The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À LA "FONDATION DE LA SAINTE FAMILLE DE NAZARETH" ET
À L’ASSOCIATION LAÏQUE "COMMUNAUTÉ DOMENICO TARDINI"

Salle  Paul VI
Samedi 11 novembre 2006

 

 

Monsieur le Cardinal,
vénérés Frères dans l'Episcopat,
chers frères et soeurs!

C'est avec joie que je suis aujourd'hui parmi vous pour célébrer le soixantième anniversaire des origines de l'Institution, née de la sage intuition de Mgr Domenico Tardini, et par la suite guidée par le regretté Cardinal Antonio Samorè, puis par notre Cardinal Silvestrini, avec la contribution d'amis du monde de l'école, de la culture et du travail, ainsi que de bienfaiteurs italiens et américains. Je vous salue tous avec affection, étudiants, anciens élèves, amis, ainsi que toutes vos familles, et je vous remercie pour votre accueil chaleureux. Je salue, en particulier, le Cardinal Achille Silvestrini, Président de la "Fondation de la Sainte Famille de Nazareth" et je lui suis reconnaissant pour les paroles à travers lesquelles il m'a présenté cette oeuvre éducative et ecclésiale, à laquelle il consacre tant d'intelligence et d'amour. Je salue le Vice-président, Mme Angela Groppelli, psychologue qui, depuis plus de cinquante ans, se prodigue pour Villa Nazareth, ainsi que Mgr Claudio Maria Celli et les Evêques et les prêtres qui y ont apporté et continuent d'apporter les dons de la vie spirituelle, les membres du Conseil de la Fondation et de l'Association laïque "Communauté Domenico Tardini", avec le Vice-président, Pier Silverio Pozzi et tous les membres de l'association. Villa Nazareth est une réalité riche qui continue de se développer grâce à l'engagement des étudiants au cours de la période de formation et, ensuite, grâce à l'insertion professionnelle et aux nouvelles familles qui naissent. C'est cette grande famille tout entière que je désire saluer avec une affection paternelle particulière.

Villa Nazareth, qui a accueilli au cours des soixante dernières années, plusieurs générations d'enfants et de jeunes, se propose de valoriser l'intelligence de ses élèves dans le respect de la liberté de la personne, afin de leur faire voir dans le service aux autres l'authentique expression de l'amour chrétien. Villa Nazareth veut former ses jeunes au courage de prendre des décisions, dans une attitude d'ouverture au dialogue, en référence à la raison purifiée dans le creuset de la foi. En effet, la foi est en mesure d'offrir des perspectives d'espérance à tout projet ayant à coeur le destin de l'homme. La foi scrute l'invisible et elle est donc amie de la raison qui se pose les questions essentielles dont tire son sens notre chemin ici-bas.

A cet égard, il peut être éclairant d'écouter la question que, d'après le récit de Luc dans les Actes des Apôtres, le diacre Philippe pose à l'Ethiopien rencontré sur la route de Jérusalem à Gaza:  "Comprends-tu donc ce que tu lis?" (Ac 8, 30). L'Ethiopien répond:  "Et comment le pourrais-je, si personne ne me guide?" (Ac 8, 31). Philippe lui parle alors du Christ. L'Ethiopien découvre ainsi la réponse à ses interrogations dans la personne du Christ annoncé à travers des paroles voilées par le prophète Isaïe. Il est donc important que quelqu'un s'approche d'une personne qui est en chemin et lui annonce "la bonne nouvelle de Jésus", comme le fit Philippe. C'est ici que se trouve la "diaconie" que la culture chrétienne peut accomplir, en aidant les personnes qui sont en quête, à découvrir Celui qui est caché dans les pages de la Bible comme dans les événements de la vie de chacun. Mais l'on ne doit pas oublier que le Seigneur dit qu'on lui a donné à manger, à boire, qu'il a été accueilli, vêtu et visité dans chaque personne dans le besoin (cf. Mt 25, 31-46). Il est donc également "caché" dans ces personnes et ces événements. Je sais que vous avez l'habitude de réfléchir sur ces textes et d'autres textes semblables de la Bible. Ce sont des paroles qui vous accompagnent au cours de vos journées. En unissant ces images et ces avertissements, vous pouvez clairement comprendre combien la vérité et l'amour sont inséparables. Aucune culture ne peut être satisfaite d'elle-même si elle ne découvre pas qu'elle doit faire attention aux nécessités réelles et profondes de l'homme, de tout homme.

