The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
AU CARDINAL NICOLÁS DE JESÚS LÓPEZ RODRÍGUEZ,
 ENVOYÉ SPÉCIAL DU SAINT-PČRE AUX CÉLÉBRATIONS DU
 IV CENTENAIRE DE LA MORT DE SAINT
TORIBIO DE MOGROVEJO

 

Bien-aimés frères dans l'épiscopat,

A l'occasion des célébrations du IV centenaire de la mort de saint Toribio de Mogrovejo, deuxième Archevêque de Lima, je désire faire parvenir un salut très cordial au Cardinal Juan Luis Cipriani Thorne, ainsi qu'aux nombreux Archevêques et Evêques qui se sont réunis pour rendre grâce à Dieu pour cette éminente figure de Pasteur. Je salue également avec affection les prêtres, les personnes consacrées et les autres fidèles, qui s'unissent à la joie de l'Eglise pour le don que Dieu lui a fait à travers un saint si admirable, qu'ils peuvent invoquer comme intercesseur et en qui ils trouvent un modèle de vie, également pour notre temps.

Je désire également exhorter chacun à considérer cette date comme une occasion providentielle pour raviver le chemin de l'Eglise dans les divers diocèses, en s'inspirant de la vie et de l'oeuvre de saint Toribio. En effet, il se distingua par son dévouement plein d'abnégation à l'édification et à la consolidation des communautés ecclésiales de son époque. Il le fit avec un profond esprit de communion et de collaboration, en recherchant toujours l'unité, comme il le démontra en convoquant le III Concile provincial de Lima (1582-83), qui laissa un précieux patrimoine de doctrine et de normes pastorales. L'un de ses fruits les plus précieux fut ce qu'on appelle le Catéchisme de Saint Toribio, qui se révéla un instrument extraordinairement efficace pour instruire dans la foi des millions de personnes pendant des siècles, et pour le faire de manière solide et conforme à la doctrine  authentique  de l'Eglise, unissant ainsi, de la manière la plus profonde, au-delà de toute différence, ceux qui se sentent frères car ils ont "un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême" (Ep 4, 5).

Conscient du fait que la vitalité de l'Eglise dépend en grande partie du ministère des prêtres, le saint Archevêque fonda le Séminaire conciliaire de Lima, qui fonctionne encore de nos jours. Il faut souhaiter qu'il continue de porter des fruits abondants, précisément en ce moment où il est urgent de promouvoir les vocations au sacerdoce et à la vie  consacrée,  pour  affronter la lourde tâche de construire des communautés chrétiennes qui se réunissent avec joie lors de la célébration dominicale, qui fréquentent les sacrements, qui promeuvent la vie spirituelle, qui transmettent et cultivent avec attention la foi, qui rendent témoignage d'une ferme espérance et qui pratiquent toujours la charité.

Le profond esprit missionnaire de saint Toribio se manifesta dans divers détails significatifs, tel que son effort pour apprendre plusieurs langues, dans le but de prêcher personnellement à tous ceux qui étaient confiés à sa sollicitude pastorale. Mais il était également un modèle de respect pour la dignité de chaque personne humaine, quelle que soit sa condition, cherchant toujours à susciter en elle le bonheur de se sentir un véritable fils de Dieu.

Dans cette circonstance, j'invoque l'intercession maternelle de la Très Sainte Vierge Marie, afin qu'elle protège le Peuple de Dieu en pèlerinage sur les terres latino-américaines et qu'elle le guide vers la joie de vivre, de manière pleine et cohérente, la foi dans le Christ. Avec ces sentiments, je vous donne avec plaisir la Bénédiction apostolique, avec une attention spéciale pour l'Eglise qui est au Pérou, et en particulier pour l'archidiocèse de Lima.

Du Vatican, le 23 mars, fête de saint Toribio de Mogrovejo, année du Seigneur 2006.

 

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana  

 

top