The Holy See
back up
Search
riga

AUDIENCE AUX PÈLERINS VENUS À ROME
POUR LA CANONISATION DE CINQ BIENHEUREUX

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
 

Lundi 24 octobre 2005

Chers frères et soeurs!

Après la célébration solennelle d'hier, je suis heureux de vous rencontrer à nouveau. Vous êtes venus ici rendre hommage aux cinq nouveaux saints:  Józef Bilczewski, Zygmunt Gorazdowski, Alberto Hurtado Cruchaga, Gaetano Catanoso et Felice da Nicosia Je vous salue tous cordialement et je vous remercie pour l'affection que vous m'avez manifestée. Je salue les Cardinaux présents, les Evêques, les prêtres, ainsi que les représentants des Autorités civiles; je salue les religieuses et les religieux et tous les fidèles laïcs.

Je souhaite la bienvenue aux Pasteurs et aux fidèles venus d'Ukraine. Je salue les représentants des Autorités de l'Etat. Nous rendons grâce aujourd'hui pour la canonisation de deux grands saints:  l'Evêque Józef Bilczewski et le prêtre Zygmunt Gorazdowski. Tous deux ont réalisé leur sacerdoce unis au Christ et totalement consacrés aux hommes. La prière, l'amour pour l'Eucharistie et la pratique de la charité:  telle est la voie de leur sainteté. Je confie l'Eglise qui est en Ukraine, ainsi que tout le peuple ukrainien, à la protection de ces saints patrons. Que Dieu, à travers leur intercession, vous bénisse tous avec abondance.

Je salue cordialement les Polonais ici présents. Je suis heureux que nous puissions rendre ensemble gloire aux nouveaux saints. La sainteté de Józef Bilczewski peut être décrite en trois mots:  prière, travail, abnégation. "Etre tout pour tous, afin d'en sauver au moins un", tel était le désir de Zygmunt Gorazdowski. Tous deux, tirant leur force de la prière et de l'Eucharistie, se sont consacrés totalement à Dieu et ont apporté une aide matérielle et spirituelle aux personnes les plus démunies. Je confie tous les fidèles de l'Eglise qui est en Pologne, et en particulier les Evêques et les prêtres, à leur protection. Que Dieu vous bénisse.

Le Père Alberto Hurtado Cruchaga, prêtre de la Compagnie de Jésus, que j'ai eu la joie de canoniser hier, est une figure éminente de la nation chilienne. En me trouvant ici parmi vous, chers frères et soeurs, je me sens très proche de tout le peuple du Chili. Je désire que mon salut parvienne également à ceux qui sont unis spirituellement à cette grande  fête  d'action  de  grâce  et de louange au Seigneur pour la proclamation du nouveau saint. L'objectif de sa vie fut celui d'être un autre Christ. On comprend mieux ainsi sa conscience filiale devant le Père, son esprit de prière, son amour profond pour Marie, sa générosité dans le don total de soi, son dévouement et son service aux pauvres. A la lumière de la vérité du Corps mystique, il ressentit la douleur des autres comme sa propre douleur et cela le poussa à un plus grand dévouement pour les pauvres, fondant pour eux l'"Hogar de Cristo". Il est beau qu'aujourd'hui, il y ait un groupe qui représente ce centre, qui témoigne de l'atmosphère familiale que notre saint lui conféra et qui continue de pouvoir compter sur la collaboration de tant de personnes de bonne volonté. La vie du Père  Hurtado  invite  chacun à la responsabilité, mais surtout à la sainteté. Que saint Albert Hurtado intercède pour tous, afin que vous apportiez dans vos maisons, dans vos communautés ecclésiales et dans vos milieux sociaux, la lumière qui apporta la splendeur à sa vie et la joie à son coeur!

