The Holy See
back up
Search
riga

PAROLES DU PAPE BENOÎT XVI
AU TERME DE LA PROJECTION DU FILM
 "LE PAPE LUCIANI: LE SOURIRE DE DIEU"

Palais "San Carlo"
Dimanche 8 octobre 2006

 

Monsieur le Président de la RAI,
Mesdames et Messieurs!

Nous venons de voir ensemble ce beau film, qui reparcourt les étapes les plus significatives de la vie de mon vénéré prédécesseur, le serviteur de Dieu Jean-Paul I. Je ressens le besoin profond de vous exprimer, avant tout à vous, Monsieur le Président, ainsi qu'au Conseil d'Administration et au Directeur général de la RAI, ma sincère gratitude pour m'avoir offert, ainsi qu'à mes collaborateurs, cette occasion appréciée. Je salue les responsables de la Società Leone Cinematografica, qui ont conçu et produit cet intéressant long métrage. J'adresse un salut et un remerciement particulier au réalisateur, Giorgio Capitani, ainsi qu'aux divers acteurs, avec une mention particulière pour Neri Marcoré, qui a interprété Albino Luciani.

Je vous salue également cordialement, vous tous qui avez répondu à l'invitation à prendre part à cette rencontre, au cours de laquelle nous avons pu revivre des moments suggestifs de la vie de l'Eglise du siècle dernier. Nous avons pu, en particulier, revoir la figure douce et modeste d'un Pape fort dans la foi, ferme dans les principes, mais toujours disponible à l'accueil et au sourire. Fidèle à la tradition et ouvert au renouveau, le serviteur de Dieu Albino Luciani, en tant que prêtre, qu'Evêque et que Pape, fut infatigable dans son activité pastorale, encourageant constamment le clergé et les laïcs à poursuivre dans les divers domaines de l'apostolat, l'idéal unique et commun de la sainteté. Maître de vérité et catéchiste passionné, il rappelait à tous les croyants, avec la simplicité fascinante qui était la sienne, l'engagement et la joie de l'évangélisation, en soulignant la beauté de l'amour chrétien, unique force en mesure de vaincre la violence et d'édifier une humanité plus fraternelle. Je voudrais enfin rappeler la dévotion qu'il avait pour la Vierge. Lorsqu'il était Patriarche de Venise, il écrivit:  "Il est impossible de concevoir notre vie, la vie de l'Eglise sans le Rosaire, les fêtes mariales, les sanctuaires mariaux et les images de la Vierge". Il est beau d'accueillir son invitation et de trouver, comme il le fit, dans l'humble abandon à Marie, le secret d'une sérénité quotidienne et d'un engagement concret pour la paix dans le monde.

Encore une fois merci, chers amis, de votre présence. Je vous bénis tous avec affection, ainsi que les personnes qui vous sont chères.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

    

top