The Holy See
back up
Search
riga

CHAPELLE PAPALE POUR LA CANONISATION DES BIENHEUREUX:

GEORGES PRECA,
SIMON DE LIPNICY,
CHARLES DE SAINT-ANDRÉ HOUBEN,
MARIE EUGÉNIE DE JÉSUS MILLERET

HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI

Place Saint-Pierre
Solennité
de la Très Sainte Trinité
Dimanche 3 juin 2007

Chers frères et sœurs,

Nous célébrons aujourd'hui la solennité de la Très Sainte Trinité. Après le temps pascal, après avoir revécu l'événement de la Pentecôte, qui renouvelle le Baptême de l'Eglise dans l'Esprit Saint, nous tournons pour ainsi dire le regard vers "les cieux ouverts", pour entrer avec les yeux de la foi dans les profondeurs du mystère de Dieu, Un dans la substance et Trine dans les personnes: le Père, le Fils et l'Esprit Saint. Alors que nous nous laissons envelopper par ce mystère suprême, nous admirons la gloire de Dieu, qui se reflète dans la vie des saints; nous la contemplons en particulier chez ceux que je viens de proposer à la vénération de l'Eglise universelle: Georges Preca, Simon de Lipnica, Charles de Saint-André Houben et Marie-Eugénie de Jésus Milleret. J'adresse mon salut cordial à tous les pèlerins, rassemblés ici pour rendre hommage à ces témoins exemplaires de l'Evangile. Je salue, en particulier, Messieurs les Cardinaux, Messieurs les Présidents des Philippines, d'Irlande, de Malte et de Pologne, mes vénérés frères dans l'épiscopat, les délégations gouvernementales et les autres Autorités civiles, qui prennent part à cette célébration.

Dans la première Lecture, tirée du Livre des Proverbes, entre en scène la Sagesse, qui se trouve aux côtés de Dieu comme assistante, comme "maître d'œuvre" (8, 30). La "vision panoramique" sur l'univers observé à travers ses yeux est merveilleuse. La Sagesse elle-même confesse: "M'ébattant sur la surface de sa terre / et trouvant mes délices parmi les enfants des hommes" (8, 31). C'est au milieu des êtres humains que celle-ci aime demeurer, car elle reconnaît en eux l'image et la ressemblance du Créateur. Cette relation préférentielle de la Sagesse avec les hommes fait penser à un célèbre passage d'un autre livre sapientiel, le Livre de la Sagesse: "La sagesse - peut-on lire - est en effet un effluve de la puissance de Dieu / ... Bien qu'étant seule, elle peut tout, demeurant en elle-même, elle renouvelle l'univers / et, d'âge en âge passant en des âmes saintes, / elle en fait des amis de Dieu et des prophètes" (Sg 7, 25-27). Cette dernière expression suggestive invite à considérer la manifestation de la sainteté, multiforme et intarissable, au sein du peuple de Dieu au cours des siècles. La Sagesse de Dieu se manifeste dans l'univers, dans la variété et la beauté de ses éléments, mais ses chefs-d'œuvre, dans lesquels apparaissent beaucoup plus sa beauté et sa grandeur, ce sont les saints.

Dans le passage de la Lettre de l'Apôtre Paul aux Romains, nous trouvons une image semblable: celle de l'amour de Dieu "répandu dans les cœurs des saints", c'est-à-dire des baptisés, "par le Saint Esprit" qui leur a été donné (cf. Rm 5, 5). C'est à travers le Christ que passe le don de l'Esprit, "Personne-amour, Personne-don", comme l'a défini le Serviteur de Dieu Jean-Paul II (Encyc. Dominum et vivificantem, n. 10). A travers le Christ, l'Esprit de Dieu nous parvient comme principe de vie nouvelle, "sainte". L'Esprit place l'amour de Dieu dans le cœur des croyants sous la forme concrète qui était la sienne dans l'homme Jésus de Nazareth. C'est ainsi que se réalise ce que saint Paul dit dans la Lettre aux Colossiens: "Christ parmi vous! L'espérance de la gloire!" (1, 27). Les "tribulations" ne sont pas en opposition avec cette espérance, elles concourent même à la réaliser, à travers la "constance" et la "vertu éprouvée" (Rm 5, 3-4): c'est le chemin de Jésus, le chemin de la Croix.

Dans la même perspective, de la sagesse de Dieu incarnée dans le Christ et communiquée par l'Esprit Saint, l'Evangile nous a suggéré que Dieu le Père continue à manifester son dessein d'amour à travers les saints. Ici aussi, se produit ce que nous avons déjà souligné à propos de la Sagesse: l'Esprit de vérité révèle le dessein de Dieu dans la multiplicité des éléments de l'univers - nous sommes reconnaissants pour cette manifestation visuelle de la beauté et de la bonté de Dieu dans les éléments de l'univers -, et il le fait en particulier à travers les hommes et les femmes, de manière particulière à travers les saints et les saintes, où transparaissent avec une grande force sa lumière, sa vérité, son amour. En effet, "l'Image du Dieu invisible" (Col 1, 15) est Jésus Christ et lui seul, "le Saint et le Juste" (Ac 3, 14). Il est la Sagesse incarnée, le Logos créateur qui trouve sa joie en demeurant parmi les fils de l'homme, chez qui il a planté sa tente (cf. Jn 1, 14). En Lui, il a plu à Dieu de faire habiter "toute la Plénitude" (cf. Col 1, 19); ou, comme Il le dit lui-même dans le passage évangélique d'aujourd'hui: "Tout ce qui est au Père est à moi" (Jn 16, 15). Chaque saint participe de la richesse du Christ, reprise par le Père et communiquée au moment opportun. C'est toujours la même sainteté que celle de Jésus, c'est toujours Lui, le "Saint", que l'Esprit façonne dans les "âmes saintes", en formant des amis de Jésus et des témoins de sa sainteté. Et Jésus veut également faire de nous ses amis. Précisément en ce jour, ouvrons notre cœur afin que, dans notre vie également, croisse l'amitié pour Jésus, afin que nous puissions témoigner de sa sainteté, de sa bonté et de sa vérité.

