The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
AU CARDINAL GIANFRANCO RAVASI,
PRÉDICATEUR DES EXCERCISES SPIRITUELS

  

A mon vénéré frère le cardinal Gianfranco Ravasi Président du Conseil pontifical de la culture

Je souhaite de tout mon cœur, vénéré frère, vous exprimer ma profonde gratitude pour le service que vous m’avez rendu, ainsi qu’à la Curie romaine, en proposant les méditations des exercices spirituels. Au début du Carême, la semaine des exercices constitue un temps encore plus intense de silence et de prière, et le thème de cette année — qui portait justement sur le dialogue entre Dieu et l’homme dans la prière psalmique — nous a été d’une aide toute particulière: à peine entrés, pour ainsi dire, dans le désert sur les traces de Jésus, nous avons pu étancher notre soif à la source d’eau très pure et abondante de la Parole de Dieu, que vous nous avez conduits à puiser au Livre des Psaumes, le lieu biblique par excellence où la Parole se fait prière.

Riche de votre science et de votre expérience, vous avez proposé un itinéraire suggestif à travers le Psautier, en suivant un double mouvement: ascendant et descendant. Les Psaumes, en effet, orientent avant tout vers le Visage de Dieu, vers le mystère où l’esprit humain s’abîme, mais que la Parole divine elle-même permet de saisir selon les différents profils où Dieu lui-même s’est révélé. Et dans le même temps, précisément dans la lumière qui émane du Visage de Dieu, la prière psalmique nous fait regarder le visage de l’homme, pour reconnaître en vérité ses joies et ses douleurs, ses angoisses et ses espérances.

De cette manière, cher Monsieur le cardinal, la Parole de Dieu, à travers l’ars orandi antique et toujours nouveau du peuple juif et de l’Eglise, nous a permis de renouveler l’ars credendi: une exigence requise par l’Année de la foi et rendue plus pressante encore par le moment particulier que moi-même et le Siège apostolique sommes en train de vivre. Le Successeur de Pierre et ses collaborateurs sont appelés à donner à l’Eglise et au monde un clair témoignage de foi, et cela est possible uniquement grâce à une immersion profonde et durable dans le dialogue avec Dieu. Aux nombreuses personnes qui se demandent aujourd’hui: «Qui nous fera voir le bien?», peuvent répondre celles dont le visage et la vie reflètent la lumière du visage de Dieu (cf. Ps 4, 7).

Vénéré frère, le Seigneur saura vous récompenser pour cet engagement, que vous avez si brillamment assumé. Pour ma part, je vous assure de mon souvenir toujours reconnaissant dans la prière pour vous et pour votre service ecclésial, tandis que je vous renouvelle avec affection ma Bénédiction apostolique, en l’étendant volontiers à tous ceux qui vous sont chers.

Du Vatican, le 23 février 2013

BENEDICTUS PP XVI

 

© Copyright 2013 - Libreria Editrice Vaticana

 

top