The Holy See
back up
Search
riga
MESSAGE DU PAPE BENOÎT XVI
À L'OCCASION DE LA RENCONTRE CONTINENTALE
POUR L'AMÉRIQUE SUR LE
«COMPENDIUM DE LA DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE»

 

 

A Monsieur le Cardinal
Norberto Rivera Carrera
Archevêque Primat
de Mexico

A l'occasion de la Rencontre continentale pour l'Amérique sur le Compendium de la Doctrine sociale de l'Eglise, qui a lieu dans votre ville, je suis heureux d'adresser un salut cordial aux organisateurs et aux participants, provenant des divers pays américains, qui assistent à cette importante rencontre mus par leur engagement pour l'évangélisation de la vie sociale.

C'est ainsi que s'accomplit le désir de mon vénéré Prédécesseur, le Serviteur de Dieu Jean-Paul II, qui indiqua l'utilité d'un "résumé ou synthèse autorisée de la doctrine sociale catholique" (Ecclesia in America, n. 54), conscient de l'importance prioritaire que possède la connaissance et la diffusion de la doctrine sociale de l'Eglise. En effet, ce Compendium est un instrument précieux, qui facilite dans les divers domaines une étude plus approfondie et systématique des orientations de l'Eglise dans le domaine politique, social et économique, favorisant en même temps leur application pratique dans le contexte concret de chaque pays ou continent, en tenant compte de ses propres particularités.

Je me réjouis de constater que cette Rencontre à pour but de donner une plus grande vigueur à la mission évangélisatrice de l'Eglise en Amérique, qui doit s'étendre également au domaine social, en tenant toujours compte de la primauté de la vérité sur l'homme et de sa dignité inviolable, avec tous ses droits. De cette façon, le monde qui multiplie chaque jour ses formes d'organisation et de communication, jusqu'à parvenir à ce que l'on appelle aujourd'hui la mondialisation, pourra disposer également d'une âme qui le fera davantage croître en humanité, en justice et en esprit de solidarité.

Les fidèles laïcs participent à cette mission évangélisatrice et humanisante de l'Eglise de manière particulière et en accord avec leur caractère séculier, car ils vivent et oeuvrent là où l'on organise la vie sociale, où l'on prend les décisions et où se transforment les structures qui conditionnent la vie civile. Ils doivent suivre leur vocation spécifique qui est de "chercher le règne de Dieu précisément à travers la gérance des choses temporelles" (Lumen gentium, n. 31) et, donc, en plaçant leurs capacités professionnelles et le témoignage d'une vie exemplaire au service de l'évangélisation de la vie sociale, la rendant dans le même temps plus juste et adaptée à la personne humaine. Il y a besoin pour cela d'une solide formation, leur permettant de discerner dans chaque situation concrète, au-dessus des intérêts particuliers ou des propositions opportunistes, ce qui améliore réellement l'être humain dans son intégrité et les caractéristiques que doivent posséder les divers organismes sociaux pour promouvoir le bien commun véritable. De cette façon, le Compendium objet d'étude de cette rencontre, en raison de son caractère organique et de la formulation synthétique de chacun des points traités, constitue une aide précieuse pour la formation des fidèles chrétiens en ce qui concerne les questions sociales, surtout s'il est accompagné par une action pastorale et catéchistique sage, constante et ramifiée.

Je prie le Seigneur, par l'intercession maternelle de Notre-Dame de Guadalupe, d'illuminer les travaux de cette Rencontre continentale, pour qu'elle porte des fruits abondants et soit une occasion propice pour répondre dans un esprit chrétien à la soif de justice, ainsi que pour promouvoir l'engagement solidaire à l'égard des indigents et l'indispensable élan de charité. Avec ces sentiments, je donne de tout coeur à tous les participants au Congrès ma Bénédiction apostolique.

Du Vatican, le 19 novembre 2005

 

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

 

top