The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
AU PRÉSIDENT DU CONSEIL PONTIFICAL POUR LA FAMILLE
EN PRÉPARATION À LA VIIe RENCONTRE MONDIALE DES FAMILLES

 

Vénéré frère
cardinal ENNIO ANTONELLI
Président du Conseil pontifical
pour la famille

En conclusion de la vie rencontre mondiale des familles, qui s’est déroulée à Mexico en janvier 2009, j’ai annoncé que le prochain rendez-vous des familles catholiques du monde avec le Successeur de Pierre aurait eu lieu à Milan, en 2012, sur le thème: «La famille: le travail et la fête». Désirant à présent lancer la préparation de cet événement important, je suis heureux de préciser que celui-ci, si Dieu le veut, se déroulera du 30 mai au 3 juin et de fournir dans le même temps quelques indications plus précises relatives au thème et aux modalités de réalisation.

Le travail et la fête sont intimement liés à la vie des familles: ils conditionnent leurs choix, influencent les relations entre les époux, et entre les parents et les enfants, ont un effet sur le rapport de la famille avec la société et l’Eglise. Les Saintes Ecritures (cf. Gn 1-2) nous disent que famille, travail et jours fériés sont des dons et des bénédictions de Dieu pour nous aider à vivre une existence pleinement humaine. L’expérience quotidienne atteste que le développement authentique de la personne comprend tant la dimension individuelle, familiale et communautaire que les activités et les relations fonctionnelles, ainsi que l’ouverture à l’espérance et au Bien sans fin.

Malheureusement, de nos jours, l’organisation du travail, pensée et réalisée en fonction de la concurrence du marché et du plus grand profit, ainsi que la conception de la fête comme occasion d’évasion et de consommation, contribuent à désagréger la famille et la communauté, et à diffuser un style de vie individualiste. Il faut donc promouvoir une réflexion et un engagement visant à concilier les exigences et les temps de travail avec ceux de la famille et à récupérer le sens véritable de la fête, en particulier du dimanche, pâque hebdomadaire, jour du Seigneur et jour de l’homme, jour de la famille, de la communauté et de la solidarité.

La prochaine rencontre mondiale des familles constitue une occasion privilégiée de repenser le travail et la fête dans la perspective d’une famille unie et ouverte à la vie, bien insérée dans la société et dans l’Eglise, attentive à la qualité des relations ainsi qu’à l’économie de la cellule familiale elle-même. Pour être véritablement bénéfique, l’événement ne devrait toutefois pas rester isolé, mais se placer dans un parcours adéquat de préparation ecclésiale et culturelle. Je souhaite donc que, déjà au cours de l’année 2011, XXXe anniversaire de l’Exhortation apostolique Familiaris consortio, «magna charta» de la pastorale familiale, un itinéraire adapté puisse être entrepris, accompagné d’initiatives au niveau paroissial, diocésain et national, visant à mettre en lumière des expériences de travail et de fête dans leurs aspects les plus véritables et positifs, avec une attention particulière pour leur influence sur le vécu concret des familles. Les familles chrétiennes et les communautés ecclésiales du monde entier doivent donc se sentir interpellées et impliquées et se mettre rapidement en chemin vers «Milan 2012».

La VIIe rencontre mondiale aura, comme les précédentes, une durée de cinq jours et culminera le samedi soir avec la «Fête des témoignages» et le dimanche matin avec la Messe solennelle. Ces deux célébrations, que je présiderai, nous verront tous réunis comme «famille de familles». Le déroulement général de l’événement sera organisé de façon à harmoniser pleinement les diverses dimensions: prière communautaire, réflexion théologique et pastorale, temps de fraternité et d’échange entre les familles accueillies et celles du territoire, écho médiatique.

Que le Seigneur récompense dès à présent par d’abondantes faveurs célestes l’archidiocèse ambrosien pour la généreuse disponibilité et l’engagement organisatif mis au service de l’Eglise universelle et des familles appartenant à tant de nations.

Tandis que j’invoque l’intercession de la Sainte Famille de Nazareth, dédiée au travail quotidien et assidue aux célébrations de fête de son peuple, je vous donne de tout cœur vénéré frère, ainsi qu’à vos collaborateurs, la Bénédiction apostolique, qu’avec une affection particulière, j’étends volontiers à toutes les familles engagées dans la préparation de la grande rencontre de Milan.

De Castel Gandolfo, le 23 août 2010

 

BENOÎT XVI

 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

    

top