The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX PARTICIPANTS A L'ASSEMBLÉE PLÉNIERE
DU CONSEIL PONTIFICAL POUR LES LAÏCS

Salle des Suisses, Castelgandolfo
Vendredi 22 septembre 2006

 

Messieurs les Cardinaux,
vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
chers frères et soeurs!

J'ai aujourd'hui la joie de vous rencontrer pour la première fois, chers membres et consulteurs du Conseil pontifical pour les Laïcs, réunis pour votre Assemblée plénière. Votre Conseil pontifical a la particularité de compter parmi ses membres et consulteurs, à côté des Cardinaux, des Evêques, des prêtres et des religieux, une majorité de fidèles laïcs, provenant de divers continents et pays, et des expériences apostoliques les plus diverses. Je vous salue tous avec affection et je vous remercie pour le service que vous prêtez à la Chaire de Pierre et à l'Eglise présente partout dans le monde. Mes salutations s'adressent en particulier au Président, Mgr Stanislaw Rylko, que je remercie de ses paroles cordiales et dévouées, au Secrétaire, Mgr Josef Clemens, ainsi qu'à tous ceux qui oeuvrent quotidiennement dans votre Dicastère.

Au cours des années de mon service au sein de la Curie romaine, j'avais déjà pu me rendre compte de l'importance croissante acquise par le Conseil pontifical pour les Laïcs dans l'Eglise; une importance que je constate plus encore depuis que le Seigneur m'a appelé à succéder au Serviteur de Dieu Jean-Paul II dans la conduite de tout le peuple chrétien, parce qu'il m'est donné de voir plus directement le travail que vous accomplissez. J'ai eu l'occasion, en effet, de présider deux rencontres d'une indubitable importance ecclésiale organisées par votre dicastère:  la Journée mondiale de la Jeunesse, qui s'est tenue à Cologne au mois d'août de l'année dernière, et la Rencontre qui s'est déroulée Place Saint-Pierre, lors de la Veillée de Pentecôte de cette année, en présence de plus de cent Mouvements ecclésiaux et Communautés nouvelles. Je pense ensuite au premier Congrès latino-américain des Mouvements ecclésiaux et des Communautés nouvelles, que votre Conseil pontifical a organisé en collaboration avec le CELAM, à Bogota, du 9 au 12 mars 2006, en vue de la V Conférence générale de l'Episcopat latino-américain.

Après avoir examiné, lors de la précédente Assemblée plénière, la nature théologique et pastorale de la communauté paroissiale, vous affrontez à présent la question d'un point de vue pratique, en recherchant des éléments utiles pour favoriser un authentique renouveau paroissial. En effet, le thème de votre rencontre est:  "La paroisse retrouvée. Parcours de renouveau". Effectivement, l'aspect théologique et pastoral et l'aspect pratique ne peuvent être dissociés, si l'on veut accéder au mystère de communion dont la paroisse est appelée à être toujours davantage le signe et l'instrument de mise en oeuvre. L'évangéliste Luc, dans les Actes des Apôtres, indique les critères essentiels pour une juste compréhension de la nature de la communauté chrétienne, et donc ensuite également de toute paroisse, lorsqu'il décrit la première communauté de Jérusalem, assidue à l'écoute de l'enseignement des Apôtres, à l'union fraternelle, à la "fraction du pain et aux prières", une communauté accueillante et solidaire au point de mettre tout en commun (cf. 2, 42; 4, 32-35).

La paroisse peut revivre cette expérience et croître dans l'entente et dans la cohésion fraternelle si elle prie sans cesse et si elle demeure à l'écoute de la Parole de Dieu, et surtout si elle participe avec foi à la célébration de l'Eucharistie présidée par le curé. Le bien-aimé Jean-Paul II écrivait à ce propos dans sa dernière Encyclique Ecclesia de Eucharistia:  "La paroisse est une communauté de baptisés qui expriment et consolident leur identité surtout à travers la célébration du Sacrifice eucharistique" (n. 32). Le renouveau souhaité de la paroisse ne peut pas, par conséquent, naître uniquement d'initiatives pastorales, même si elles sont utiles et opportunes, ni encore moins de programmes élaborés de façon uniquement théorique. En s'inspirant du modèle apostolique, comme il apparaît dans les Actes des Apôtres, la paroisse "se retrouve" elle-même dans la rencontre avec le Christ, en particulier dans l'Eucharistie. Nourrie du pain eucharistique, elle croît dans la communion catholique, elle avance en pleine fidélité au Magistère et elle est toujours attentive à accueillir et à discerner les divers charismes que le Seigneur suscite dans le  Peuple  de  Dieu.  C'est de l'union constante avec le Christ que la paroisse tire sa vigueur pour s'engager ensuite sans trêve au service de ses frères, en particulier les plus pauvres, pour lesquels elle représente de fait la première référence.

Chers frères et soeurs, tout en vous exprimant ma très vive estime pour l'activité d'animation et de service que vous accomplissez, je souhaite de tout coeur que les travaux de l'Assemblée plénière contribuent à rendre les fidèles laïcs toujours plus conscients de leur mission dans l'Eglise, en particulier au sein de la communauté paroissiale, qui est une "famille" de familles chrétiennes. Je vous assure dans ce but de mon souvenir constant dans la prière et, tout en invoquant sur chacun de vous la protection maternelle de Marie, je vous donne volontiers à tous ma Bénédiction, ainsi qu'aux membres de vos familles et aux communautés auxquelles vous appartenez.

 

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

 

top