est en effet appelée à vivre selon cette paix, qui est le don pascal par excellence. Comme vous le savez, lors de mon récent voyage en Terre Sainte, je me suis fait pèlerin de paix, et aujourd'hui - sur cette terre marquée par le charisme bénédictin - l'occasion m'est donnée de souligner encore une fois que la paix est en premier lieu un don de Dieu, et que sa force réside donc dans la prière.

Mais c'est un don confié à la responsabilité de l'homme. L'énergie nécessaire pour le mettre en pratique peut aussi être puisée à la prière. Il est donc fondamental de cultiver une vie authentique de prière pour assurer le progrès social dans la paix. Encore une fois, l'histoire du monachisme nous enseigne qu'une grande croissance de civilisation se prépare dans l'écoute quotidienne de la Parole de Dieu, qui pousse les croyants à un effort personnel et communautaire de lutte contre toute forme d'égoïsme et d'injustice. Ce n'est qu'en apprenant, avec la grâce du Christ, à combattre et à vaincre le mal à l'intérieur de soi et dans les relations avec les autres, que l'on devient des artisans authentiques de paix et de progrès civil. Que la Vierge Marie, Reine de la Paix, aide tous les chrétiens, dans les différentes vocations et situations de vie, à être des témoins de la paix que le Christ nous a donnée et nous a laissée comme mission exigeante à accomplir partout.

Aujourd'hui, 24 mai, mémoire liturgique de la Bienheureuse Vierge Marie, Secours des chrétiens, - qui est vénérée avec une grande dévotion dans le sanctuaire de Sheshan à Shanghaï -, nous célébrons la Journée de prière pour l'Eglise en Chine. Ma pensée va à tout le peuple chinois. Je salue en particulier avec une grande affection les catholiques de Chine et je les exhorte à renouveler aujourd'hui leur communion de foi dans le Christ et de fidélité au Successeur de Pierre. Que notre prière commune obtienne une effusion des dons de l'Esprit-Saint, afin que l'unité entre tous les chrétiens, la catholicité et l'universalité de l'Eglise soient toujours plus profondes et visibles.


Je suis heureux de saluer les pèlerins de langue française qui ont voulu participer à cette célébration ou qui nous sont unis par la radio ou par la télévision. Mon pèlerinage en ces lieux marqués par le souvenir de saint Benoît est l'occasion de l'invoquer aux intentions de l'Europe tout entière, dont il est aussi l'un des Patrons. Que son témoignage spirituel aide les peuples qui vivent sur ce continent à demeurer fidèles à leurs racines chrétiennes, et à édifier une Europe unie et solidaire, fondée sur la recherche de la justice et de la paix. Que Dieu vous bénisse!

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 

top