The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À S.E. M.
ANTONIO GANADO,
NOUVEL AMBASSADEUR DE MALTE

PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Jeudi 16 juin 2005

 

Monsieur l'Ambassadeur!

J'ai la joie de vous accueillir en ce début de mon service à l'Eglise sur la Chaire de Rome: soyez le bienvenu! Vous me présentez aujourd'hui les Lettres par lesquelles le Président de la République de Malte vous accrédite en tant qu'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près le Saint-Siège. En vous accueillant, j'adresse une pensée reconnaissante à Monsieur le Président de la République pour les aimables paroles qu'il m'a adressées à travers vous et qui témoignent de la solidité du lien qui unit, depuis les temps de saint Paul Apôtre, la communauté de Malte à l'Eglise de Rome. Monsieur l'Ambassadeur, je vous prie de transmettre à Monsieur le Président et à sa famille l'expression de mes sentiments d'amitié et de proximité spirituelle, ainsi que mes voeux fervents pour la nation tout entière.

Je me sens proche du peuple de Malte qui, au cours des derniers siècles, a toujours manifesté un attachement particulier et sincère au Successeur de Pierre, Evêque de Rome et Pasteur de l'Eglise universelle. Je connais bien la fidélité à l'Evangile et à l'Eglise qui caractérise, Monsieur l'Ambassadeur, les chrétiens du pays que vous représentez. Cohérents avec leurs racines chrétiennes, ils comprennent l'importance de leur mission également en cette phase délicate de l'histoire européenne et mondiale. Le peuple de Malte sait qu'il est une partie intégrante du grand espace appelé Europe et en harmonie avec les nobles traditions spirituelles et culturelles qui l'ont toujours caractérisé au cours des siècles. Il veut se prodiguer afin que la communauté européenne du troisième millénaire ne perde pas le patrimoine de valeurs culturelles et religieuses de son passé. En effet, ce n'est qu'à ces conditions que l'on pourra construire avec une solide espérance un avenir de solidarité et de paix.

Donner vie à une Europe unie et solidaire représente un engagement de tous les peuples qui la composent. En effet, l'Europe doit savoir conjuguer les intérêts légitimes de chaque nation avec les exigences du bien commun du continent tout entier. Je vous suis reconnaissant, Monsieur l'Ambassadeur, d'avoir exprimé la volonté renouvelée de votre pays de jouer un rôle actif en cette nouvelle période historique du Continent, contribuant à consolider ses capacités de dialogue, de défense et de promotion de la famille fondée sur le mariage, les traditions chrétiennes, l'ouverture et la rencontre avec des cultures et des religions différentes.

Telles sont, Monsieur l'Ambassadeur, quelques-unes des réflexions qui s'élèvent spontanément de mon âme à l'occasion de cette première rencontre. Je vous assure de la pleine et sincère disponibilité de la part de mes collaborateurs à poursuivre avec vous un dialogue constructif en vue de faciliter l'accomplissement de la haute mission qui vous a été confiée. Permettez-moi, enfin, de renouveler l'expression de ma haute considération à l'égard des citoyens de Malte, un pays cher à mes vénérés prédécesseurs ainsi qu'à moi-même. Je forme de tout coeur mes meilleurs voeux pour le bien-être de la population, que j'accompagne d'une Bénédiction apostolique particulière, et d'une prière pour vous, pour les Autorités, pour les personnes qui vous sont chères et pour les citoyens de votre illustre Nation.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.26 p. 5.

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

top