The Holy See
back up
Search
riga

VISITE AU SIÈGE DE RADIO VATICAN
À L'OCCASION DU 75 ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
 

Vendredi 3 mars 2006

 

Salon de la Rédaction One-O-Five
Studio "Card. Karol Wojtyla"

Chers frères et soeurs,

Je salue de tout coeur tous les auditeurs et les auditrices de Radio Vatican et je leur souhaite la paix et la joie du Seigneur. C'est pour moi une grande joie d'être ici. Nous savons tous qu'il y a 75 ans, le Pape Pie XI a inauguré Radio Vatican et qu'il a ainsi donné une nouvelle voix au Saint-Siège, et plus encore, à l'Eglise et au Seigneur. Une voix à travers laquelle puisse réellement être mis en oeuvre le mandat du Seigneur:  "Annoncez l'Evangile à toute la création jusqu'aux confins de la terre". Entre-temps, je le vois bien, au cours de ces 75 ans, la technique s'est beaucoup perfectionnée. Aujourd'hui, la voix de Radio Vatican peut atteindre toutes les régions du monde, pénétrer dans d'innombrables maisons, et - comme il a été souligné  -  il existe surtout une belle réciprocité, qui ne consiste pas seulement à parler, mais à écouter les réponses, dans le cadre d'un véritable dialogue pour comprendre, pour  répondre  et  pour construire ainsi la famille de Dieu. Voilà quelle est selon moi la signification d'un moyen de communication comme celui-ci:  aider à construire cette grande famille qui ne connaît pas de frontières, dans laquelle, dans la multiplicité des cultures et des langues, tous sont frères et soeurs, et représentent ainsi une force pour la paix. Je voudrais souhaiter à tous ceux qui m'écoutent en ce moment de pouvoir réellement se sentir impliqués dans ce grand dialogue de la vérité. Dans le monde des moyens de communication, il ne manque pas non plus, comme nous le savons, de voix discordantes... Il est d'autant plus important qu'existe cette voix, qui veut réellement se mettre au service de la vérité, du Christ, et se mettre ainsi au service de la paix et de la réconciliation dans le monde. Je souhaite aux collaborateurs qu'ils puissent être d'efficaces instruments de cette grande oeuvre de paix du Seigneur. Je vous remercie pour tout ce que vous faites jour après jour, et peut-être aussi nuit après nuit. Je souhaite aux auditeurs que, impliqués eux-mêmes dans ce grand dialogue, ils deviennent eux aussi témoins de la vérité et de la force de la paix dans le monde.

 

***

Salle Marconi

 

Monsieur le Cardinal,
vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
chers frères et soeurs!

J'ai beaucoup de plaisir à me trouver parmi vous, dans ce beau siège du Palazzo Pio, que le Serviteur de Dieu Paul VI a bien voulu mettre à la disposition de Radio Vatican. Je vous salue tous cordialement et je vous remercie de votre accueil. Je salue en particulier le Révérend Préposé général de la Compagnie de Jésus, le Père Peter-Hans Kolvenbach, et je le remercie pour le service que depuis les origines de Radio Vatican, les jésuites rendent au Saint-Siège, fidèles au charisme de saint Ignace de total dévouement à l'Eglise et au Pontife Romain. Je salue le Cardinal Roberto Tucci et le Père Antonio Stefanizzi, ainsi que le Père Pasquale Borgomeo, contraint de s'absenter pour des engagements précédents, qui ont été Directeurs généraux de Radio Vatican. Je salue le Père Federico Lombardi, actuel Directeur général, et je lui suis reconnaissant pour les paroles qu'il m'a adressées en votre nom à tous. Je suis également reconnaissant à M. Candi, qui a interprété les sentiments du personnel laïc. Ma pensée va également aux employés retenus dans les autres sièges  de  la  Radio - le  Centre de Transmission "Santa Maria di Galeria", la "Palazzina Leone XIII" et la "Palazzina Marconi" - et qui prennent part à cette rencontre en liaison audio et vidéo. Je salue vos collègues déjà à la retraite, les nombreux collaborateurs, les parents et amis, et tous ceux qui auraient souhaité être présents, mais qui n'ont pas pu, en raison des limites de l'espace disponible. Mes salutations s'étendent en outre aux auditeurs de vos émissions, partout dans le monde.

