The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOT XVI
AUX VQUES DE LA CONFRENCE PISCOPALE DE BULGARIE
 EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Samedi 12 novembre 2005

 

 

Vénérés frères dans l'épiscopat!

Le premier sentiment spontané qui jaillit de mon esprit, en accueillant votre salut, est un sentiment de reconnaissance cordiale pour l'affection que vos communautés, par votre intermédiaire, manifestent à l'égard du Successeur de Pierre, en renouvelant l'assurance de leur adhésion fidèle au depositum reçu des Pères. J'ai été réconforté par les expressions de communion que, au cours de ces journées, chacun de vous m'a renouvelées au nom du clergé,  des  religieux et des fidèles confiés à votre responsabilité. Profondément conscient du ministère que je suis appelé à accomplir au service de la communion ecclésiale, je vous demande de vous faire les interprètes de ma sollicitude constante à l'égard de tous les croyants dans le Christ.

A travers les entretiens que j'ai eus avec chacun de vous, j'ai la conviction que l'Eglise catholique qui est en Bulgarie est vivante et animée du désir d'offrir avec enthousiasme son propre témoignage au Christ au sein de la société dans laquelle elle vit. Je vous encourage à poursuivre sur ce chemin, en vous efforçant de diffuser, dans la limite des forces à votre disposition, l'Evangile de l'espérance et de l'amour:  le Seigneur sait toujours pallier à nos éventuelles lacunes et à la pauvreté des moyens à notre disposition. Ce qui compte n'est pas tant l'efficacité de l'organisation que la confiance inébranlable dans le Christ, car c'est précisément Lui qui guide, qui dirige et qui sanctifie son Eglise, également à travers votre ministère indispensable.

Dans ses desseins insondables, Dieu vous a destinés à exercer votre service ecclésial aux côtés de nos frères de l'Eglise orthodoxe bulgare. Je souhaite que les bonnes relations existant se développent toujours plus au bénéfice de l'annonce de l'Evangile du Fils de Dieu, principe et fin de toute action accomplie par le chrétien. Vénérés frères, à cet égard, je vous demande d'apporter mon salut cordial au Patriarche Maxim, premier Hiérarque de l'Eglise orthodoxe de Bulgarie. Veuillez vous faire les interprètes de mes voeux pour sa santé et pour l'heureuse reprise de son ministère. Je garde encore un vif souvenir de l'accueil respectueux et fraternel qu'il a réservé à mon Prédécesseur, le Pape Jean-Paul II, au cours de la visite pastorale qu'il a accomplie dans votre pays. Il faut poursuivre le chemin entrepris, en intensifiant la prière afin que vienne bientôt l'heure à laquelle nous pourrons nous asseoir à l'unique Table, pour manger l'unique Pain du salut.

Je sais qu'un intense dialogue se poursuit avec les Autorités civiles sur des thèmes d'intérêt commun. J'en suis heureux, car à travers l'engagement de tous, on peut identifier les problèmes qui doivent être affrontés ensemble et les itinéraires à suivre selon les opportunités concrètes pour le bien supérieur de tout le peuple bulgare, qui se sent à juste titre membre de la grande famille du continent européen. Formée par diverses composantes culturelles et religieuses, la Bulgarie peut devenir un exemple de sage intégration, de collaboration et de coexistence pacifique. Et la Communauté catholique, bien qu'étant minoritaire dans le contexte du pays, peut jouer un rôle de témoignage généreux de la charité universelle de l'Eglise.

Après la triste période de l'oppression communiste, les catholiques qui ont persévéré avec une fervente fidélité dans leur adhésion au Christ ressentent à présent l'urgence d'affermir leur foi et de diffuser l'Evangile dans tous les milieux sociaux, en particulier là où le besoin de l'annonce chrétienne est le plus manifeste. Je pense, par exemple, à la forte dénatalité, au pourcentage élevé d'avortements, à la fragilité de tant de familles, au problème de l'émigration. Je suis heureux de savoir que l'Eglise catholique qui est en Bulgarie est profondément engagée dans le domaine social, pour subvenir aux nécessités des nombreux pauvres. Vénérés frères, je vous encourage à poursuivre sur ce chemin au service du peuple bulgare, qui m'est cher. N'ayez pas peur de proposer également aux jeunes générations l'idéal de la consécration totale au Christ, pour contribuer à faire croître toujours davantage le Royaume de Dieu. De la même façon, poursuivez votre effort pour doter vos communautés, également avec l'aide d'autres Eglises et organisations catholiques, des structures qui apparaissent utiles aux activités pastorales et à l'exercice du culte chrétien. A ce propos, j'ai appris avec une satisfaction particulière que l'on est en train de terminer la reconstruction de l'église-cathédrale latine de Sofia, consacrée à saint Joseph.

Vénérés confrères, assuré d'être rappelé au Seigneur dans votre prière, je vous assure à mon tour de ma prière spéciale à Celui qui est le véritable Epoux de l'Eglise, aimée, protégée et nourrie par Lui:  Jésus notre Seigneur, unique Fils du Dieu vivant. Avec ces sentiments, je vous donne de grand coeur ma Bénédiction, ainsi qu'à vos prêtres, aux religieux et aux religieuses et à tout le peuple que Dieu vous a confié.

 

 

Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

   

top