The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX DIFFÉRENTS CORPS DES FORCES ARMÉES ITALIENNES

Vendredi 16 décembre 2005

 

Vénérés frères,
Eminentes Autorités civiles et militaires,
Chers amis!

C'est avec un réel plaisir que je suis venu vous rencontrer, au terme de cette Messe célébrée ici, en cette basilique qui conserve la mémoire vivante de l'Apôtre Pierre. Nous sommes désormais proches de la solennité de Noël et il s'agit d'une occasion plus que jamais propice pour présenter des voeux fervents à vous tous, qui représentez les Forces armées italiennes. J'adresse à chacun un salut affectueux. Je salue en particulier votre Pasteur, l'Evêque aux Armées, Mgr Angelo Bagnasco, que je remercie des paroles avec lesquelles il s'est fait l'interprète des sentiments communs. Avec lui, je salue les aumôniers militaires, vos guides spirituels, qui ont voulu vous accompagner également en ce moment d'intense communion ecclésiale. Ma pensée respectueuse s'adresse ensuite au Ministre de la défense, aux Sous-Secrétaires, aux Chefs d'Etat-major et aux Commandants généraux, qui par leur présence ont rendu cette rencontre également plus significative.

Celui que nous adorons dans le Sacrement de l'Autel est l'Emmanuel, le Dieu-avec-nous, venu dans le monde pour notre rédemption. Dans la neuvaine de Noël, que nous commençons précisément aujourd'hui, à mesure que nous nous approchons de la Nuit Sainte, la liturgie nous fait répéter avec une intensité spirituelle croissante:  "Maranatha! - Viens, Seigneur Jésus!". Cette invocation s'élève du coeur des croyants dans tous les lieux de la terre et retentit sans cesse dans chaque communauté ecclésiale. A Noël viendra le Messie attendu, Celui qui dans la synagogue de Nazareth, appliquera à sa propre personne les antiques paroles prophétiques:  "Le Seigneur m'a envoyé [...] pour proclamer la libération aux prisonniers" (Lc 4, 18). Le Rédempteur de l'homme viendra nous libérer et il brisera les chaînes de l'erreur, de l'égoïsme, du péché, qui nous rendent prisonniers. Le Christ viendra libérer le coeur de l'homme avec son amour. Combien il est important de se préparer à l'accueillir avec humilité et sincérité!

Dans le mystère du Noël du Christ, le Père céleste manifeste sa miséricorde à l'humanité. Il n'a pas voulu abandonner l'homme à lui-même et à son péché, mais il est venu à sa rencontre, en lui offrant le pardon qui libère de l'oppression et du péché avec la puissance de sa grâce. Puissent alors ces derniers jours de l'Avent rendre encore plus fort en chacun de vous, chers militaires, le désir de la rencontre avec le Christ, le Prince de la paix, source de notre joie authentique.

Chaque jour, nous faisons l'expérience de la précarité et du caractère provisoire de la vie terrestre, mais, grâce à l'incarnation du Fils unique du Père, notre regard réussit toujours à saisir l'amour providentiel de Dieu qui donne son sens et sa valeur à toute notre existence. La liturgie de ce temps de l'Avent nous pousse à la confiance, nous encourage à nous confier à Celui qui peut donner son plein accomplissement aux attentes de notre coeur. Avec son "oui" à l'ange Gabriel, Marie a pleinement consenti à la volonté de Dieu et a marqué le début du grand mystère de la rédemption. Que ce soit Elle qui nous accompagne à la rencontre avec l'Emmanuel, le Dieu-avec-nous. Chers militaires, c'est avec ces sentiments que je vous renouvelle mes voeux les plus cordiaux pour le Saint Noël désormais proche, alors que je donne volontiers à tous ma Bénédiction, que j'étends à vos communautés d'origine et à vos familles.

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

   

top