The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
AU CARDINAL WALTER KASPER
À L'OCCASION DU X SYMPOSIUM INTERCHRÉTIEN
ENTRE CATHOLIQUES ET ORTHODOXES
 DANS L'ÎLE DE TINOS (GRÈCE)

 

 

A mon Vénéré Frère
Monsieur le Cardinal
Walter KASPER
Président
du Conseil pontifical
pour la Promotion
de l'Unité des Chrétiens

C'est avec une joie particulière que j'ai appris que le X Symposium interchrétien, promu par l'Institut franciscain de spiritualité de l'Université pontificale Antonianum et par le Département de théologie de la Faculté de théologie de l'Université Aristote de Thessalonique, aura lieu sur l'Ile de Tinos, où orthodoxes et catholiques cohabitent fraternellement.

La coopération œcuménique dans le domaine universitaire contribue à garder vivante la tension vers la communion souhaitée entre tous les chrétiens. A ce propos, le Concile œcuménique Vatican II avait entrevu dans ce domaine une possibilité opportune pour faire participer le Peuple de Dieu tout entier à la recherche de la pleine unité. "Car c'est de la formation des prêtres que dépendent surtout la nécessaire éducation et la formation spirituelle des fidèles et des  religieux"  (Unitatis redintegratio, n. 10).

Le thème du prochain Symposium:  "Saint Jean Chrysostome, pont entre l'Orient et l'Occident", pour célébrer le XVI centenaire de sa mort qui eut lieu le 14 septembre 407, offrira l'occasion de commémorer un illustre Père de l'Eglise, vénéré en Orient comme en Occident; un prédicateur courageux, éclairé et fidèle de la Parole de Dieu, sur laquelle il fonda son action pastorale; un herméneute et un homilète extraordinaire, au point que lui fut attribué dès le V siècle le titre de Chrysostome, c'est-à-dire Bouche d'or, et dont la contribution à la formation de la liturgie byzantine est connue de tous. En raison de son courage et de la fidélité de son témoignage évangélique, il dut souffrir la persécution et l'exil. Après des vicissitudes historiques complexes, son corps repose dans la Basilique Saint-Pierre depuis le 1 mai 1626, et le 27 novembre 2004, mon vénéré prédécesseur Jean-Paul II a fait don d'une partie de ses reliques à Sa Sainteté le Patriarche œcuménique  Bartholomaios I. De cette façon, ce grand Père de l'Eglise est à présent vénéré aussi bien dans la Basilique vaticane que dans l'Eglise Saint-Georges au Phanar.

La réflexion de votre Symposium, qui affrontera une thématique relative à saint Jean Chrysostome et la communion avec l'Eglise d'Occident, en analysant également plusieurs problématiques actuelles, contribuera à soutenir et à fortifier la véritable communion, bien qu'imparfaite, existant entre les catholiques et les orthodoxes, de manière à ce que l'on puisse parvenir à cette plénitude qui nous permettra de concélébrer un jour l'unique Eucharistie. Et c'est précisément vers ce jour béni que nous regardons tous avec espérance, également en donnant vie à des initiatives providentielles comme celle-ci.

Avec ces sentiments, j'invoque sur votre rencontre et sur tous les participants l'abondante Bénédiction de Dieu:  que l'Esprit Saint éclaire les esprits, réchauffe les cœurs et comble chacun de la joie et de la paix du Seigneur.

Je saisis enfin l'occasion pour adresser un salut fraternel aux fidèles orthodoxes et catholiques de Grèce, et, de manière véritablement particulière, à l'Archevêque d'Athènes et de Toute la Grèce, Sa Béatitude Christodoulos, en souhaitant le plein rétablissement de sa santé, afin qu'il puisse reprendre au plus tôt son service pastoral, et je l'assure de ma prière pour cette intention. Que la Theotokos, aimée et vénérée avec une dévotion particulière sur l'Ile de Tinos, intercède maternellement, afin que nos intentions communes soient couronnées par les succès spirituels souhaités.

De Castelgandolfo, le 12 septembre 2007.

 

BENEDICTUS PP XVI

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

 

top