The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DU CAMEROUN
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Samedi 18 mars 2006

 

Monsieur le Cardinal,
Chers Frères dans l’Épiscopat,

Je suis heureux de vous souhaiter une cordiale bienvenue, alors que vous accomplissez votre pèlerinage aux tombeaux des Apôtres Pierre et Paul, saluant notamment ceux qui accomplissent cette année leur première Visite ad limina. Vous êtes venus rencontrer le Successeur de Pierre pour affermir les liens de communion qui vous unissent à lui. Au cours de nos rencontres, j’ai été attentif à vos joies et à vos préoccupations de Pasteurs de l’Église au Cameroun. Je vous assure de ma prière pour votre ministère épiscopal et pour vos communautés diocésaines. Puisse votre séjour fortifier votre dynamisme missionnaire et faire grandir entre vous l’unité dans la charité, pour guider avec justesse et sûreté les fidèles confiés à votre sollicitude pastorale !

Je remercie le Président de votre Conférence épiscopale, Monseigneur Simon-Victor Tonyé Bakot, Archevêque de Yaoundé, de ses paroles cordiales et de sa présentation des défis qui attendent aujourd’hui l’Église au Cameroun. Lorsque vous serez rentrés chez vous, portez à tous vos diocésains le salut affectueux du Pape, qui les invite à se laisser renouveler intérieurement par le Christ pour porter un témoignage de fraternité et de communion qui interpelle toujours davantage la société actuelle.

La vie de l’Église au Cameroun a été marquée l’an dernier par le dixième anniversaire de l’Exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in Africa, signée à Yaoundé en septembre 1995 par le Pape Jean-Paul II. Ce moment de grâce, vécu dans la foi et dans l’espérance, révéla une réelle solidarité pastorale organique dans tout le continent africain, manifestée en particulier par les travaux féconds et stimulants de l’Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des Évêques. Je souhaite que les intuitions ecclésiologiques et spirituelles contenues dans ce texte, véritables antidotes au découragement et à la résignation, suscitent dans vos communautés, mais également au sein de la Conférence épiscopale, un élan nouveau, pour réaliser la mission salvifique que l’Église a reçue du Christ. Il s’agit de faire pénétrer l’Évangile au plus profond des cultures et des traditions de votre peuple, caractérisées par la richesse de leurs valeurs humaines, spirituelles et morales, sans cesser de purifier ces cultures, moyennant une nécessaire conversion, de ce qui, en elles, s’oppose à la plénitude de vérité et de vie qui se manifeste dans le Christ Jésus. Cela requiert aussi d’annoncer et de vivre la Bonne Nouvelle en entrant sans peur dans un dialogue critique avec les cultures nouvelles liées à l’émergence de la mondialisation, pour que l’Église y porte un message toujours plus pertinent et plus crédible, demeurant fidèle au commandement qu’elle a reçu de son Seigneur (cf. Mt 28, 19).

Vos rapports quinquennaux soulignent le contexte économique et social défavorable, qui fait s’accroître le nombre des personnes en grande précarité, fragilisant le lien social et entraînant la perte d’un certain nombre de valeurs traditionnelles telles que la famille, le partage, l’attention aux enfants et aux jeunes, le sens de la gratuité, le respect des aînés. L’offensive des sectes, qui profitent de la crédulité des fidèles pour les entraîner loin du Christ et de l’Église, les différentes pratiques de religiosité populaire qui fleurissent dans les communautés et qu’il convient de purifier sans cesse, ainsi que les ravages du sida, sont autant de défis actuels auxquels vous êtes invités à apporter des réponses théologiques et pastorales précises, pour évangéliser en profondeur le cœur des hommes et pour réveiller leur conscience. Dans cette perspective, il convient d’aider tous les membres de l’Église sans exception à développer une intimité toujours plus grande avec le Christ, nourrie par la Parole de Dieu, par une vie de prière intense, par une vie sacramentelle régulière. Puissiez-vous les guider sur les chemins d’une foi plus adulte et plus solide, capable de transformer en profondeur les cœurs et les consciences, pour faire naître des relations toujours plus fraternelles et plus solidaires entre tous.

Il vous revient, par la parole et par le témoignage de vie, d’appeler les hommes à la découverte du Christ dans la force de l’Esprit et de les confirmer dans la foi vivante. Je souhaite vivement que la richesse de vos prédications, votre souci de promouvoir une catéchèse structurée et d’assurer une formation initiale et permanente exigeante pour les catéchistes, votre soutien à la recherche théologique, ainsi que le soin que vous portez à votre ministère de sanctification, puissent susciter un nouvel élan de sainteté dans les communautés. Les chrétiens pourront alors prendre leur place et agir avec compétence dans les domaines de la vie sociale, de la politique et de l'économie, proposant à leurs compatriotes une vision de l'homme et de la société conforme aux valeurs humaines fondamentales et aux enseignements de la doctrine sociale de l'Église.

