The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
AU CARDINAL ANDRÉ VINGT-TROIS
ARCHEVÊQUE DE PARIS
PRÉSIDENT DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DE FRANCE
À L'OCCASION DU CENTIÈME ANNIVERSAIRE DU 'FRAT'

 

À Monsieur le Cardinal André VINGT-TROIS,
Archevêque de Paris,
Président de la Conférence des Évêques de France

À l’intention des jeunes rassemblés à Lourdes, du 22 au 27 avril, à l’occasion du centième anniversaire du ‘Frat’, organisé par les diocèses de l’Île de France.

Chers jeunes,

En rejoignant la cité mariale de Lourdes, en cette année jubilaire qui marque le 150e anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à la jeune Bernadette, vous participez à l’action de grâce de toute l’Église pour le message que la Vierge a confié à Bernadette. Avec des mots simples, la Mère du Christ indique la voie du renouveau spirituel à travers l’appel à la conversion et à l’amour de l’Église.

En ce lieu, la Vierge est venue visiter Bernadette. Au cours de votre pèlerinage à Lourdes, recevez cette visitation de Marie qui vous confie aujourd’hui les paroles qui lui furent dites par l’ange de la part du Seigneur : « Réjouis-toi ! Tu as trouvé grâce auprès de Dieu » (Lc 1, 30).

En effet, par sa grâce, le Christ vous rend dignes de sa confiance et il désire que vous puissiez réaliser vos rêves les plus nobles et les plus élevés d’authentique bonheur. Ce bonheur est d’abord un don de Dieu, qui se reçoit en empruntant les chemins inattendus de sa volonté. De tels chemins sont exigeants mais aussi source de joie profonde. Regardez Marie : invitée à prendre un chemin surprenant et déconcertant, sa disponibilité la fait entrer dans une joie que toutes les générations chanteront. C’est le secret qu’elle livre à Élisabeth, sa cousine, alors qu’elle vient la visiter et la servir : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante… Le Puissant fit pour moi des merveilles» (Lc 1, 47-48). À votre tour, acceptez de vous laisser conduire pour que le Seigneur fasse quelque chose de grand avec votre humble vie.

C’est notre « oui » à Dieu qui fait jaillir la source du vrai bonheur : ce « oui » libère le moi de tout ce qui l’enferme en lui-même. Il fait entrer la pauvreté de notre vie dans la richesse et la force du projet de Dieu, sans pour autant entraver notre liberté et notre responsabilité. Il ouvre notre cœur étroit aux dimensions de la charité divine, qui sont universelles. Il conforme notre vie à la vie même du Christ, dont nous avons été marqués lors de notre Baptême.

Chers jeunes, je vous encourage, pendant ces journées, à célébrer avec enthousiasme la joie de croire, d’aimer et d’espérer dans le Christ, et à parcourir dans la confiance le chemin d’initiation qui vous est proposé. Je vous invite, en particulier, à recueillir avec attention le témoignage de vos aînés dans la foi et à apprendre à accueillir, dans le silence et la méditation, la Parole de Dieu, pour qu’elle puisse modeler votre cœur et porter en vous un fruit généreux. En effet, à chacun d’entre vous, le Seigneur a quelque chose de particulier à dire. N’ayez pas peur de l’écouter. Dans cet esprit, le ‘Frat’ est aussi un temps privilégié pour se laisser interroger par le Christ : « Que veux-tu faire de ta vie ? » Que ceux d’entre vous qui ressentent l’appel à le suivre dans le sacerdoce ou la vie consacrée, dans la ligne de nombreux jeunes qui ont participé au ‘Frat’, consentent à l’invitation du Seigneur, pour se mettre totalement au service de l’Église, dans une vie toute donnée pour le Royaume des Cieux. Ils ne seront pas déçus.

Je désire enfin rendre grâce au Seigneur pour toutes les personnes, prêtres, religieux, religieuses et laïcs qui, formant une immense chaîne, ont contribué pendant un siècle à faire de ce pèlerinage un moment important dans la vie d’un grand nombre de jeunes chrétiens.

Chers jeunes, je confie chacun d’entre vous à l’intercession maternelle de Notre-Dame de Lourdes et de sainte Bernadette. À vous, les jeunes, aux Évêques qui sont les Pasteurs de vos diocèses d’Île de France, à vos aumôniers, aux laïcs, qui vous accompagnent et qui témoignent avec joie et simplicité de leur foi auprès de vous, j’accorde de grand cœur la Bénédiction apostolique.

Du Vatican, le 12 avril 2008.

BENEDICTUS XVI

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

top