The Holy See
back up
Search
riga

SOLENNITÉ DES SAINTS APÔTRES PIERRE ET PAUL

BENOÎT XVI

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Mardi 29 juin 2010

(Vidéo)

Chers frères et sœurs,

Aujourd’hui, l’Eglise de Rome fête ses saintes racines, en célébrant les apôtres Pierre et Paul, dont les reliques sont conservées dans les deux basiliques qui leur sont consacrées et qui ornent la Cité tout entière, chère aux chrétiens résidents et aux pèlerins. La solennité a commencé hier soir par la prière des premières Vêpres dans la Basilique Ostiense. La liturgie du jour repropose la profession de foi de Pierre à l’égard de Jésus: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant» (Mt 16, 16). Il ne s’agit pas d’une déclaration qui est le fruit d’un raisonnement, mais d’une révélation du Père à l’humble pêcheur de Galilée, comme le confirme Jésus lui-même, en disant: «Cette révélation t’est venue non de la chair et du sang» (Mt 16, 17). Simon Pierre est si proche du Seigneur qu’il devient lui-même un roc de foi et d’amour sur lequel Jésus a édifié son Eglise et «l’a rendue — comme l’observe saint Jean Chrysostome — plus fort que le Ciel lui-même» (Hom in Matthæeum 54, 2: PG 58, 535). En effet, le Seigneur conclut: «Quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié» (Mt 16, 19).

Saint Paul — dont nous avons récemment célébré le bimillénaire de la naissance — à travers la Grâce divine, a diffusé l’Evangile, en semant la Parole de vérité et de salut parmi les peuples païens. Les deux saints patrons de Rome, bien qu’ayant reçu de Dieu des charismes divers et des missions diverses à accomplir, constituent tous deux le fondement de l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique, «ouverte de manière permanente à la dynamique missionnaire et œcuménique, puisqu'elle est envoyée au monde pour annoncer et témoigner, actualiser et diffuser le mystère de communion qui la constitue» (Congrégation pour la doctrine de la foi, Communionis notio, 28 mai 1992, n. 4; AAS 85 [1993], 840). C’est pourquoi, au cours de la Messe de ce matin dans la basilique vaticane, j’ai remis à trente-huit archevêques métropolitains le pallium, qui symbolise tant la communion avec l’Evêque de Rome que la mission de paître avec amour l’unique troupeau du Christ. En cette célébration solennelle, je désire également remercier de tout cœur la délégation du patriarcat œcuménique, qui témoigne du lien spirituel entre l’Eglise de Rome et l’Eglise de Constantinople.

Que l’exemple des apôtres Pierre et Paul illumine les esprits et allume dans le cœur des croyants le saint désir d’accomplir la volonté de Dieu, afin que l’Eglise en pèlerinage sur la terre soit toujours fidèle à son Seigneur. Adressons-nous avec confiance à la Vierge Marie, Reine des apôtres, qui du Ciel, guide et soutient le chemin du Peuple de Dieu.


A l'issue de l'Angelus

Je salue cordialement les pèlerins francophones et, en particulier, ceux qui accompagnent les archevêques auxquels je viens d'imposer le pallium! La solennité des saints Pierre et Paul, colonnes de l'Eglise, nous rappelle que Dieu construit sur le roc de notre foi qui est irriguée par l'enseignement du Christ transmis par les apôtres. Puissions-nous accueillir la grâce de cette fête pour être comme les premiers chrétiens: assidus à la fraction du pain et attentifs à l'enseignement des Apôtres, pour être un seul cœur, une seule âme solidement enracinés dans l'amour de Dieu. Bonne fête à tous!

Je souhaite à tous une bonne fête des saints apôtres Pierre et Paul. Bonne fête à vous tous!

 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

 

top