The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
AU CARDINAL ALFONSO LÓPEZ TRUJILLO
À L'OCCASION DE LA V RENCONTRE MONDIALE DES FAMILLES
PRÉVUE EN JUILLET 2006 À VALENC
E

 

A Monsieur le Cardinal
Alfonso LOPEZ TRUJILLO
Président du Conseil pontifical
pour la Famille

Le vénéré Saint-Père Jean-Paul II a convoqué, le 22 février de cette année, la V Rencontre mondiale des Familles à Valence, en Espagne, choisissant pour thème:  "La transmission de la foi dans la famille" et indiquant comme date la première semaine de juillet de l'année 2006.

Je suis heureux de renouveler la convocation de cette importante Rencontre mondiale des Familles. A ce sujet, je me propose d'encourager, comme l'a fait Jean-Paul II, "la merveilleuse nouveauté" (Familiaris consortio, n. 51), l'"Evangile de la Famille", dont la valeur est centrale pour l'Eglise et pour la société. J'ai moi-même eu l'opportunité d'être le Rapporteur général de l'Assemblée spéciale du Synode des Evêques sur la Famille, qui s'est déroulé à Rome en 1980. Le fruit de cette Assemblée a été l'Exhortation apostolique Familiaris consortio, qui analyse sous tous ses aspects l'identité et la mission de la famille, qu'elle définit come "église domestique" et sanctuaire de la vie.

Afin de conférer un visage véritablement humain à la société, aucun peuple ne peut ignorer le bien précieux de la famille, fondée sur le mariage. "L'alliance matrimoniale, par laquelle un homme et une femme constituent entre eux une communauté de toute la vie, ordonnée par son caractère naturel au bien des conjoints ainsi qu'à la génération et à l'éducation de enfants" (can. 1055), constitue le fondement de la famille, patrimoine et bien commun de l'humanité. C'est pourquoi l'Eglise ne peut se lasser d'annoncer que, conformément aux desseins de Dieu (cf. Mt 19, 3-9), le mariage et la famille sont irremplaçables et n'admettent pas d'alternative.

La famille chrétienne a, aujourd'hui plus que jamais, une mission très noble, qu'elle ne peut éluder, qui est de transmettre la foi, qui implique de se donner à Jésus Christ, mort et ressuscité, et de s'insérer dans la communauté ecclésiale. Les parents sont les premiers évangélisateurs des enfants, don précieux du Créateur (cf. Gaudium et spes, n. 50), en commençant par l'enseignement des premières prières. C'est ainsi que l'on construit progressivement un univers moral enraciné dans la volonté de Dieu, où l'enfant grandit dans les valeurs humaines et chrétiennes qui confèrent tout son sens à la vie.

En cette circonstance, je suis heureux d'adresser mon salut cordial à Mgr Agustín García-Gasco Vicente, Archevêque de Valence, Eglise particulière qui prépare cette Rencontre ecclésiale et qui accueillera les familles du reste de l'Espagne et d'autres pays.

Dès à présent, je confie au Seigneur et je bénis les familles qui participeront ou qui s'uniront spirituellement à cette Rencontre. Que la Vierge Marie, notre Mère, qui accompagna son Fils aux Noces de Cana, intercède pour toutes les familles du monde!

Du Vatican, 17 mai 2005.

 

BENEDICTUS PP XVI

 

Copyright © Libreria Editrice Vaticana

top