Mon salut s'adresse à présent à vous, chers amis, disciples de saint Gaetano Catanoso. Je pense de façon particulière aux fidèles de l'archidiocèse de Reggio-Calabria-Bova, auquel il appartenait, ainsi qu'aux Soeurs Véroniques de la Sainte-Face. Le Père Gaetano vécut en plénitude le mystère sacerdotal:  depuis le jour de son ordination, en 1902, jusqu'à sa mort, survenue en 1963, il fut un authentique serviteur du Peuple de Dieu qui lui était confié, d'abord dans un petit centre de l'Aspromonte, puis dans une grande paroisse de la ville. Il annonça le Royaume de Dieu avec l'ardeur apostolique et la conviction du témoin; il administra les Sacrements et surtout la divine Eucharistie, se plongeant chaque jour dans le mystère de l'amour oblatif du Christ. Il se mit au service des derniers, des personnes les plus éloignées, auxquelles il ouvrit son coeur et apporta l'espérance; il se consacra aux enfants pauvres et abandonnés,  à  travers  une oeuvre intense d'évangélisation et de promotion humaine. Pour aller au-devant des personnes dans le besoin, il fonda une Congrégation inspirée de la figure de "Véronique", c'est-à-dire ayant le don de reconnaître la Sainte Face du Seigneur dans le visage des frères pour les aimer et les servir.

Je vous salue à présent, vous qui êtes venus participer à la canonisation de Felice da Nicosia et, en particulier, les Frères mineurs capucins et le groupe important de pèlerins provenant de Sicile. Chers frères et soeurs, le nouveau saint représente non seulement les caractéristiques les plus profondes et enracinées de votre terre, mais, à travers son existence toute imprégnée de l'Evangile, il enrichit la longue tradition de sainteté et de culture chrétienne qui a fleuri dès l'Antiquité sur l'Ile. Dans un monde fortement tenté par la recherche de l'apparence et du bien-être égoïste, saint Felice rappelle à tous que la joie véritable est souvent cachée derrière les petites choses et s'obtient en accomplissant son devoir quotidien dans un esprit de service. Je souhaite de tout coeur que, à travers son aide et son intercession, vous puissiez faire vôtre le grand message de foi et de spiritualité qu'aujourd'hui encore, le saint de Nicosia continue d'adresser à ses confrères et à tous les fidèles:  adhérer toujours plus profondément à la volonté de Dieu, pour trouver en elle la paix véritable, réalisation complète de soi et joie parfaite.

Chers frères et soeurs, tous ensemble, rendons grâce à Dieu, qui ne cesse de susciter dans l'Eglise de nouveaux exemples resplendissants de sainteté. Nous invoquons les saints et les bienheureux comme protecteurs et nous comptons sur leur aide céleste. Mais dans le même temps, nous sommes encouragés par leur témoignage à les imiter pour croître dans la foi, dans l'espérance et dans la charité. Je vous confie tous à l'intercession de ces nouveaux saints, afin que chacun de vous puisse porter dans son coeur un rayon de la sainteté de Dieu et le refléter en chaque circonstance de la vie. Que la Très Sainte Vierge Marie, Reine des Saints, veille en particulier sur vous, et que vous accompagne ma Bénédiction, que j'étends de tout coeur à vos familles et à vos proches.

A 7h30 a été célébrée à l'autel de la Chaire de la Basilique Saint-Pierre la Messe d'action de grâce pour la canonisation de Józef Bilczewski et de Zygmunt Gorazdowski, présidée par le Cardinal Marian Jaworski, Archevêque de Lviv des Latins. Ont concélébré le Primat de Pologne, le Cardinal Józef Glemp, le Card. Franciszek Macharski, le Card. Henryk Gulbinowicz, ainsi que dix-huit Archevêques et Evêques, parmi lesquels S.Exc. Mgr Stanislaw Dziwisz, Archevêque de Cracovie. 5.000 pèlerins provenant de Pologne et de l'archidiocèse ukrainien de Lviv ont participé à la liturgie.
Dans son homélie, le Card. Jaworski a dit qu'après des années de persécution, son archidiocèse, grâce au Christ vivant dans son peuple, croît et porte des fruits de sainteté. Il a remercié Sa Sainteté Benoît XVI pour le don de la canonisation des deux fils de son Eglise locale et a rappelé ce qu'a fait pour elle le Serviteur de Dieu Jean-Paul II.

Au terme de la Célébration eucharistique, tous les participants sont descendus dans les Grottes vaticanes pour prier sur la tombe du défunt Pape Karol Wojtyla.

 

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

   

top