The Church is called to become more and more a home and a school of communion. From this perspective the work done together in a spirit of charity, in your Episcopal Conference, composed of French-speaking and English-speaking Bishops, is already in itself an eloquent sign of that unity which you experience, and serves to carry forward the evangelization of your people, marked by ethnic differences. I encourage you to continue in this direction, showing by your words and writings how the Catholic Church takes to heart the promotion of the well-being and dignity of all the people of Cameroon, without exceptions, and the fulfilment of their profound aspirations to unity, peace, justice and fraternity.

Je me réjouis du nombre croissant de prêtres et de séminaristes dans votre pays, et je rends grâce aussi pour le travail patient des missionnaires qui les ont précédés, se donnant avec générosité et esprit apostolique pour édifier des communautés capables de susciter en leur sein des vocations sacerdotales. La recherche de l’unité au service de la mission vous invite à être attentifs aux liens de communion fraternelle avec vos prêtres. J’encourage aussi vos prêtres à se laisser renouveler par la charité pastorale qui doit les guider, eux qui, par l’Ordination, sont configurés au Christ Tête et Pasteur. Que chacun médite sur le don total qu’il a fait de lui-même à Dieu et à l’Église, à l’image du don du Christ, et sur les exigences que requiert la charité pastorale, notamment sur la nécessité d’une vie chaste vécue dans le célibat, en conformité avec la loi de l’Église, sur un juste exercice de l’autorité et sur une saine relation aux biens matériels. Il vous appartient de les soutenir dans leur vie sacerdotale, par votre proximité et votre exemple, rappelant que «si la charge épiscopale ne s’appuie pas sur le témoignage de sainteté manifesté par la charité pastorale, l’humilité et la simplicité de vie, elle finit par se réduire à un rôle presque uniquement fonctionnel et elle perd fatalement en crédibilité auprès du clergé et des fidèles» (Pastores gregis, n. 11). Ce ne sont pas d’abord nos actions pastorales mais le don de nous-mêmes et le témoignage de vie qui révèlent l’amour du Christ pour le troupeau.

Dans vos rapports quinquennaux, vous faites état des défis majeurs qui se posent à la famille. Elle subit de plein fouet les effets dévastateurs d’une société proposant des façons de faire qui souvent la fragilisent. Pour cela, il convient de promouvoir une pastorale familiale qui offre aux jeunes une éducation affective et morale exigeante, les préparant à s’engager à vivre l'amour conjugal de façon responsable, condition si importante pour la stabilité des familles et de la société tout entière. Par une formation initiale et permanente, puissiez-vous permettre aux foyers chrétiens de percevoir la grandeur et l’importance de leur vocation, les appelant sans cesse à raviver leur communion à travers la fidélité quotidienne à la promesse du don mutuel total, unique et exclusif que comporte le mariage.

L’Église au Cameroun a le souci constant de manifester de manière spécifique et efficace la charité du Christ envers tous dans les domaines variés du développement, de la promotion humaine, de la justice et de la paix, de la santé, faisant apparaître le lien étroit entre l’évangélisation et l’action sociale. J’apprécie les initiatives promues dans cette perspective, saluant les chrétiens qui y sont engagés, en particulier dans le domaine de la pastorale de la santé, mise particulièrement en valeur à l’occasion de la Journée mondiale du Malade, qui s’est tenue l’an dernier à Yaoundé. Cet événement saura sûrement contribuer à rendre toujours plus visible auprès de l’opinion publique l’engagement pastoral et la mission de l’Église auprès des malades et dans l’éducation à la santé de base, afin de susciter des collaborations fécondes avec les partenaires œuvrant dans le secteur de la santé.

Chers Frères dans l’Épiscopat, au terme de notre rencontre, je souhaite vous encourager à poursuivre l’œuvre d’évangélisation dans votre pays. Je vous invite aussi à poursuivre, dans un esprit de dialogue sincère et patient, vécu dans la vérité et dans la charité, la consolidation de relations fraternelles avec les autres confessions chrétiennes et les croyants d’autres religions, pour manifester l’amour du Christ Sauveur qui fait naître entre les hommes le désir de vivre en paix et de former un peuple de frères ! Église au Cameroun, dans cette région de l’Afrique centrale tant meurtrie par les guerres, demeure toujours plus un signe tangible de cette paix à édifier, une paix qui dépasse les replis identitaires ou ethniques, qui proscrit la tentation de la vengeance ou du ressentiment, et qui établit les hommes dans des relations nouvelles, fondées sur la justice et sur la charité !

Je vous confie tous à l’intercession de la Vierge Marie, Étoile de l’évangélisation, et je vous accorde bien volontiers, ainsi qu’aux prêtres, aux diacres, aux religieux, aux religieuses et à tous les fidèles laïcs de vos diocèses, une particulière Bénédiction apostolique.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

     

top