The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AU TERME DE LA TRADITIONNELLE CÉLÉBRATION
EUCHARISTIQUE EN PRÉPARATION À NOËL

POUR LES ÉTUDIANTS DES UNIVERSITÉS ROMAINES

Basilique Vaticane
Jeudi 15 décembre 2005

 

Vénérés frères,
éminentes autorités académiques,
chers étudiants!

C'est avec une grande joie que je vous adresse à tous mes cordiales salutations, au terme de la traditionnelle célébration eucharistique à la veille de Noël pour les professeurs et les étudiants des universités romaines, que mon vénéré Prédécesseur Jean-Paul II avait tant à coeur. Je salue en premier lieu le Cardinal-Vicaire, qui a présidé la Messe, et je salue avec lui les autres ecclésiastiques présents. Chers amis, je remercie chacun de vous d'avoir accepté l'invitation à prendre part à cette rencontre et, en particulier, j'exprime ma reconnaissance au Ministre de l'Education, des Universités et de la Recherche, ainsi qu'aux Recteurs des Universités de Rome et d'Italie, aux Directeurs des Conservatoires, aux Aumôniers des Universités et aux délégations d'étudiants venues de plusieurs pays d'Europe et d'Afrique. Je suis par ailleurs heureux d'accueillir également, en cette circonstance, les participants au Congrès mondial de la pastorale pour les étudiants étrangers, organisé par le Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Personnes en Déplacement.  Je  souhaite à tous une affectueuse bienvenue.

Je saisis volontiers cette occasion pour exprimer ma vive satisfaction pour la collaboration croissante qui est en train de s'instaurer entre les différentes Universités romaines. Chers amis, continuez à approfondir ensemble la réflexion sur le nouvel humanisme, en tenant compte des grands défis de l'époque contemporaine et en cherchant à conjuguer de manière harmonieuse foi et culture. Combien il est nécessaire de cultiver en ce moment historique une attentive recherche culturelle et spirituelle! J'ai en outre appris avec plaisir que les cinq Facultés de médecine de la ville ont passé un accord en vue de s'engager, dans certains domaines, à collaborer sur les thèmes de la vie. Sur le plan plus spécifiquement pastoral, ensuite, j'ai apprécié le choix d'approfondir le thème de la transmission de la foi, avec un chemin de formation associant à la fois les étudiants et les professeurs. A vous, chers jeunes, que je vois nombreux, je souhaite d'accomplir avec joie votre itinéraire de formation chrétienne, en le conjuguant à l'effort quotidien d'approfondissement des connaissances qui sont propres à chacun de vos itinéraires universitaires. Il faut redécouvrir la beauté d'avoir le Christ comme Maître de vie et parvenir ainsi à renouveler de manière libre et consciente sa propre profession de foi.

Je voudrais à présent porter mon attention sur les étudiants étrangers. Leur présence constitue un phénomène en augmentation et représente pour l'Eglise un domaine d'action pastorale important. En effet, les jeunes qui quittent leur pays en raison de leurs études vont au-devant d'un certain nombre de problèmes et surtout du risque d'une crise d'identité, d'une perte des valeurs spirituelles et morales. D'autre part, la possibilité d'étudier à l'étranger est pour un grand nombre de jeunes une opportunité unique pour devenir capables de mieux contribuer au développement de leurs propres pays, et de participer ainsi de manière active à la mission de l'Eglise. Il est important de poursuivre sur le chemin entrepris pour aller au-devant des nécessités de nos frères et soeurs.

Chers amis étudiants et professeurs des Universités, nous sommes proches de la grande et suggestive fête de Noël. L'atmosphère typique de cette fête nous invite à l'intimité et à la joie. Tout en souhaitant à tous ceux qui en ont la possibilité de passer les fêtes de Noël en famille dans une grande sérénité, je vous invite à saisir pleinement le message spirituel que cette solennité nous repropose. Dieu s'est fait homme, il a installé sa demeure parmi nous. Préparons notre coeur à accueillir Celui qui vient nous sauver à travers le don de sa vie, qui se fait l'un d'entre nous, qui se fait proche de nous et devient notre frère. Que vous guide dans cette attente la Très Sainte Vierge Marie, Sedes Sapientiae. Son Icône, qui est en train de traverser différentes nations, passe à présent de la délégation de la Pologne à celle de la Bulgarie, afin de poursuivre dans ce pays sa peregrinatio dans les villes universitaires. Que la Vierge fidèle, la Mère du Christ, obtienne pour chacun de vous et pour les diffférents domaines universitaires, la lumière de la divine Sagesse, le Christ Seigneur. Joyeux Noël à tous!

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

      

top