Georges Preca

Un ami de Jésus et un témoin de la sainteté qui provient de Lui fut Georges Preca, né à La Vallette dans l'île de Malte. Ce fut un prêtre entièrement consacré à l'évangélisation: à travers la prédication, les écrits, la direction spirituelle et l'administration des Sacrements et, avant tout, à travers l'exemple de sa vie. L'expression de l'Evangile de Jean "Verbum caro factum est" orienta toujours son âme et son action, et, ainsi, le Seigneur a pu se servir de lui pour donner vie à une œuvre digne d'éloges, la "Société de la Doctrine chrétienne" - merci pour votre engagement! -, qui vise à assurer aux paroisses le service qualifié de catéchistes bien préparés et généreux. Ame profondément sacerdotale et mystique, il se prodiguait en élans d'amour pour Dieu, pour Jésus, pour la Vierge Marie et pour les saints. Il aimait répéter: "Seigneur mon Dieu, je suis ton obligé! Merci, Seigneur mon Dieu, et pardonne-moi, Seigneur mon Dieu!". Une prière que nous pourrions nous aussi répéter, que nous pourrions faire nôtre. Que saint Georges Preca aide l'Eglise à être toujours, à Malte et dans le monde, l'écho fidèle de la voix du Christ, Verbe incarné.

Simon de Lipnica

Le nouveau saint, Simon de Lipnica, grand fils de la terre polonaise, témoin du Christ et disciple de la spiritualité de saint François d'Assise, a vécu à une époque lointaine, mais c'est précisément aujourd'hui qu'il est proposé à l'Eglise comme modèle actuel de chrétien qui - animé par l'esprit de l'Evangile - est prêt à consacrer sa vie pour ses frères. Ainsi, rempli de la miséricorde qu'il puisait dans l'Eucharistie, il n'hésita pas à venir en aide aux malades frappés par la peste, contractant cette maladie qui le conduisit lui aussi à la mort. Nous confions aujourd'hui de manière particulière à sa protection ceux qui souffrent en raison de la pauvreté, de la maladie, de la solitude et de l'injustice sociale. Par son intercession, nous demandons pour nous la grâce de l'amour persévérant et actif, pour le Christ et pour nos frères.

Charles de Saint-André Houben

"L'amour de Dieu a été déversé dans nos cœurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné". Dans le cas du prêtre passionniste Charles de Saint André Houben, nous voyons véritablement la façon dont cet amour a débordé dans une vie entièrement consacrée au soin des âmes. Au cours de ses nombreuses années de ministère sacerdotal en Angleterre et en Irlande, les personnes accouraient vers lui pour rechercher ses sages conseils, sa sollicitude pleine de compassion et son pouvoir de guérison. Chez les personnes malades et les personnes souffrantes, il reconnaissait le visage du Christ crucifié, pour lequel il a nourri une dévotion tout au long de sa vie. Il puisait abondamment aux fleuves d'eau vive qui se déversaient du côté du Transpercé, et à travers la puissance de l'Esprit, il témoigna au monde de l'amour du Père. Aux funérailles de ce prêtre tant aimé, surnommé de façon affectueuse Père Charles de "Mount Argus", son supérieur observa avec émotion: "Le peuple l'a déjà déclaré saint".

Marie-Eugénie Milleret

Marie-Eugénie Milleret nous rappelle tout d'abord l'importance de l'Eucharistie dans la vie chrétienne et dans la croissance spirituelle. En effet, comme elle le souligne elle-même, sa première communion fut un temps fort, même si elle ne s'en aperçut pas complètement à ce moment-là. Le Christ, présent au plus profond de son cœur, travaillait en elle, lui laissant le temps de marcher à son rythme, de poursuivre sa quête intérieure qui la conduirait jusqu'à se donner totalement au Seigneur dans la vie religieuse, en réponse aux appels de son temps. Elle percevait notamment l'importance de transmettre aux jeunes générations, en particulier aux jeunes filles, une formation intellectuelle, morale et spirituelle, qui ferait d'elles des adultes capables de prendre en charge la vie de leur famille, sachant apporter leur contribution à l'Eglise et à la société. Tout au long de sa vie elle trouva la force pour sa mission dans la vie d'oraison, associant sans cesse contemplation et action. Puisse l'exemple de sainte Marie-Eugénie inviter les hommes et les femmes d'aujourd'hui à transmettre aux jeunes les valeurs qui les aideront à devenir des adultes forts et des témoins joyeux du Ressuscité. Que les jeunes n'aient pas peur d'accueillir ces valeurs morales et spirituelles, de les vivre dans la patience et la fidélité. C'est ainsi qu'ils construiront leur personnalité et qu'ils prépareront leur avenir.

Chers frères et sœurs, nous rendons grâce à Dieu pour les merveilles qu'il a accomplies chez les saints, dans lesquels resplendit sa gloire. Laissons-nous attirer par leurs exemples, laissons-nous guider par leurs enseignements, pour que toute notre existence devienne, comme la leur, un cantique de louange à la gloire de la Très Sainte Trinité. Que Marie, la Reine des saints, ainsi que l'intercession de ces quatre nouveaux "Frères aînés" que nous vénérons aujourd'hui avec joie, nous obtiennent cette grâce. Amen.

 

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

 

top