The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
À S.E.
CARD. CAMILLO RUINI
 

 

A mon vénéré frère
Monsieur le Cardinal Camillo RUINI
Vicaire général pour le diocèse de Rome

La Pâque désormais proche m'offre l'occasion de vous faire parvenir avec une affection particulière, vénéré Frère, mes vœux les plus cordiaux ainsi que l'expression particulière de ma reconnaissance pour le long et fructueux service que vous avez accompli en tant que Président de la Conférence épiscopale italienne. C'est donc sous le signe du Seigneur ressuscité que je vous adresse mon message, car c'est précisément vers le Christ, espérance du monde, que s'est orienté le chemin de l'Eglise italienne, que vous avez guidé avec sagesse et courage, un chemin qui a culminé dans le récent Congrès ecclésial de Vérone, auquel j'ai eu moi aussi la joie de participer.

Ces mois-ci se déroule la visite ad limina Apostolorum des Evêques d'Italie. En les rencontrant, région par région, j'ai eu l'occasion de me rendre mieux compte de la grande richesse de foi et d'action pastorale présente dans ces communautés et de l'esprit apostolique qui anime les pasteurs. En rendant grâce à Dieu pour ses dons, comment ne pas en reconnaître le mérite également à Vous, vénéré frère, qui pendant plus de trois quinquennats, avez guidé l'épiscopat italien en tant que Président, sans compter la contribution déterminante offerte déjà précédemment dans le rôle de Secrétaire général de la Conférence épiscopale? Le vénéré Serviteur de Dieu Jean-Paul II, qui voulut que vous soyez successeur du regretté Cardinal Poletti comme son Vicaire pour le diocèse de Rome, et vous nomma ensuite Président de la CEI, a pu toujours trouver en vous un collaborateur fidèle et sage, prêt à transmettre à l'épiscopat les indications magistérielles et pastorales du Successeur de Pierre et attentif à aider les confrères, à travers l'action du Conseil permanent, des diverses Commissions épiscopales et des Bureaux centraux, à les recevoir et à les rendre efficaces. Ainsi, vous avez contribué de façon précieuse à faire en sorte que les diverses Eglises particulières, ainsi que les associations, les mouvements et les communautés ecclésiales, puissent procéder unies sous la direction du Pape, afin que la transmission de l'Evangile dans un monde en mutation soit soutenue et appuyée par le témoignage d'une communion réelle.

Ayant eu l'opportunité, au cours de ces années, de partager avec vous, vénéré frère, tant de moments de vie et de service ecclésial, j'ai particulièrement à cœur de vous exprimer mon appréciation personnelle et ma reconnaissance sincère et profonde. Comment ne pas rappeler, enfin, que Vous avez guidé les Evêques italiens dans une phase délicate et cruciale de l'histoire du peuple italien? Au cours de ces années, votre courage et votre ténacité pour soutenir l'engagement de l'Eglise ont certainement rendu un service non seulement au Peuple de Dieu, mais à la Nation italienne tout entière.

Que Dieu porte à leur pleine maturation les multiples initiatives entreprises par l'Eglise qui est en Italie. Que l'obtienne l'intercession maternelle de la Très Sainte Vierge Marie, à laquelle je confie votre personne et votre ministère, tandis que je vous renouvelle ma Bénédiction apostolique, en l'étendant volontiers à toutes les personnes qui vous sont chères.

Du Vatican, le 23 mars 2007
 

BENEDICTUS PP. XVI

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

    

top