The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE

DU
ZIMBABWE EN VISITE «AD LIMINA APOSTOLORUM»

 

Samedi 2 juillet 2005 

 

Chers frères Evêques,

"A vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ" (Ep 1, 2). Je vous souhaite une cordiale bienvenue, Evêques du Zimbabwe, à l'occasion de votre visite "ad limina Apostolorum" quinquennale. Que votre pèlerinage sur les Tombes des Apôtres Pierre et Paul et cette rencontre avec le Successeur de Pierre représentent pour vous tous un encouragement à une unité toujours plus grande pour la cause de l'Evangile et au service du Royaume de Dieu! Que ces journées constituent également pour vous une opportunité précieuse de vous détacher de vos charges pastorales pressantes et de passer du temps avec le Seigneur (cf. Mc 6, 31) en prière et dans le discernement spirituel, afin que vous puissiez assumer avec un enthousiasme renouvelé votre ministère de hérauts de la Parole de Dieu et de pasteurs de son peuple dans votre terre natale!

Les récentes élections au Zimbabwe ont été la base de ce que j'espère être un nouveau début dans le processus de réconciliation nationale et de réédification morale de la société. J'apprécie la contribution significative au processus électoral que vous avez offerte  aux fidèles  catholiques  et à tous vos concitoyens dans votre Déclaration pastorale commune, publiée l'année dernière. Comme vous l'avez observé avec justesse dans cette Déclaration, la responsabilité du bien commun exige que tous les membres du corps politique coopèrent pour établir de solides fondements moraux et spirituels pour l'avenir de la nation. A travers la publication de la Déclaration et votre Lettre pastorale plus récente The cry of the Poor (Le cri des pauvres) vous avez vous-mêmes fait en sorte que la sagesse de l'Evangile et le riche héritage de la doctrine sociale de l'Eglise aient une influence sur la pensée et les jugements pratiques des fidèles, que ce soit dans leur vie quotidienne ou dans leurs efforts pour agir en tant que membres honnêtes de la communauté. Dans l'exercice de votre ministère épiscopal d'enseignement et de gouvernement, je vous encourage à continuer à offrir une direction sûre et unie, enracinée dans une foi inébranlable en Jésus Christ et, dans l'obéissance à la "Parole de la vérité, l'Evangile de votre salut" (Ep 1, 13). Dans votre prédication et dans votre enseignement les fidèles devraient pouvoir entendre la voix du Seigneur lui-même, une voix qui fait autorité à propos de ce qui est juste et vrai, de la paix et de la justice, de l'amour et de la réconciliation, une voix qui peut les réconforter dans les difficultés et leur indiquer la voie de l'espérance.

Dans les difficultés de l'époque actuelle, l'Eglise qui est au Zimbabwe peut se réjouir de la présence de très nombreuses communautés vibrantes de foi, d'un nombre significatif de vocations au sacerdoce et à la vie religieuse et de la présence d'un laïcat engagé qui se consacre à diverses oeuvres d'apostolat. Ces dons de la grâce de Dieu sont dans le même temps un réconfort et un défi à proposer une catéchèse toujours plus profonde et complète, visant à former les fidèles à vivre pleinement leur vocation chrétienne. "Dans tous les secteurs de la vie de l'Eglise, la formation est d'une importance capitale" pour l'avenir de l'Eglise en Afrique (Ecclesia in Africa, n. 75). C'est pourquoi je vous encourage à collaborer pour garantir à tous les fidèles une préparation catéchétique complète et appropriée et à effectuer toutes les actions nécessaires en vue d'une éducation plus systématique des catéchistes. Les futurs prêtres, quant à eux, devraient être aidés à présenter la plénitude de la foi catholique de façon à satisfaire et répondre vraiment aux difficultés, aux questions et aux problèmes des personnes. Les séminaires nationaux ont besoin d'un soutien concret dans leur tâche difficile d'offrir aux séminaristes une formation humaine, spirituelle, doctrinale et pastorale appropriée, alors que les membres les plus jeunes du clergé, au cours des premières années de leur ministère sacerdotal, tireraient un grand bénéfice d'un programme d'accompagnement spirituel, pastoral et humain mis en oeuvre par des prêtres expérimentés et exemplaires. Votre préoccupation pour une catéchèse saine et une éducation religieuse intégrale devrait s'étendre au réseau des écoles catholiques dont l'identité religieuse doit être renforcée pour le bien non seulement de leurs étudiants, mais également de toute la communauté catholique de votre pays.

Chers frères Evêques, en union avec le Successeur de Pierre et avec le Collège des Evêques, vous avez été envoyés comme témoins de l'espérance soutenue par l'Evangile de Jésus Christ (cf. Pastores gregis, n. 5). Une fois de retour dans votre terre natale, renforcés dans la foi et dans le lien de communion ecclésiale, je vous demande de coopérer généreusement au service de l'Evangile afin que la lumière de la Parole de Dieu resplendisse toujours plus dans l'esprit et dans le coeur des catholiques du Zimbabwe, faisant naître en eux un amour plus profond pour le Christ et un engagement plus résolu pour la diffusion de son Royaume de sainteté, de justice et de vérité. Avec une grande affection je vous confie, ainsi que le clergé, les religieux et les laïcs de vos diocèses, à la bienheureuse intercession de Marie, Mère de l'Eglise, et je vous donne de tout coeur ma Bénédiction apostolique en gage de joie et de paix dans le Seigneur.

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

    

top