The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
AU PRÉSIDENT DU CONSEIL ÉPISCOPAL LATINO-AMÉRICAIN
À L'OCCASION DU 50ème ANNIVERSAIRE
DE LA FONDATION DU CONSEIL

 

A Monsieur le Cardinal Francisco Javier ERRAZURIZ OSSA
Archevêque de Santiago du Chili Président du Conseil épiscopal latino-américain

Il y a cinquante ans, mon vénéré Prédécesseur le Pape Pie XII, exauçant le souhait exprimé par la Conférence générale des Evêques latino-américains, réunis à Rio de Janeiro du 25 juillet au 4 août 1955, instituait le Conseil épiscopal latino-américain (CELAM) dans le but de soutenir le travail pastoral des Evêques et, dans le même temps, d'apporter une réponse aux graves problèmes de l'Eglise en Amérique latine (cf. Lettre apostolique Ad Ecclesiam Christi).

En  un  demi-siècle d'existence, le CELAM a été au service des Episcopats de l'Amérique latine, contribuant à faire face aux efforts de manière concertée et à répondre aux défis du sous-continent latino-américain dans un esprit ecclésial et s'efforçant, au sein de la communion épiscopale, de donner vigueur à ce que, au cours des années, l'on a appelé la "nouvelle évangélisation".

Conscient du fait que Jésus Christ est le coeur de la foi catholique et que le but de la nouvelle évangélisation est de contribuer à faire en sorte que chaque personne rencontre le Christ vivant, le CELAM a intensément animé le travail de l'Episcopat latino-américain afin qu'il témoigne de ce que signifie être des fidèles disciples du Christ et qu'il alimente sa foi dans l'écoute de la Parole de Dieu.

Depuis sa fondation, le CELAM a été appelé à offrir un soutien particulier à la promotion des vocations, afin qu'elles soient nombreuses et saintes. En regardant vers l'avenir, le CELAM devra continuer à offrir sa contribution importante et son soutien ferme dans ce domaine, afin d'enseigner à découvrir les signes de l'appel et à en accompagner la réponse.

Je souhaite également soumettre à la réflexion du CELAM le soin de la pastorale de la famille qui, à notre époque, se trouve aux prises avec de graves défis, représentés par les diverses idéologies et les moeurs qui minent les fondements mêmes du mariage et de la famille chrétienne. Il faut placer un accent particulier sur la catéchèse familiale et sur la promotion d'une vision positive et correcte du mariage et de la morale conjugale, contribuant de cette manière à la formation de familles authentiquement chrétiennes, et qui se distinguent par l'expérience vécue des valeurs de l'Evangile. Une famille chrétienne, véritable "église domestique", sera également un vivier de vocations abondantes et saintes.

En poursuivant son objectif de promouvoir la collaboration entre les Evêques, ainsi que celle des Evêques avec le Saint-Siège, et de faire croître de cette manière l'"affectus collegialis" (cf.  Ecclesia in America, n. 33), le CELAM s'efforcera de développer l'esprit de communion, de charité réciproque dans la vie interne de l'Eglise. Dans l'exercice de la pastorale doit resplendir également cette unité dans la charité entre les Pasteurs, entre ceux-ci et les personnes consacrées dans la vie religieuse, ainsi qu'entre les personnes qui vivent leur consécration à l'intérieur du charisme propre à leur communauté, tout cela en ayant à l'esprit le modèle de notre Sauveur qui est venu dans le monde non pas pour être servi, mais pour servir.

Avec le souhait fervent que cette commémoration suscite chez les Evêques et dans toutes les Eglises particulières d'Amérique latine un élan évangélisateur toujours plus vigoureux, et que la grâce du Seigneur continue de rendre votre travail pastoral très  fécond, je vous confie à Notre-Dame de Guadalupe, Mère de l'Amérique, et je vous accorde de tout coeur la Bénédiction apostolique.

Du Vatican, le 14 mai 2005

 

BENEDICTUS PP. XVI

 

Copyright © Libreria Editrice Vaticana

   

top