The Holy See
back up
Search
riga

VISITE AU GRAND SÉMINAIRE PONTIFICAL ROMAIN
À L'OCCASION DE LA FÊTE DE LA MADONE DE LA CONFIANCE

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
 

Samedi 25 février 2006

 

Chers frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
chers séminaristes,
frères et soeurs!

C'est avec un grand plaisir que je me trouve ce soir parmi vous, au grand séminaire romain, en cette occasion si particulière qu'est la fête de votre Patronne, la Madone de la Confiance. Je vous salue tous avec affection et je vous remercie de m'avoir accueilli avec tant de chaleur. Je salue en particulier le Cardinal-Vicaire et les Evêques présents; je salue le Recteur, Mgr Giovanni Tani, et je le remercie des paroles qu'il m'a adressées au nom des autres prêtres et de tous les séminaristes, auxquels j'étends volontiers mon salut. Je salue également les jeunes et tous ceux qui, des diverses paroisses de Rome, sont venus passer avec nous ce moment de joie.

J'attendais depuis longtemps l'occasion de venir en personne vous rendre visite, à vous qui formez la communauté du séminaire, l'un des lieux les plus importants du diocèse. Il existe plusieurs séminaires à Rome, mais celui-ci est au sens propre le séminaire diocésain, comme le rappelle également sa situation ici, au Latran, aux côtés de la Cathédrale Saint-Jean, la Cathédrale de Rome. C'est pourquoi, selon une tradition chère au bien-aimé Pape Jean-Paul II, j'ai profité de la fête d'aujourd'hui pour vous rencontrer ici, où vous priez, étudiez et vivez en fraternité, vous préparant à votre futur ministère pastoral.

Il est vraiment très beau et significatif que vous vénériez la Vierge Marie, Mère des prêtres, sous le titre particulier de Madone de la Confiance. Cela fait penser à une double signification:  à la confiance des séminaristes, qui, grâce à son aide, accomplissent leur chemin de réponse au Christ qui les a appelés; et à la confiance de l'Eglise de Rome, et en particulier de son Evêque, qui  invoque la protection de Marie, Mère de toute vocation, sur ce vivier sacerdotal. C'est grâce à son aide que vous pouvez, chers séminaristes, vous préparer aujourd'hui à votre mission de prêtres au service de l'Eglise. Lorsque, il y a quelques instants, je me suis recueilli en prière devant l'image vénérée de la Madone de la Confiance dans votre Chapelle, qui représente le coeur de votre séminaire, j'ai prié pour chacun de vous. Je repensais également aux nombreux séminaristes qui ont séjourné au séminaire romain, et qui ont ensuite servi avec amour l'Eglise du Christ - je pense, entre autres, à Dom Andrea Santoro, tué récemment en Turquie tandis qu'il priait. Et ainsi, j'ai invoqué la Mère du Rédempteur, afin qu'elle obtienne pour vous aussi le don de la sainteté. Puisse l'Esprit Saint, qui a façonné le Coeur sacerdotal de Jésus dans le sein de la Vierge, puis dans la maison de Nazareth, opérer en vous à travers sa grâce, en vous préparant aux futures tâches qui vous seront confiées.

Il est également beau et approprié que, aux côtés de la Vierge Mère de la Confiance, nous vénérions aujourd'hui de façon particulière son époux, saint Joseph, auquel Mgr Marco Frisina s'est inspiré cette année pour son Oratorio. Je le remercie de sa délicatesse, ayant choisi d'honorer mon saint Patron, et je le félicite pour cette composition, tandis que je remercie de tout coeur les solistes, les choristes, l'organiste et tous les membres de l'orchestre. Cet Oratorio, intitulé de façon significative "Ombre du Père", m'offre l'occasion de souligner  combien  l'exemple de saint Joseph, "homme juste", dit l'Evangéliste, pleinement responsable face à Dieu et face à Marie, constitue pour tous un encouragement sur le chemin vers le sacerdoce. Il nous apparaît toujours plus attentif à la voix du Seigneur, qui guide les événements de l'histoire et qui est prêt à en suivre les indications; toujours fidèle, généreux et détaché dans le service; maître efficace de prière et de travail dans la vie cachée de Nazareth. Chers séminaristes, je peux vous assurer que, plus vous avancerez, avec la grâce de Dieu, sur la voie du sacerdoce, plus vous ressentirez combien se référer à saint Joseph et en invoquer le soutien dans l'accomplissement quotidien de son devoir est riche de fruits spirituels.

Chers séminaristes, recevez mes voeux les plus cordiaux pour le présent et l'avenir. Je les remets entre les mains de la Très Sainte Vierge Marie, Madone de la Confiance. Tous ceux qui sont formés au grand séminaire romain apprennent à répéter la belle invocation "Mater mea, fiducia mea", que mon vénéré prédécesseur Benoît XV définit comme leur formule distinctive. Je prie afin que ces paroles s'impriment dans le coeur de chacun de vous, et vous accompagnent toujours dans votre vie et votre ministère sacerdotal. Ainsi, vous pourrez diffuser autour de vous, partout où vous êtes, le parfum de la confiance de Marie, qui est la confiance dans l'amour providentiel et fidèle de Dieu. Je vous assure que chaque jour,  vous  serez  présent  dans  ma prière, car vous êtes l'espérance de l'Eglise de Rome. Et à présent, je vous donne de tout coeur et avec joie ma Bénédiction apostolique, ainsi qu'à toutes les personnes présentes, à votre famille et à tous ceux qui sont proches de vous sur le chemin vers le sacerdoce.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

   

top