The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
À SA SAINTETÉ BARTHOLOMAIOS I,
PATRIARCHE ŒCUMÉNIQUE,
POUR LA FÊTE DE SAINT ANDRÉ

 

 

A Sa Sainteté
Bartholomaios I
Archevêque de Constantinople
Patriarche œcuménique

La fête de saint André Apôtre, frère de  Pierre et Patron du Patriarcat œcuménique, m'offre l'opportunité d'adresser à Votre Sainteté mes meilleurs vœux dans la prière pour une abondance de dons spirituels et de bénédictions divines: 

Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur, je le dis encore, réjouissez-vous (Ph 4, 4)

Ces paroles de saint Paul nous exhortent à partager notre joie en cette heureuse occasion. La fête de saint André, tout comme celle des saints Pierre et Paul, nous permet chaque année d'exprimer notre foi apostolique commune, notre union dans la prière et notre engagement commun à renforcer la communion entre nous. Une délégation du Saint-Siège, guidée par mon vénérable frère le Cardinal Walter Kasper, Président du Conseil pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens, participera à la Divine liturgie solennelle présidée par Votre Sainteté avec les membres du Saint Synode. Je conserve dans mon cœur le souvenir vivant de ma participation personnelle l'année dernière à la célébration de cette fête au Patriarcat œcuménique et je me souviens avec une profonde gratitude de l'accueil chaleureux qui m'avait été réservé à cette occasion. Cette rencontre, la présence de mon délégué cette année au Phanar, ainsi que la visite d'une délégation du Siège de Constantinople lors de la fête des saints Pierre et Paul à Rome, constituent des signes authentiques de l'engagement de nos Eglises à une communion toujours plus profonde, renforcée à travers des relations personnelles cordiales, la prière et le dialogue de la charité et de la vérité.

Cette année, nous rendons grâce à Dieu en particulier pour la rencontre de la Commission mixte qui a pris place à Ravenne, une ville dont les monuments racontent de manière éloquente l'ancien héritage byzantin qui nous est parvenu de l'Eglise indivise du premier millénaire. Puisse la splendeur de ces mosaïques inspirer tous les membres de la Commission mixte à poursuivre leur tâche importante avec une détermination renouvelée, dans la fidélité à l'Evangile et à la Tradition, toujours attentifs aux suggestions de l'Esprit Saint dans l'Eglise d'aujourd'hui.

Bien que la rencontre de Ravenne ne se soit pas déroulée sans difficultés,  je  prie  sincèrement pour que celles-ci puissent être éclaircies et résolues, afin que l'on parvienne à une pleine participation à la XI Session plénière et aux initiatives qui en découlent en vue de poursuivre le dialogue théologique dans la charité et dans la compréhension réciproques. En effet, notre travail au service de l'unité est en harmonie avec la volonté du Christ Notre Seigneur. Au cours de ces premières années du troisième millénaire, nos efforts sont plus urgents en raison des nombreux défis que tous les chrétiens doivent affronter et auxquels nous devons répondre d'une voix unie et avec conviction.

C'est pourquoi, je désire vous assurer une fois encore de l'engagement de l'Eglise catholique en vue de poursuivre les relations ecclésiales fraternelles et de persévérer dans notre dialogue théologique, afin de nous rapprocher  de  la  pleine  communion, ainsi que l'affirme notre Déclaration commune, publiée l'année dernière en conclusion de la visite que j'avais rendue à Votre Sainteté.

Encore une fois, inspirons-nous des paroles de saint Paul aux chrétiens de Philippes,  à travers lesquelles il les exhorte à rechercher la perfection à travers l'imitation du Christ et leur rappelle de continuer à "marcher dans la même ligne" (Ph 3, 16).

Avec ces sentiments d'affection fraternelle dans le Seigneur, j'embrasse Votre Sainteté, ainsi que tous les membres du Saint Synode. Je salue également les fidèles orthodoxes, en priant pour que la paix et la grâce du Seigneur soient avec vous tous.

Du Vatican, le 23 novembre 2007


BENEDICTUS PP. XVI

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

 

top