The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À S.E. M. EL HADJ ABOUBACAR DIONE,
NOUVEL AMBASSADEUR DE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE
PRÈS LE SAINT-SIÈGE À L'OCCASION DE LA PRÉSENTATION
DES LETTRES DE CRÉANCE*

Jeudi 16 juin 2005

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Je suis heureux de souhaiter la bienvenue à Votre Excellence à l’occasion de la présentation des Lettres qui L’accréditent comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée près le Saint-Siège. Sensible aux paroles courtoises que vous m’avez adressées en faisant mémoire de mon vénéré prédécesseur le Pape Jean-Paul II, je vous remercie des vœux cordiaux que vous m’avez transmis de la part de Son Excellence le Général Lansana Conté, Président de la République, ainsi que du Gouvernement et du peuple guinéens. En retour, vous voudrez bien assurer Son Excellence le Président de la République des souhaits de bonheur et de prospérité que je forme pour sa personne et pour tous les Guinéens.

Vous m’avez fait part, Monsieur l’Ambassadeur, de l’attachement de votre pays aux idéaux de paix et de fraternité, particulièrement entre les peuples de votre région, si éprouvés au cours des dernières années. En effet, c’est seulement par un dialogue confiant que les tensions et les conflits peuvent être désamorcés, au profit du bien-être de tous. Pour répondre durablement aux aspirations des peuples à la paix véritable, don qui nous vient de Dieu, nous avons aussi le devoir de nous engager à la construire sur les fondements solides que sont la vérité, la justice et la solidarité.

Parmi les conséquences des violences que connaît votre région, on assiste malheureusement au développement du drame des populations déplacées, qui crée des situations d’urgence humanitaire. Votre pays a généreusement répondu à cette détresse, en donnant notamment l’hospitalité à un nombre important de réfugiés, souvent au prix de grands sacrifices. C’est avant tout le drame d’hommes et de femmes dont il faut soulager les souffrances et à qui il faut rendre l’espoir. Mais ce sont les causes de ces drames qu’il faut éradiquer, car c’est la dignité humaine d’êtres que Dieu a créés qui est gravement atteinte. Je souhaite que les Gouvernants des nations n’oublient pas les réfugiés qui, dans plusieurs pays d’Afrique, attendent avec impatience qu’une attention soit portée à leur sort et que la communauté internationale s’engage avec une ferme détermination en faveur de la paix et de la justice.

L’établissement de la paix commence à l’intérieur de chaque pays, par la recherche de relations d’amitié et de collaboration entre les différentes communautés ethniques, culturelles, religieuses. La foi authentique ne peut engendrer la violence, elle favorise au contraire la paix et l’amour. Malgré les difficultés, l’Église catholique s’est engagée à poursuivre ses efforts pour encourager la compréhension et le respect entre les croyants des différentes traditions religieuses. Je me réjouis donc de savoir qu’en Guinée chrétiens et musulmans travaillent ensemble au bien commun de la société. En développant des relations de confiance, dans le respect des droits légitimes de chaque communauté, les croyants, en union avec tous les hommes de bonne volonté, contribuent à édifier une société libérée de toute forme de dégradation morale et sociale, afin que chacun puisse vivre dans la dignité et la solidarité. 

Par votre intermédiaire, Monsieur l’Ambassadeur, je voudrais saluer avec affection les fidèles catholiques de Guinée ainsi que leurs Évêques. Je les encourage vivement à marcher généreusement sur les chemins de la paix et de la fraternité avec tous leurs compatriotes. Forts de l’assistance de l’Esprit de Dieu, qu’ils soient pour leur peuple des signes d’espérance et des témoins ardents de l’amour du Seigneur !   

Au moment où Votre Excellence commence sa mission auprès du Siège apostolique, je Lui offre mes vœux les meilleurs pour la noble tâche qui L’attend. Auprès de mes collaborateurs, Elle trouvera toujours l’accueil attentif et la compréhension cordiale dont Elle pourra avoir besoin.

J’invoque de grand cœur sur Votre Excellence, sur ses collaborateurs, sur sa famille, sur le peuple guinéen et sur ses dirigeants, l’abondance des Bénédictions divines. 


*L'Osservatore Romano 17.6.2005 p.5.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.25 p.4, 6.

Insegnamenti di Benedetto XVI vol. I p.237-239.

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

top