The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À UN GROUPE DE PRÊTRES ET DE SÉMINARISTES
DU
COLLÈGE DE THÉOLOGIE "APOSTOLIKI DIAKONIA"
DE L'ÉGLISE ORTHODOXE DE GRÈCE

Salle du Consistoire
Lundi 27 février 2006

 

Excellence,
Révérends Archimandrites,
Prêtres, séminaristes
et tous les participants
à cette "visite d'étude" à Rome,

En vous accueillant avec joie et gratitude à l'occasion de l'initiative de cette visite à Rome, je souhaite rappeler une exhortation que saint Ignace, le grand Evêque d'Antioche, adressait aux Ephésiens:  "Ayez soin de vous réunir plus fréquemment pour rendre grâce à Dieu et célébrer ses louanges. Car, si vous vous réunissez souvent, les forces du mal seront vaincues et son oeuvre de mort détruite par la concorde de votre foi".

Pour nous chrétiens, d'Orient et d'Occident, au début du deuxième millénaire les forces du mal ont également agi à travers les divisions qui perdurent encore entre nous. Toutefois, ces quarante dernières années, de nombreux signes de consolation et d'espérance nous ont fait entrevoir une nouvelle aube, celle du jour où nous comprendrons pleinement qu'être enracinés et fondés dans la charité du Christ signifie trouver concrètement un chemin pour surmonter nos divisions à travers une conversion personnelle et communautaire, l'exercice de l'écoute de l'autre et la prière en commun pour notre unité.

Parmi les signes réconfortants sur ce chemin, difficile et inéluctable, j'ai plaisir à rappeler l'évolution récente et positive des relations entre l'Eglise de Rome et l'Eglise orthodoxe de Grèce. Après la mémorable rencontre à l'Aréopage d'Athènes entre mon bien-aimé prédécesseur, le Pape Jean-Paul II, et Sa Béatitude Christodoulos, Archevêque d'Athènes et de toute la Grèce, ont suivi plusieurs gestes de collaboration et des initiatives utiles ont été menées visant à mieux nous connaître et à favoriser la formation des générations les plus jeunes. L'échange de visites, de bourses d'étude et la coopération dans le domaine  éditorial  se  sont révélés des moyens efficaces pour promouvoir le dialogue et approfondir la charité qui est la perfection de la vie - comme l'affirmait encore saint Ignace - et qui, unie au principe, la foi, saura prévaloir sur les discordes de ce monde.

Je remercie de tout coeur l'Apostoliki Diakonia de cette visite à Rome, des projets de formation qu'elle est en train de développer avec le Comité catholique pour la Collaboration culturelle avec les Eglises  orthodoxes dans le cadre du Conseil pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens. Je suis certain que la charité réciproque saura alimenter notre imagination et nous fera parcourir des routes nouvelles. Nous devons affronter les défis qui menacent la foi, cultiver l'humus spirituel qui a nourri l'Europe pendant des siècles, réaffirmer les valeurs chrétiennes, promouvoir la paix et la rencontre même dans les conditions les plus difficiles, approfondir ces éléments de la foi et de la vie ecclésiale qui peuvent nous conduire au but de la pleine communion dans la vérité et dans la charité, surtout à présent que le dialogue théologique officiel entre l'Eglise catholique et l'Eglise orthodoxe dans son ensemble reprend son cours avec une vigueur renouvelée.

Foi, espérance et charité vont de pair dans la vie chrétienne. Combien notre témoignage dans le monde d'aujourd'hui  serait  plus  authentique et efficace si nous comprenions que le chemin vers l'unité exige de nous tous une foi plus vive, une espérance plus solide et une charité qui soit vraiment l'inspiration la plus profonde qui nourrisse nos relations réciproques! L'espérance, toutefois, s'exerce dans la patience, dans l'humilité et dans la confiance en Celui qui nous guide. L'objectif de l'unité entre les disciples du Christ, même s'il ne semble pas immédiat, ne nous empêche pas de vivre entre nous dès à présent dans la charité, à tous les niveaux. Il n'y a pas de lieu ni d'époque où l'amour, façonné sur celui de notre Maître, le Christ, ne soit superflu; celui-ci ne pourra manquer de hâter le chemin vers la pleine communion.

Je vous confie la tâche de transmettre l'expression de mes sentiments de sincère charité fraternelle à Sa Béatitude Christodoulos. Il a été à nos côtés, ici à Rome, pour rendre le dernier salut au Pape Jean-Paul II. Le Seigneur nous indiquera les moyens et les temps pour renouveler notre rencontre dans l'atmosphère joyeuse d'une retrouvaille entre frères.

Puisse votre visite avoir tout le succès escompté. Que ma Bénédiction vous accompagne.

 

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

   

top