The Holy See
back up
Search
riga

SALUT DU PAPE BENOÎT XVI
AUX PARTICIPANTS À LA MARCHE COMMÉMORATIVE
À L'OCCASION DU  V CENTENAIRE DE
LA GARDE SUISSE PONTIFICALE

Place Saint-Pierre
Jeudi 4 mai 2006  

 

Je suis heureux de vous adresser à tous mes salutations cordiales, chers amis, anciens Gardes Suisses et participants à la "marche" organisée à l'occasion du 500 anniversaire de la venue à Rome des 150 premiers "Gwardiknechte". En suivant le même itinéraire que celui parcouru il y a cinq cents ans, et en traversant Milan, Fidenza, Lucques, Sienne et Acquapendente, vous avez rejoint Rome et vous voici à présent sur cette Place Saint-Pierre que vous connaissez bien. Et c'est le Successeur du Pape Jules II, dont le nom est indissociablement lié au bien-aimé Corps de la Garde Suisse pontificale, qui vous accueille et vous présente ses salutations.

Chers anciens Gardes Suisses, à travers cette initiative significative, qui a débuté le 7 avril à Bellinzona et se termine aujourd'hui à Rome, vous avez voulu rendre hommage à vos prédécesseurs et dans le même temps, vous avez pu rendre grâce au Seigneur pour avoir personnellement appartenu au Corps de la Garde Suisse et vous avez ainsi renforcé également le lien qui vous unit à cette "famille" même à la fin de votre service. Vous avez voulu entreprendre ce long voyage comme un "pèlerinage" en suivant la célèbre "via Francigena", une voie suivie au Moyen-âge par les pèlerins qui de France se rendaient à Rome. Pendant votre voyage, au cours duquel vous avez parcouru à pied environ 720 km, vous avez pu traverser de nombreux villages et villes et informer les habitants sur votre histoire et leur faire ainsi connaître l'esprit qui anime le Corps de la Garde Suisse. D'une certaine manière, vous avez pu partager les sentiments des 150 premiers Gardes Suisses qui, le 21 janvier 1506, arrivèrent dans la Ville éternelle, revêtirent immédiatement les uniformes jaune et rouge, les couleurs de la famille Della Rovere, et le lendemain, en passant par la Porte du Peuple, traversèrent Campo de' Fiori et atteignirent la colline du Vatican. C'était le 22 janvier 1506, le jour de la création de la Garde Suisse pontificale.

Chers amis, je me réjouis avec vous de cette belle initiative qui rappelle à notre mémoire le courage de ces 150 citoyens suisses qui, avec une vaillante générosité, défendirent jusqu'à la mort la personne du Souverain Pontife, écrivant par leur sacrifice une page importante de l'histoire de l'Eglise. Embrassant du regard l'ensemble de ces cinq siècles, nous rendons grâce à Dieu pour le bien accompli par vos prédécesseurs et pour l'apport précieux que la Garde Suisse pontificale continue d'offrir au Saint-Siège encore aujourd'hui. Tandis que nous confions ceux qui sont morts à la miséricorde divine, nous invoquons sur ceux qui composent votre grande et méritante Association des Anciens Gardes la constante protection du Seigneur. Qu'il continue à guider vos pas et à soutenir de sa grâce toutes vos actions et qu'il anime de son Esprit les nombreuses initiatives que vous avez prises pour perpétuer et rendre féconde l'expérience particulière que vous avez faite dans la Cité éternelle, au service du Siège apostolique.

Avec ces sentiments, je donne à chacun de vous ici réunis, ainsi qu'aux personnes qui vous sont chères, une Bénédiction apostolique particulière.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

      

top