The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
À
L’ARCHEVÊQUE DE TURIN,
 S. EM. CARD. SEVERINO POLETTO,
À L'OCCASION DE LA XX ÉDITION DES
JEUX OLYMPIQUES D'HIVER

 

 

A mon Vénéré Frère
le Cardinal Severino POLETTO
Archevêque de Turin

C'est avec une grande sollicitude pastorale que vous avez demandé à plusieurs prêtres de donner vie à des initiatives spirituelles appropriées, à l'occasion de la XX édition des Jeux Olympiques d'hiver, qui auront lieu en février 2006 à Turin et dans d'autres localités de la région, avec la participation des populations des diocèses de Turin, de Suse et de Pignerol. Cet événement important réunira de toutes les parties du monde de nombreux athlètes, dirigeants sportifs et entraîneurs, ainsi que de nombreux professionnels de l'information. En outre, Vénéré Frère, lors de la prochaine solennité de l'Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie, vous présiderez une concélébration eucharistique spéciale dans le Palais des Sports de Turin, au cours de laquelle sera présentée la flamme qui, tout au long de l'année écoulée, est restée allumée dans le Sanctuaire diocésain de la "Consolata". C'est précisément pour cette raison, en préparation aux Jeux Olympiques, que la date du 8 décembre revêt également la signification d'une fête, intitulée:  "Une lumière pour le sport".

Pour les chrétiens, la référence à la lumière renvoie au Verbe incarné, lumière du monde qui illumine l'homme dans toutes ses dimensions, y compris sportive. Il n'y a rien d'humain, excepté le péché, qui n'ait été mis en valeur par l'incarnation du Fils de Dieu. Il "a travaillé avec des mains d'homme, il a pensé avec une intelligence d'homme, il a agi avec une volonté d'homme, il a aimé avec un coeur d'homme", ainsi que le rappelait également, il y a quarante ans, le Concile Vatican II dans Gaudium et spes (n. 22). Parmi les diverses activités humaines, se trouve l'activité sportive, qui attend elle aussi d'être éclairée par Dieu, à travers le Christ, afin que les valeurs qu'elle exprime soient purifiées et élevées, que ce soit au niveau individuel ou collectif.

Je vous assure dès à présent de mon souvenir dans la prière, afin que les prochains Jeux Olympiques constituent pour les croyants une circonstance opportune pour réfléchir, comme l'Apôtre Paul le suggérait aux chrétiens de Corinthe, sur les orientations qui peuvent dériver du sport également pour la recherche spirituelle (cf. 1 Co 9, 24-27). En outre, que les prochaines manifestations olympiques soient pour tous un signe éloquent d'amitié et contribuent à renforcer des relations d'entente solidaire entre les peuples! Comment ne pas reconnaître combien cela est nécessaire de nos jours, où l'humanité est marquée par de nombreuses tensions et aspire à édifier un avenir de paix authentique? J'invoque l'intercession céleste de Marie Immaculée, afin que la lumière du Christ, qu'Elle reflète de manière parfaite à travers toute son existence, éclaire les âmes de ceux qui, de différentes façons, prendront part aux Jeux Olympiques. A eux, ainsi qu'à vous, Vénéré Frère, à Mgr Alfonso Badini Confalonieri, Evêque de Suse, à Mgr Piergiorgio Debernardi, Evêque de Pignerol, et à leurs communautés diocésaines respectives, je donne de tout coeur la Bénédiction apostolique demandée.

Du Vatican, le 29 novembre 2005.

 

BENEDICTUS PP. XVI

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

    

top