A Villa Nazareth, il vous est donné de ressentir que la parole de Dieu exige une écoute attentive et un coeur généreux et mûr pour être vécue en plénitude. Les contenus de la révélation de Jésus sont concrets et un intellectuel inspiré par la foi chrétienne doit toujours être prêt à les communiquer lorsqu'il dialogue avec ceux qui sont à la recherche de solutions capables d'améliorer l'existence et de répondre à l'inquiétude qui tenaille chaque coeur humain. Il faut montrer avant tout la correspondance profonde qui existe entre les instances qui sont issues de la réflexion sur les événements humain et le Logos divin qui "s'est fait chair" et qui est venu "habiter parmi nous" (cf. Jn 1, 14). C'est ainsi que se crée une convergence féconde entre les postulats de la raison et les réponses de la Révélation et c'est précisément de là que jaillit une lumière qui illumine le chemin sur lequel orienter son engagement.

C'est dans le contact quotidien avec l'Ecriture et les enseignements de l'Eglise que se développe votre maturité sur le plan humain, professionnel et spirituel et que vous pouvez ainsi entrer toujours plus dans le mystère de la Raison créatrice qui continue d'aimer le monde et de dialoguer avec la liberté des créatures. Un intellectuel chrétien - et c'est certainement ce que souhaitent être les personnes qui sortent de Villa Nazareth - doit toujours cultiver en lui l'émerveillement pour cette vérité fondamentale. Cela facilite l'adhésion docile à l'Esprit de Dieu et, dans le même temps, pousse à servir les frères avec une prompte disponibilité.

Vous pouvez déduire le "style" de votre engagement d'une parole de saint Paul à la communauté chrétienne qui vivait à Philippes:  "Enfin, frères, tout ce qu'il y a de vrai, de noble, de juste, de pur, d'aimable, d'honorable, tout ce qu'il peut y avoir de bon dans la vertu et la louange humaines, voilà ce qui doit vous préoccuper" (Ph 4, 8). C'est précisément dans cette perspective que vous pouvez tisser un dialogue fécond avec la culture, et apporter votre contribution pour faire en sorte que de nombreuses  personnes trouvent la réponse en Jésus Christ. Sentez-vous vous aussi poussés par l'Esprit de Jésus, comme il advint au diacre Philippe, qui s'entendit dire:  "Pars et vas-t'en, à l'heure de midi, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza; elle est déserte" (Ac 8, 26). Aujourd'hui aussi, chers jeunes, nombreuses sont les "routes désertes" sur lesquelles vous marcherez dans votre existence de croyants:  c'est précisément le long de celles-ci que vous pourrez vous approcher de celui qui recherche le sens de la vie. Préparez-vous à être vous aussi au service d'une culture qui favorise la rencontre de fraternité de l'homme avec l'homme et la découverte du salut qui nous vient de Dieu.

Chers frères et soeurs, Villa Nazareth a toujours fait l'objet, dès le début, d'une bienveillance particulière de la part de mes vénérés prédécesseurs:  du serviteur de Dieu Pie XII, qui la vit naître, au serviteur de Dieu Jean-Paul II qui la visita il y a dix ans, à l'occasion du 50 anniversaire de sa fondation. Cette bienveillance de la part des Papes a alimenté et doit continuer d'alimenter votre lien spirituel avec le Saint-Siège. Dans le même temps, ce lien d'estime et d'affection vous engage à marcher fidèlement sur les traces de ce grand "homme de Dieu" que fut le Cardinal Domenico Tardini. A travers ses paroles et son exemple, il vous exhorte à être particulièrement sensibles, attentifs et réceptifs à l'égard des enseignements de l'Eglise. Avec ces sentiments, tandis que j'invoque sur vous la protection spéciale de la Madone "Mater Ecclesiae", j'assure à chacun de vous mon souvenir dans la prière et je vous bénis tous avec affection, en commençant par vos nombreux enfants.

 

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

   

top