The Holy See
back up
Search
riga

SOLENNITÉ DE L'ÉPIPHANIE DU SEIGNEUR

BENOÎT XVI

ANGÉLUS

Place Saint-Pierre
Vendredi 6 janvier 2012

(Vidéo)

 

Chers frères et sœurs !

Aujourd’hui, en la solennité de l’Epiphanie du Seigneur, j’ai ordonné, dans la basilique Saint-Pierre, deux nouveaux évêques et ainsi pardonnez ce retard. Cette fête de l’Epiphanie est une fête très ancienne, qui a ses origines dans l’Orient chrétien et met en relief le mystère de la manifestation de Jésus Christ à tous les peuples, représentés par les Mages qui sont venus adorer le Roi des Juifs, qui vient de naître à Bethléem, comme le raconte l’Evangile de Matthieu (cf. 2, 1-12). Cette « lumière nouvelle » qui s’est allumée la nuit de Noël (cf. Préface de Noël 1), commence aujourd’hui à resplendir sur le monde, comme le suggère l’image de l’étoile, signe céleste qui a attiré l’attention des Mages et les a guidés dans leur voyage vers la Judée.

Toute la période de Noël et de l’Epiphanie est caractérisée par le thème de la lumière, lié aussi au fait que, dans l’hémisphère Nord, après le solstice d’hiver, le jour recommence à s’allonger par rapport à la nuit. Mais, au-delà de leur position géographique, la parole du Christ vaut pour tous les peuples : « Je suis la Lumière du monde; qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie » (Jn 8, 12). Jésus est le soleil apparu à l’horizon de l’humanité pour éclairer l’existence personnelle de chacun de nous, et pour nous conduire tous ensemble vers le but de notre pèlerinage, vers la terre de la liberté et de la paix où nous vivrons pour toujours en pleine communion avec Dieu et entre nous.

L’annonce de ce mystère de salut a été confié par le Christ à son Eglise. « Il vient d'être révélé maintenant à ses saints apôtres et prophètes, dans l'Esprit — écrit saint Paul — : les païens sont admis au même héritage, membres du même Corps, bénéficiaires de la même Promesse, dans le Christ Jésus, par le moyen de l'Evangile » (Ep 3, 5-6). L’invitation que le prophète Isaïe adressait à la cité sainte de Jérusalem peut être appliquée à l’Eglise : « Debout ! Resplendis ! car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire de Yahvé. Tandis que les ténèbres s'étendent sur la terre et l'obscurité sur les peuples, sur toi se lève Yahvé, et sa gloire sur toi paraît » (Is 60, 1-2). Et ainsi, comme le dit le Prophète : le monde et toutes ses ressources, n’est pas en mesure de donner à l’humanité la lumière qui oriente son chemin. Nous le constatons aussi de nos jours : la civilisation occidentale semble avoir perdu l’orientation, elle navigue à vue. Mais l’Eglise, grâce à la Parole de Dieu, voit à travers ces brouillards. Elle ne possède pas de solutions techniques, mais elle garde le regard tourné vers le but, et elle offre la lumière de l’Evangile à tous les hommes de bonne volonté, quelle que soit leur nation ou culture.

C’est aussi la mission des représentants pontificaux auprès des Etats et des organisations internationales. Et justement ce matin — comme je l’ai déjà dit — j’ai eu la joie de conférer l’ordination épiscopale à deux nouveaux nonces apostoliques. Confions à la Vierge Marie leur service et l’œuvre d’évangélisation de toute l’Eglise.


* * *

ANNONCE DE CONSISTOIRE
POUR LA CRÉATION DE NOUVEAUX CARDINAUX

Et à présent, avec une grande joie, j’annonce que le 18 février prochain, je tiendrai un consistoire au cours duquel je nommerai 22 nouveaux membres du Collège cardinalice.

Comme on le sait, les cardinaux ont pour tâche d’aider le Successeur de Pierre dans l’accomplissement de son ministère de confirmer ses frères dans la foi et d’être le principe et le fondement de l’unité et de la communion de l’Eglise.

Voici les noms des nouveaux cardinaux :

1. Mgr Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples ;

2. Mgr Manuel Monteiro de Castro, pénitencier majeur ;

3. Mgr Santos Abril y Castello, archiprêtre de la Basilique papale de Sainte-Marie-majeure ;

4. Mgr Antonio Maria Vegliò, président du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement ;

5. Mgr Giuseppe Bertello, président de la Commission pontificale pour l’Etat de la Cité du Vatican et président du gouvernorat du même Etat ;

6. Mgr Francesco Coccopalmerio, président du Conseil pontifical pour l’interprétation des textes législatifs ;

7. Mgr João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique ;

8. Mgr Edwin Frederik O’Brien, pro-Grand Maître de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem ;

9. Mgr Domenico Calcagno, président de l’Administration du patrimoine du Siège apostolique ;

10. Mgr Giuseppe Versaldi, président de la Préfecture pour les affaires économiques du Saint-Siège ;

11. Sa Béatitude George Alencherry, archevêque majeur d’Ernakulam Angamaly des Syro-malabars (Inde) ;

12. Mgr Thomas Christopher Collins, archevêque de Toronto (Canada) ;

13. Mgr Dominik Duka, archevêque de Prague (République tchèque) ;

14. Mgr Willem Jacobus Eijk, archevêque d’Utrecht (Pays-Bas) ;

15. Mgr Giuseppe Betori, archevêque de Florence (Italie) ;

16. Mgr Timothy Michael Dolan, archevêque de New York (Etats-Unis d’Amérique) ;

17. Mgr Rainer Maria Woelki, archevêque de Berlin (République fédérale d’Allemagne) ;

18. Mgr John Tong Hon, évêque de Hong Kong (République populaire de Chine) ;

En outre, j’ai décidé d’élever à la dignité cardinalice un vénéré prélat qui exerce son ministère de pasteur et de père d’une Eglise, et trois ecclésiastiques dignes d’éloges, qui se sont distingués par leur engagement au service de l’Eglise.