Les images suggestives d'il y a 75 ans nous présentent la première station de Radio Vatican, qui peut aujourd'hui sembler modeste. Guglielmo Marconi savait toutefois que la route ouverte par la science et par la technique aurait une grande influence sur la vie de l'humanité. Mon vénéré Prédécesseur Pie XI était lui aussi bien conscient de l'importance que le nouvel instrument de communication, dont l'Eglise était en train de se doter, aurait pour la diffusion du Magistère pontifical dans le monde. Son premier radiomessage qui, le 12 février 1931, inaugura l'histoire de votre radio, était adressé avec une solennité particulière "à tous les peuples et à toutes les créatures". Dans les années qui suivirent, au cours de la Seconde Guerre mondiale, le Serviteur de Dieu Pie XII, à travers ses radiomessages historiques, put faire entendre à tous les peuples des paroles de réconfort, des avertissements et des exhortations passionnées à l'espérance et à la paix. Et lorsque le communisme étendit sa domination sur diverses nations d'Europe centrale et orientale et sur d'autres régions de la terre, Radio Vatican multiplia les programmes et les langues de transmission, pour faire en sorte que le témoignage de la proximité du Pape et de l'Eglise universelle parvienne aux communautés chrétiennes oppressées par des régimes totalitaires. Avec le Concile Vatican II, l'on prit encore davantage conscience de l'importance que les instruments de la communication auraient eue dans la diffusion du message évangélique à notre époque, et votre station, à travers des moyens techniques valides et modernes, commença à développer une programmation radiophonique de plus en plus riche et élaborée. Enfin, aujourd'hui, grâce aux technologies les plus avancées, en particulier les satellites et internet, vous êtes en mesure de produire des programmes en différentes langues, qui sont enregistrés et retransmis par de nombreuses stations sur tous les continents, atteignant ainsi un nombre toujours plus vaste d'auditeurs.

Chers amis, nous ne pouvons manquer de rendre grâce au Seigneur de tout cela et, dans le même temps, de le prier pour qu'il continue de vous assister dans votre travail. Invoquez-le avec les paroles gravées sur la façade principale de votre siège:  "Adsis Christe, eorumque aspira laboribus, qui pro tuo nomine certant - Assiste, ô Christ, et inspire les efforts de ceux qui combattent pour ton nom". Oui! Votre combat est "le bon combat de la foi", selon les paroles de l'Apôtre Paul (cf. 1 Tm 6, 12), en vue de diffuser l'Evangile du Christ. Il consiste, comme on le lit dans vos statuts, à "annoncer avec liberté, fidélité et efficacité le message chrétien et relier le centre de la catholicité avec les divers pays du monde:  en diffusant la voix et les enseignements du Pontife Romain; en informant sur l'activité du Saint-Siège; en se faisant l'écho de la vie catholique dans le monde; en invitant à examiner les problèmes actuels à la lumière du magistère ecclésiastique et dans l'attention constante aux signes des temps" (n. 1.3).

C'est une mission qui demeure toujours actuelle, même si avec le temps les circonstances et les modalités en vue de la mettre en oeuvre changent. En effet, Radio Vatican n'est plus aujourd'hui une seule voix qui irradie à partir d'un seul point, comme c'était le cas à l'époque de la première station de Guglielmo Marconi. Il s'agit plutôt d'un choeur de voix, qui résonne en plus de quarante langues et qui peut dialoguer avec des cultures et des religions différentes; un choeur de voix qui parcourt les voies de l'éther grâce aux ondes électromagnétiques et se diffuse par capillarité pour aller s'inscrire tout au long des noeuds et des mailles de ce réseau télématique toujours plus étroit qui enveloppe la planète. Chers amis, continuez à oeuvrer au sein du grand aréopage de la communication moderne, en tirant profit de l'extraordinaire expérience que vous avez vécue pendant le Grand Jubilé de l'An 2000 et, plus encore, à l'occasion de la mort du bien-aimé Pape Jean-Paul II, un événement qui a montré combien l'humanité désire connaître la réalité de l'Eglise. Mais n'oubliez pas que pour mener à bien la mission qui vous est confiée, une formation technique et professionnelle adaptée est bien sûr exigée, mais il est surtout nécessaire que vous cultiviez sans cesse en vous un esprit de prière et d'adhésion fidèle aux enseignements du Christ et de son Eglise. Que vous aide et vous protège toujours la Vierge Marie, Etoile de la nouvelle évangélisation. Tout en vous renouvelant mes sentiments de reconnaissance, je vous donne volontiers, chers frères et soeurs ici présents, ma Bénédiction, en l'étendant aux personnes qui vous sont chères et à tous les auditeurs et auditrices de Radio Vatican.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

    

top