The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX PÈLERINS DE LA RÉGION ITALIENNE DE ROMAGNA

Salle Paul VI
Samedi 7 octobre 2006

 

Chers pèlerins de Romagne,

Je suis heureux de vous souhaiter la plus cordiale bienvenue. Je vous salue tous avec affection, à commencer par Mgr Giuseppe Verucchi, Archevêque de Ravenne-Cervia, que je remercie des paroles courtoises qu'il m'a adressées en votre nom. Avec lui, je salue les Evêques de Faenza-Modigliana, de Forlì-Bertinoro, d'Imola, de Cesana-Sarsina et de Rimini, ainsi que l'Archevêque émérite de Ravenne-Cervia, Mgr Luigi Amaducci. J'adresse un salut particulier et respectueux aux chers Cardinaux Ersilio Tonini et Pio Laghi, qui ont bien voulu s'unir à cette rencontre, qui constitue l'un des "moments forts" de votre pèlerinage sur les tombes des Apôtres. Ma pensée affectueuse va ensuite, au-delà de vous ici présents, à tous ceux qui, dans vos diocèses respectifs, sont unis à nous spirituellement, avec un souvenir particulier pour les enfants et les jeunes, pour les familles, pour les personnes seules et pour tous ceux qui vivent des moments difficiles. J'assure à chacun ma proximité spirituelle dans la prière.

Chers frères et soeurs, vous êtes venus particulièrement nombreux aujourd'hui pour commémorer avec gratitude la visite pastorale que mon Prédécesseur le Serviteur de Dieu Jean-Paul II, accomplit au mois de mai, il y a vingt ans, dans votre terre bien-aimée. Vous vous êtes préparés à cette rencontre à travers un moment de prière significatif, guidés par la parole du vénéré Cardinal Tonini qui, dans l'après-midi, présidera la Concélébration eucharistique solennelle prévue dans la Basilique Saint-Pierre. J'ai constaté avec plaisir que, pour cette occasion providentielle, vous avez voulu reprendre en main les discours que le bien-aimé Jean-Paul II prononça au cours de son inoubliable pèlerinage apostolique en Romagne. Ses paroles sont restées imprimées dans votre coeur et votre mémoire. Se replonger dans son précieux enseignement constitue donc une opportunité singulière pour vos communautés diocésaines belles et vivantes; c'est un encouragement à la réflexion et à l'approfondissement de la communion affective et effective entre toutes les composantes des Eglises particulières respectives; c'est une invitation à marcher en étant unis à vos pasteurs et au Successeur de Pierre; c'est un encouragement pour les membres de vos diocèses à poursuivre, avec un élan renouvelé, la mission évangélisatrice commune, en témoignant de l'Evangile à notre époque.

Il n'est possible de mener à bien ce mandat missionnaire exigeant que grâce au soutien de Dieu et à la mise en valeur convaincue et courageuse du patrimoine spirituel que la population de Romagne a su sauvegarder et défendre au cours des siècles, ainsi que voulut le souligner Jean-Paul II, en reconnaissant en elle "une communauté humaine et chrétienne pleine de ferveur de l'action, consciente de son rôle dans la société en ce moment historique; une communauté de chrétiens qui, selon la tradition des catholiques romagnols, veut maintenir la solidité de la foi et le courage du témoignage social, l'adhésion à la communauté ecclésiale et la loyauté envers la société civile" (Rencontre avec les jeunes à l'hippodrome de Ravenne, n. 2; "Insegnamenti" de Jean-Paul II, 1986, vol. I, pp. 1386-1387). Que ces paroles de mon vénéré Prédécesseur soient pour vous un encouragement à ne pas vous laisser décourager par les difficultés que votre Région rencontre elle aussi à notre époque. En effet, à vingt années de distance de cet événement significatif, en Romagne, comme ailleurs, les défis et les problèmes ne manquent pas pour qui veut vivre sa foi de manière cohérente, en s'efforçant de la conjuguer avec les exigences de la vie quotidienne. Je pense aux crises qui menacent de nombreuses familles, au besoin croissant de vocations sacerdotales et religieuses face à la préoccupante diminution du nombre des prêtres et à leur vieillissement progressif; je pense aux nombreux pièges d'une société consumériste et sécularisée, qui tente de séduire un nombre toujours croissant de personnes, en les induisant à subir un progressif détachement des valeurs de la foi dans la vie familiale, civile et politique.

Il  s'agit  de  défis  qui  doivent être affrontés sans perdre courage, en regardant avec confiance les nombreux motifs d'espérance qui, grâce à Dieu, ne manquent pas. De nombreuses personnes sont, par exemple, désireuses de donner un sens et une valeur solide à leur existence, des hommes et des femmes intéressés par une recherche religieuse forte et sincère. A cet égard, les paroles que Jean-Paul II adressa alors aux jeunes apparaissent d'une grande actualité - et je vous les répète aujourd'hui, chers frères et soeurs:  "C'est maintenant le moment de vivre en plénitude la joie d'être chrétiens. Témoignez de cette joie devant le monde. Le Christ  marche  avec  vous,  Lui,  le Ressuscité, sur qui la mort n'a plus de pouvoir parce qu'il l'a vaincue une fois pour toutes. Que le Christ éternellement jeune, soit votre appui et votre guide aujourd'hui, demain et pour toujours!" (Rencontre avec les jeunes à l'hippodrome de Ravenne, n. 9; "Insegnamenti", op. cit., p. 1391). Témoigner de la joie d'être chrétiens:  que tel soit votre engagement à tous. A cette fin, poursuivez et même intensifiez la communion ecclésiale et jouez un rôle généreux dans la mission évangélisatrice que le Seigneur vous confie, en tirant profit des indications offertes par la mémorable visite d'il y a vingt ans et en étant confirmés également par la grâce du pèlerinage d'aujourd'hui.

Que la Bienheureuse Vierge Marie, que nous vénérons aujourd'hui sous le titre de Vierge du Rosaire, continue de vous accompagner et de vous guider sur votre itinéraire spirituel et pastoral. Quant à moi, je vous assure de mon souvenir dans le Seigneur et je vous bénis de tout coeur, ainsi que vos familles, vos communautés paroissiales et religieuses et toutes les personnes qui vous sont chères.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

   

top