Il s’agit de :

1. Sa Béatitude Lucian Muresan, archevêque majeur de Făgăraş et Alba Iulia des Roumains (Roumanie) ;

2. Mgr Julien Ries, prêtre du diocèse de Namur et professeur émérite d’histoire des religions à l’Université catholique de Louvain ;

3. P. Prosper Grech, o.s.a., professeur émérite de plusieurs universités romaines et consulteur à la Congrégation pour la doctrine de la foi ;

4. P. Karl Becker, s.j., professeur émérite de l’Université pontificale grégorienne, pendant de longues années consulteur de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Les nouveaux cardinaux proviennent de différentes parties du monde, comme vous l’avez entendu, et exercent différents ministères au service du Saint-Siège ou en contact direct avec les fidèles en tant que pères et pasteurs d’Eglises particulières.

Je voudrais vous inviter tous à prier pour les nouveaux élus, en demandant l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Eglise, afin qu’ils sachent témoigner toujours avec courage et dévouement de leur amour pour le Christ et pour son Eglise.

Et à présent, avec une grande joie, j’annonce que le 18 février prochain, je tiendrai un consistoire au cours duquel je nommerai 22 nouveaux membres du Collège cardinalice.

Comme on le sait, les cardinaux ont pour tâche d’aider le Successeur de Pierre dans l’accomplissement de son ministère de confirmer ses frères dans la foi et d’être le principe et le fondement de l’unité et de la communion de l’Eglise.

Voici les noms des nouveaux cardinaux :

1. Mgr Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples ;

2. Mgr Manuel Monteiro de Castro, pénitencier majeur ;

3. Mgr Santos Abril y Castello, archiprêtre de la Basilique papale de Sainte-Marie-majeure ;

4. Mgr Antonio Maria Vegliò, président du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement ;

5. Mgr Giuseppe Bertello, président de la Commission pontificale pour l’Etat de la Cité du Vatican et président du gouvernorat du même Etat ;

6. Mgr Francesco Coccopalmerio, président du Conseil pontifical pour l’interprétation des textes législatifs ;

7. Mgr João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique ;

8. Mgr Edwin Frederik O’Brien, pro-Grand Maître de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem ;

9. Mgr Domenico Calcagno, président de l’Administration du patrimoine du Siège apostolique ;

10. Mgr Giuseppe Versaldi, président de la Préfecture pour les affaires économiques du Saint-Siège ;

11. Sa Béatitude George Alencherry, archevêque majeur d’Ernakulam Angamaly des Syro-malabars (Inde) ;

12. Mgr Thomas Christopher Collins, archevêque de Toronto (Canada) ;

13. Mgr Dominik Duka, archevêque de Prague (République tchèque) ;

14. Mgr Willem Jacobus Eijk, archevêque d’Utrecht (Pays-Bas) ;

15. Mgr Giuseppe Betori, archevêque de Florence (Italie) ;

16. Mgr Timothy Michael Dolan, archevêque de New York (Etats-Unis d’Amérique) ;

17. Mgr Rainer Maria Woelki, archevêque de Berlin (République fédérale d’Allemagne) ;

18. Mgr John Tong Hon, évêque de Hong Kong (République populaire de Chine) ;

En outre, j’ai décidé d’élever à la dignité cardinalice un vénéré prélat qui exerce son ministère de pasteur et de père d’une Eglise, et trois ecclésiastiques dignes d’éloges, qui se sont distingués par leur engagement au service de l’Eglise.

Il s’agit de :

1. Sa Béatitude Lucian Muresan, archevêque majeur de Făgăraş et Alba Iulia des Roumains (Roumanie) ;

2. Mgr Julien Ries, prêtre du diocèse de Namur et professeur émérite d’histoire des religions à l’Université catholique de Louvain ;

3. P. Prosper Grech, o.s.a., professeur émérite de plusieurs universités romaines et consulteur à la Congrégation pour la doctrine de la foi ;

4. P. Karl Becker, s.j., professeur émérite de l’Université pontificale grégorienne, pendant de longues années consulteur de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Les nouveaux cardinaux proviennent de différentes parties du monde, comme vous l’avez entendu, et exercent différents ministères au service du Saint-Siège ou en contact direct avec les fidèles en tant que pères et pasteurs d’Eglises particulières.

Je voudrais vous inviter tous à prier pour les nouveaux élus, en demandant l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Eglise, afin qu’ils sachent témoigner toujours avec courage et dévouement de leur amour pour le Christ et pour son Eglise.

Angelus Domini….


A l'issue de l'Angélus :

Je suis heureux de vous saluer, chers frères et sœurs francophones présents pour la prière de l’Angelus. En ce jour de l’Epiphanie, avec les Mages, nous sommes tous invités à marcher pleins de confiance vers le Christ, Lumière des nations. Comme eux laissons-nous guider par l’étoile lumineuse de la Parole qui sauve. En adorant le Seigneur n’ayons pas peur de lui offrir cette nouvelle année, afin qu’elle soit remplie de foi, d’espérance et de charité. En ce jour, j’adresse aussi mes vœux cordiaux à nos frères et à nos sœurs des Eglises d’Orient qui célèbrent le Saint Noël ! Avec ma Bénédiction apostolique !

Je souhaite à tous une bonne fête de l’Epiphanie ! Bonne fête à vous tous !

© Copyright 2012 - Libreria Editrice Vaticana

top