The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX MEMBRES FONDATEURS
DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE ET LE DIALOGUE
INTERRELIGIEUX ET INTERCULTURELS

Jeudi 1er février 2007

 

Chers Amis,

C'est une joie pour moi, après avoir été l'un des membres fondateurs de la Fondation pour la Recherche et le Dialogue interreligieux et interculturels, de vous retrouver et de vous accueillir aujourd'hui au Vatican. Je salue en particulier Son Altesse royale le Prince Hassan de Jordanie, que j’ai le plaisir de rencontrer à cette occasion.

Je remercie votre Président, Son Éminence le Métropolite Damaskinos d’Andrinople, qui m'a présenté le premier fruit de votre travail : l'édition conjointe, dans leur langue originale et selon l'ordre chronologique, des trois livres sacrés des trois religions monothéistes. C'était en effet le premier projet que nous avions retenu en créant ensemble cette Fondation, pour «apporter une contribution spécifique et positive au dialogue entre les cultures et entre les religions».

Comme je l'ai rappelé à plusieurs reprises, à la suite de la Déclaration conciliaire Nostra aetate et de mon cher prédécesseur, le Pape Jean-Paul II, nous sommes appelés, Juifs, Chrétiens et Musulmans, à reconnaître et à développer les liens qui nous unissent. C'est bien là l'idée qui nous a conduits à créer cette Fondation, dont le but est de rechercher «le message le plus essentiel et le plus authentique que les trois religions monothéistes, à savoir judaïsme, christianisme et islam, peuvent adresser au monde du XXIe siècle», afin de donner une nouvelle impulsion au dialogue interreligieux et interculturel, par la recherche commune et par la mise en lumière et la diffusion de ce qui, dans nos patrimoines spirituels respectifs, contribue à renforcer les liens fraternels entre nos communautés de croyants. Pour ces raisons, la Fondation se devait, dans un premier temps, d'élaborer un instrument de référence aidant à surmonter les malentendus et les préjugés, et offrant un socle commun aux travaux futurs. C'est ainsi que vous avez réalisé cette belle édition des trois livres qui sont à la source de croyances religieuses, créatrices de cultures qui marquent profondément les peuples et dont nous sommes aujourd'hui tributaires.

La relecture et, pour certains, la découverte des textes que tant de personnes à travers le monde vénèrent comme sacrés obligent au respect mutuel, dans le dialogue confiant. Les hommes d'aujourd'hui attendent de nous un message de concorde et de sérénité, et la manifestation concrète de notre volonté commune de les aider à réaliser leur légitime aspiration à vivre dans la justice et dans la paix. Ils sont en droit d'attendre de nous le signe fort d'une compréhension renouvelée et d'une coopération renforcée, selon l'objectif même de la Fondation, qui se propose d'offrir «ainsi au monde un signe d'espérance et la promesse de la bénédiction divine qui accompagne toujours l'action caritative».

Les travaux de la Fondation contribueront à une prise de conscience croissante de tout ce qui, dans les différentes cultures de notre temps, est conforme à la sagesse divine et sert la dignité de l'homme, pour mieux discerner et pour mieux rejeter tout ce qui est usurpation du nom de Dieu et dénaturation de l'humanité de l'homme. Aussi sommes-nous invités à nous engager dans un travail commun de réflexion, travail de la raison que j'appelle avec vous de tous mes vœux, pour scruter le mystère de Dieu à la lumière de nos traditions religieuses et de nos sagesses respectives, pour en discerner les valeurs aptes à éclairer les hommes et les femmes de tous les peuples de la terre, quelles que soient leur culture et leur religion. C'est pourquoi il est précieux de disposer désormais d'une référence commune grâce à la réalisation de votre travail. Nous pourrons ainsi progresser dans le dialogue interreligieux et interculturel, dialogue aujourd'hui plus nécessaire que jamais : un dialogue vrai, respectueux des différences, courageux, patient et persévérant, qui puise sa force dans la prière et qui se nourrit de l'espérance qui habite tous ceux qui croient en Dieu et qui mettent leur confiance en Lui.

Nos traditions religieuses respectives insistent toutes sur le caractère sacré de la vie et sur la dignité de la personne humaine. Nous le croyons, Dieu bénira nos initiatives si elles concourent au bien de tous ses enfants et si elles leur donnent de se respecter les uns les autres, dans une fraternité aux dimensions du monde. Avec tous les hommes de bonne volonté, nous aspirons à la paix. C'est pourquoi je le redis avec insistance: la recherche et le dialogue interreligieux et interculturels ne sont pas une option, mais une nécessité vitale pour notre temps.

Que le Tout-Puissant bénisse vos travaux et qu’il accorde à vos personnes et à vos proches l’abondance de ses bénédictions !

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

 

top